Jean-Daniel Lelièvre

PU-PH chef de service - directeur du département clinique du VRI, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

Professeur en immunologie à l’UPEC et praticien hospitalier au CHU Henri Mondor et, je dirige le service d’immunologie clinique et maladies infectieuses de cet hôpital j’ai effectué mes premiers travaux de recherche dans de le domaine de l'apoptose au cours l'infection par le VIH. J’ai décrypté l’effet de la protéine gp120 mais également de plusieurs antirétroviraux et de l’IL-7 sur l’apoptose des lymphocytes T dans le contexte de cette infection. Après mon doctorat, j'ai rejoint l'équipe et le service clinique du Pr Yves Lévy, au CHU Henri Mondor à Créteil. J'ai apporté mon expertise en matière d'infection par le VIH et nous avons développé une recherche fondamentale sur le développement des cellules T afin de l'appliquer à la physiopathologie de l'infection par le VIH. J'ai analysé l'impact de la signalisation de Notch sur l'expression du récepteur de l'IL7 au cours de l'ontogénie des cellules T, et nous avons décrit pour la première fois l'interactome de Notch. Une partie de mes travaux a également été consacrée à la biologie des lymphocytes Treg au cours de l'infection par le VIH, en déchiffrant son rôle dans la fonction des lymphocytes T CD8, l'implication de la voie purinergique dans leur fonction ou l'impact de l'IL7 sur leur maturation.

Mon expertise s’est ensuite déplacé vers la recherche vaccinale . Je dirige actuellementle département clinique du VRI, un labex national français (http://vaccine-research-institute.fr/) dédié au développement d’un vaccin anti VIH. Notre plan de développement clinique comprend des essais de vaccins thérapeutiques et prophylactiques contre le VIH . J'ai également récemment participé à la création du programme EHVA (http://www.ehv-a.eu/) plate-forme multidisciplinaire co-développée par la Commission européenne et le gouvernement suisse pour mettre au point des vaccins innovants à visée préventive et thérapeutique.. Je suis en charge du WP dédié aux vaccins prophylactiques. J'ai récemment pris la direction de l'équipe 16 de l'unité U955 de l'INSERM (http://www.imrb.inserm.fr/equipes/j-d-lelievre/). L’équipe est directement intégrée à la VRI et vise à étudier la physiopathologie du VIH de la recherche amont à la recherche translationnelle dans le domaine des interventions immunitaires et des vaccins. L’activité de recherche de l’équipe est étroitement liée au département d’immunopathologie clinique. Outre le développement de vaccins anti-VIH, notre équipe a également participé à plusieurs projets concernant le développement d'un vaccin anti-Ebola: l'étude Postebogui sur les survivants après l'infection à Ebola en Guinée et deux essais de vaccins menés en Europe et en Afrique. L’objectif principal de l’essai EBOVAC2 (IP pour la France: Pr JD Lelièvre) est de fournir des données complètes et fiables sur l’innocuité et l’immunogénicité du schéma vaccinal Ad26.ZEBOV et MVA-BN-Filo (http://www.ebovac2.com ) alors que l’essai PREVAC a pour objectif de comparer les stratégies de stimulation primaire développées dans Ebovac 2 et le rVSV-ZEBOV. Je participe par ailleurs à l'étude de l'efficacité et / ou de l'analyse des réponses immunitaires aux vaccins disponibles (pneumocoque / grippe) chez des populations particulières (VIH, DICV drépanocytose, BPCO). Je suis membre de plusieurs instances nationales nationales ou internationales dans le domaine de la vaccinologie (Commission technique des vaccinations de l’HAS – IVRI-AC de l’OMS)

Experience

  • –present
    PU-PH chef de service - directeur du partement cinique du VRI, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)