Menu Close

Sciences Po

Créée en 1872, Sciences Po est une université qui se place parmi les meilleures en sciences humaines et sociales tant sur le plan national qu’international. À ses 13 000 étudiants, dont 46% sont internationaux, Sciences Po offre des formations prodiguées par des chercheurs reconnus et par des enseignants issus de tous les univers professionnels. Cette combinaison de l’analyse et de l’action caractérise Sciences Po qui, cultivant son lien étroit avec la société, est un acteur et un espace majeurs du débat public. Attaché à développer l’esprit critique, la curiosité et la rigueur de ses étudiants, Sciences Po a l’ambition de former des professionnels capables de saisir la complexité des sociétés et des politiques pour les rendre meilleures.


Founded in 1872, Sciences Po is ranked among the top universities in the social sciences, both nationally and internationally. Sciences Po’s 13,000 students, 46 percent of whom come from outside France, benefit from a faculty of leading academics and practitioners from a vast array of fields. This combination of analysis and action is central to Sciences Po, a university that cultivates a close relationship with society and plays a major role in public debate. Committed to developing students’ critical thinking, curiosity and rigour, Sciences Po aims to educate professionals with a keen understanding of complex social and policy issues and the will to address them.

Links

Displaying 1 - 20 of 767 articles

Le procureur guinéen Charles Alphonse Wright (à gauche), le procureur britannique de la CPI Karim Khan (au centre) et le président de l’Assemblée de transition guinéenne Dansa Korouma (à droite) inaugurent le nouveau palais de justice de Conakry, le 28 septembre 2022, avant l’ouverture du procès pour le massacre de 156 personnes en septembre 2009. Cellou Binani/AFP

Guinée : un procès pour l’histoire

Le 28 septembre 2009, un massacre effroyable endeuillait la Guinée. Treize ans plus tard jour pour jour, un procès vient enfin de s’ouvrir à Conakry.
Un militaire kirghiz patrouille près de la frontière entre le Kirghizstan et le Tadjikistan dans le village de Min-Boulak, le 20 septembre 2022. Le récent déchaînement de violence a fait au moins cent morts. Vyacheslav Oseledko/AFP

Kirghizstan et Tadjikistan : les effets funestes de la militarisation des frontières

Le Kirghizstan et le Tadjikistan partagent 972 km de frontières, dont une partie reste non délimitée, ce qui cause des conflits récurrents, comme celui qui vient de provoquer une centaine de morts.
Vladimir Poutine entouré des « chefs » (reconnus uniquement par Moscou) des quatre régions ukrainiennes que la Russie vient d’annexer, Moscou, 30 septembre 2022. Grigory Sysoev/Sputnik/AFP

Annexions russes en Ukraine : la victoire Potemkine de Vladimir Poutine

L’annexion de quatre régions ukrainiennes n’est pour la Russie qu’une victoire en trompe-l’œil. Le maximalisme de Vladimir Poutine aura un coût stratégique autrement plus élevé.
En 2019, le transport en France était ainsi le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre avec 30 % des émissions nationales. Wikimedia commons/Lionel Allorge

La demande de voitures neuves peu impactée à court terme par la hausse des prix des carburants

Une étude récente montre que l'effet à court terme sur les achats de véhicules d'une augmentation, conjoncturelle ou fiscale, des prix du carburant reste limité.
Le 21 septembre, après avoir dans la matinée annoncé une mobilisation partielle et évoqué la possibilité d’un recours par la Russie à l’arme nucléaire, Vladimir Poutine s’est rendu à Novgorod pour prononcer un discours à l’occasion du « 1 160e anniversaire de la création de l’État russe ». Ilya Pitalev/Sputnik/AFP

Une attaque nucléaire russe est-elle une perspective crédible ?

