Doctorant en psychologie sociale, Université Libre de Bruxelles

Doctorant en psychologie sociale, j'étudie les liens entre théories du complot et identités collectives, et plus précisément la manière dont les identités de groupes sont susceptibles d'affecter l'adhésion aux thèses conspirationnistes. Dans ce cadre, je m'intéresse également aux biais cognitifs (les erreurs systématiques de raisonnement) et à l'épistémologie (et notamment à la question de la distinction entre croyance et connaissance), ainsi qu'à la psychologie et la sociologie des croyances.

Experience

  • –present
    Doctorant en psychologie sociale, Université Libre de Bruxelles

Education

  • 2016 
    Université Libre de Bruxelles, Psychologie sociale