Magda Helena Dziubinska

Anthropologue, spécialiste des basses terres d'Amérique du Sud, depuis 2009 Magda Helena Dziubinska mène ses enquêtes ethnographiques en Amazonie péruvienne auprès du groupe kakataibo de l'ensemble linguistique pano.

Sa thèse, soutenue en décembre 2014, est une étude des rapports asymétriques et antagonistes en Amazonie qui montre la manière dont le rapport guerrier peut être entretenu et reproduit en temps de paix. Une partie importante de la recherche de Magda Dziubinska a été consacrée aux nouvelles formes cérémonielles présentes dans certaines parties de l'Amazonie, dont le football et le concours de beauté sont des éléments essentiels. Ses recherches mettent en lumière l'impact de ces appropriations cérémonielles sur les dynamiques sociales et interethniques, ainsi que sur la manière dont les Kakataibo perçoivent l'histoire, les rapports avec les autres, mais aussi le corps, le genre et la moralité. Parallèlement à ces objets principaux de la recherche, elle s'est également penchée sur la question des Indiens en isolement et sur les notions de patrimoine et d'ancestralité qui y sont liées.

Actuellement les recherches de Magda Dziubinska portent sur le genre, la sexualité et la corporéité en Amazonie indigène dans le contexte de la migration urbaine et de l'intensification des contacts entre les Amérindiens et la société nationale.

Experience

  • –present
    Anthropologue, LESC, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières