Stéphanie Latte Abdallah

Historienne, CNRS, CERI, Sciences Po – USPC

Historienne et politiste, Stéphanie Latte Abdallah, chargée de recherche au CNRS rejoint l'équipe de chercheurs du CERI.

De 2006 à 2013, elle a travaillé à l’IREMAM à Aix-en-Provence pour rejoindre ensuite l'Ifpo dans son antenne des Territoires palestiniens de 2016.

Elle s’est d’abord spécialisée sur les réfugiés et l’histoire des femmes dans les camps palestiniens de Jordanie, puis sur les mobilisations collectives et leurs transformations avant et après les printemps arabes, et les enjeux de la citoyenneté. Elle a particulièrement travaillé sur les engagements féminins, puis sur les féminismes, notamment islamiques, et sur le genre en Jordanie, au Moyen-Orient et dans les sociétés arabes.

Ses travaux récents ont porté sur des questions de mobilités, de frontières et d’enfermement dans les espaces israélo-palestiniens, et sur la question carcérale qui fait l’objet de son habilitation à diriger des recherches en cours d’écriture. Elle a récemment codirigé, avec Cédric Parizot, Palestinians and Israelis in the Shadows of the Wall. Spaces of Separation and Occupation (Ashgate, mai 2015). Elle a également écrit sur la relation entre images, politique, histoire et mémoire dans le conflit israélo-palestinien.

Ses recherches actuelles et à venir portent sur les nouvelles mobilisations citoyennes locales liées à l’économie alternative et à l’environnement en Palestine, et au-delà. A l’intersection entre art et science, elle a par ailleurs contribué à des projets artistiques et des expositions d’art contemporain, écrit et co-réalisé un film sur la carte, les frontières et les circulations dans les espaces israélo-palestiniens (2017).

Experience

  • –present
    Historienne, Sciences Po – USPC