Ingénieur de recherche en agronomie et géographie, Institut de recherche pour le développement (IRD)

Diplômée de l’ISTOM (ingénieur en agro-développement international) et d’un doctorat en géographie rurale, Maud Loireau travaille depuis plus de 25 ans en zones arides sahéliennes et Nord-Sahara en partenariat avec l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS).

Ses recherches consistent à construire, formaliser et utiliser des cadres conceptuels (observatoire, paysage, coviabilité, attachement aux lieux) et des méthodes (de collecte de données, de co-construction et formalisation de connaissances partagées, de modélisation) pour caractériser les liens entre les systèmes en jeu et leurs empreintes spatio-temporelles, entre les sociétés concernées et leurs espaces de vie. Menées sur des territoires fragiles et/ou en transition sous contrainte des changements globaux à enjeux de gestion, elle développe ainsi des moyens d’observer, analyser et suivre les dynamiques de ces territoires, et in fine contribue à enrichir et partager la connaissance pour faciliter les discussions et négociations entre acteurs, accompagner les décisions et actions des gestionnaires.

Au titre de sa production scientifique (une 60aine de chapitres d’ouvrage, articles de revue ou d’actes de colloques), de son expertise acquise, principalement sur la problématique de la désertification, et de son réseau de partenaires Sud et Nord consolidé, elle anime les thèmes « Observatoires scientifiques sociétés/milieux », et « Relations société-milieu et écologie : de la connaissance à l’action », respectivement dans le cadre du GDR MAGIS (http://gdr-magis.imag.fr) et celui de la SFE (https://www.sfecologie.org), et elle encourage la communication entre scientifiques, politiques et société civile en tant que membre du CSFD (http://www.csf-desertification.org).

Experience

  • –present
    Ingénieur de recherche en agronomie et géographie, Institut de recherche pour le développement (IRD)