Les menaces proférées par Vladimir Poutine, ce 21 septembre, ne doivent pas être balayées d’un revers de la main. Aux yeux du Kremlin, l’emploi de l’arme nucléaire en premier n’est pas tabou.
Une unité d’artillerie ukrainienne tire avec un BM-27 Uragan, un lance-roquettes multiple autopropulsé de 220 mm, près d’une ligne de front dans la région de Donetsk, le 27 août 2022. Anatolii Stepanov/AFP

L’Ukraine contre-attaque… jusqu’où ?

La double contre-offensive de l’Ukraine dans le sud et dans le nord-est du pays est pour l’instant un succès. Mais a-t-elle les moyens de remporter une victoire militaire décisive et incontestable ?
Vladimir Poutine reçu par son homologue iranien Ebrahim Raisi à Téhéran le 18 juillet 2022. Ce fut le premier déplacement du président russe hors de l’espace post-soviétique depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 22 février. Sergei Savostyanov/Sputnik/AFP

Le rapprochement irano-russe dans le contexte de la guerre d’Ukraine

Tous deux visés par les sanctions occidentales, la Russie et l’Iran ont dernièrement intensifié leurs relations militaires et économiques.
Les robots « Spot » de Boston Dynamics et « Nao » de SoftBank Robotics sont très différents: l'un humanoïde, l'autre non. JJxFile et Xavier Caré, Wikimedia Commons

Pourquoi prenons-nous parfois les robots pour des humains ?

Quels sont les mécanismes derrière l’« anthropomorphisme », qui nous pousse à nous tisser des liens avec des non-humains ?
Des soldats de l’armée taïwanaise lors d’un exercice de tir réel anti-débarquement dans le sud de Taïwan, le 9 août 2022. Sam Yeh/AFP

Taïwan : la stratégie indo-pacifique des États-Unis à l’épreuve

La récente montée des tensions entre la Chine et le duo américano-taïwanais contraint Washington à repenser sa stratégie régionale, qui vise à maintenir un équilibre de plus en plus précaire…
En mars, la star du hip-hop russe Oxxxymiron a organisé à Istanbul, Berlin et Londres une série de concerts de charité dont les recettes ont été consacrées à l’aide aux réfugiés ukrainiens. @JonnyTickle/Twitter

Le difficile combat des artistes russes qui s’opposent à Poutine et à sa guerre en Ukraine

Malgré l’intense pression exercée par le pouvoir, de nombreux représentants du monde russe de la culture disent leur opposition à la guerre. Un comportement inacceptable pour le Kremlin.
United States, Russia, Europe…historical tensions are resurfacing.

United States: the end of an illusion of omnipotence

The United States still sees itself as the world’s one and only superpower… The reality is now quite different: for several years, the country has been undergoing a slow but inevitable decline.
États-Unis, Russie, Europe…des tensions historiques refont surface.

États-Unis : la fin d’une illusion de toute-puissance

Les États-Unis se présentent encore comme la première puissance mondiale… La réalité est désormais toute autre : depuis plusieurs années, le pays subit un déclin relatif – lent mais inévitable.
Après avoir rencontré les troupes de l'OTAN stationnées en Roumanie, Emmanuel Macron rencontre la présidente Maia Sandu lors d'une visite officielle à Chisinau, capitale de la Moldavie. Yoan Valat/AFP

Moldavie : la candidature à l’Union européenne n’est qu’une première étape

Après le conflit russo-ukrainien, la Moldavie aura-t-elle les moyens de convaincre ses partenaires qu’elle mérite un plein soutien en dépit des risques de corruption, de sécurité ou de dérives illibérales ?
Une explosion dans le massif du Hoggar en mars 1963, soit Émeraude (le 18 mars) soit Améthyste (le 30 mars). ©Photographe inconnu/ECA/ECPAD/Défense/F63-115 RC19

Les obstinations nucléaires des dirigeants français en Algérie indépendante

La France a utilisé le Sahara algérien pour effectuer ses premiers essais nucléaires. Un choix qui irrite le tout jeune État algérien, dont l’indépendance date du 5 juillet 1962.

Authors

More Authors