Géographe et urbaniste, Isabelle Favre associe une pratique professionnelle de terrain, plutôt dans des territoires ruraux, à des travaux de recherche universitaire. Elle prépare une thèse à l’EHESS, explorant un Sens (pluriel) du paysage : ses manifestations comme trace concrète et sensible de notre travail, suscitant et suscité par notre imagination et notre imaginaire. Ces recherches portent sur les cultures de l'agriculture et sur les expressions artistiques qui s'y sont attachées au fil du temps, avec les transformations parallèles et significatives de nos occupations de la terre et du "Travail du paysage".

Elle a publié dans des ouvrages collectifs comme « L’argent, le paysage, la vie », in Berque, Biase (de) et Bonnin (dir.), "Donner lieu au monde. La poétique de l’habiter", Donner lieu, 2012 ; « Atelier à ciel ouvert » in Paradis, Sgard (dir.) "Sur les bancs du paysage : Enjeux didactiques, démarches et outils" (livret numérique), Métispresses, 2019 ; « Saisir l’effectivité des lieux », in Laffont, Martouzet (dir.), "Ces lieux qui nous affectent", Hermann, à paraître en 2020. Elle a également publié dans 'Études rurales', dans 'Métropolitiques' et sur le site 'ecoumene.blogspot.com'.