Dominique Costagliola

Épidémiologiste et biostatisticienne, directrice adjointe de l'Institut Pierre Louis d’Épidémiologie et de Santé Publique (Sorbonne Université/Inserm), directrice de recherches, Inserm

Dominique Costagliola travaille sur l'infection à VIH/sida depuis 1986 et ses contributions associent une forte composante méthodologique (biostatistique et biomathématiques) à une forte composante appliquée en clinique et en santé publique. Elle a montré que lorsqu'une mère est infectée par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le risque de transmission à l'enfant est surtout élevé en fin de grossesse, ouvrant la voie à la prévention de la transmission, même dans les pays ou la prise en charge de ces femmes est tardive.

Elle a développé une méthode pour définir les algorithmes de résistance aux antirétroviraux et pour optimiser le choix des traitements chez les patients en échecs qui ont des virus résistants.

Elle a étudié l'effet des antirétroviraux et la morbidité sévère de pathologies autres que le sida, notamment les cancers et l'infarctus du myocarde, ce qui a conduit à recommander de traiter les personnes infectées de façon précoce par le VIH, et ce sans attendre que l'immunodépression (baisse des globules blancs) se développe.

Enfin, elle a largement contribué à la connaissance de l'épidémie en France (nombre de nouvelles infections par an, nombre de personnes vivant avec le VIH, nombre de personnes ignorant leur statut, proportion des personnes infectées, diagnostiquées, prises en charge, traitées, et dont la charge virale est contrôlée), en vue de guider les stratégies de lutte contre le VIH/sida.

En conclusion, les domaines de compétence de Dominique Costagliola vont de la biostatistique à l’épidémiologie, en particulier la pharmaco-épidémiologie, sans oublier les essais thérapeutiques et la modélisation. En termes d’applications, ceux-ci couvrent l’infection à VIH, l’hémophilie, le médicament et la transfusion.

Experience

  • –present
    Épidémiologiste et biostatisticienne, directrice adjointe de l'Institut Pierre Louis d’Épidémiologie et de Santé Publique (Sorbonne Université/Inserm), directrice de recherches, Inserm