Doctorant en Sciences de l'information et de la communication, Celsa Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités

Maxime Fabre est doctorant contractuel, sa thèse porte sur le photojournalisme à l’heure des médias informatisés. Il poursuit ses recherches dans le cadre du laboratoire GRIPIC (Celsa) en Sciences de l’information et de la communication ainsi qu’à l’Université de Liège en Sémiotique. Ses thèmes de recherches portent sur la photographie de presse, le numérique et la sémiotique. Il a publié dernièrement un article sur « #Dysturb. De nouveaux horizons d’attentes pour la photographie de presse » dans le numéro 190 de la revue Communication & langages.

Experience

  • –present
    Doctorant en Sciences de l'information et de la communication, Celsa Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités