Doctorante à l’Université Lyon 2 (UMR Triangle), son travail de thèse porte sur la biorégion et ses communs territoriaux comme alternatives radicales pour la transition socio-écologique. Ses travaux développent la nécessité de penser en dehors des cadres institutionnels afin de construire une autonomie politique depuis et par les espaces et sociétés périphériques. Engagée dans différentes luttes, elle participe activement au mouvement de l’écologie radicale et du féminisme libertaire.

Experience

  • –present
    Doctorante, Université Lumière Lyon 2