Dynamiser l’emploi par la collaboration territoriale, le pari de l’initiative PME Boost Innov

Aujourd'hui, le programme associe 5 dirigeants de PME et 10 salariés de grandes entreprises Capture d'écran vidéo Alliance et Territoires.

Malgré leur rôle essentiel dans l’économie française, les PME ont de plus en plus de mal à recruter. Ces difficultés s’expliquent notamment par un déficit d’attractivité et d’image, que ce soit au niveau des jeunes diplômés ou de cadres plus expérimentés.

Pour tirer parti de ce gisement de création de valeur et de croissance inexploité, l’association Alliance et Territoires a lancé en région Auvergne Rhône-Alpes, le dispositif PME Boost Innov, conçu avec l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et auquel Grenoble École de Management s’est associé.

Logique de réseau

Le principe de ce programme, lancé en 2018, est de rapprocher les PME des grandes entreprises qui s’engagent de leur côté de plus en plus dans une logique de réseau d’entreprises et de partenariat au niveau territorial. Dans ce but, elles cherchent entre autres à élargir les terrains de mobilité et de développement professionnel de leurs collaborateurs dans le cadre de parcours sécurisés.

PME Boost Innov permet aux grandes entreprises partenaires (Bayer, Orange, Homeserven Apicil, Hermès, Enedis, Seb, etc.) de mettre à disposition un salarié de leur groupe dans une PME. Or, comme le souligne Stéphane Malka, directeur de l’association Alliance et Territoires, dans le journal local L’essor38 :

« Il est difficile pour une PME de subvenir à cette charge, les collaborateurs de grandes entreprises ayant un fort niveau de compétences et de revenus. Nous avons donc mis en place un système spécifique. Le grand compte facture à la PME la mise à disposition de son salarié. En parallèle, le grand compte fait un don à notre association qui est ensuite reversé à la PME lui permettant d’alléger significativement sa facture ».

Aujourd’hui, le programme associe 5 dirigeants de PME et 10 salariés de grandes entreprises qui travaillent ensemble pendant 6,5 jours sur une période de 3 mois, sur la stratégie de développement de chaque PME impliquée dans le programme.

Présentation du projet PME Boost Innov lors de son lancement (vidéo Alliance et Territoires, mais 2018).

Un an et demi après son lancement, nous avons mené une première analyse du dispositif, sur la base d’entretiens avec l’ensemble des parties prenantes. Ce bilan d’étape a permis de faire émerger les bénéfices et la valeur ajoutée présente ou potentielle du processus de partage de compétences pour différents acteurs : les PME et leur dirigeant, les représentants du territoire et d’autres acteurs identifiés par les répondants.

« Créer de l’emploi »

Les associations, les branches professionnelles ou encore les acteurs de l’emploi et de la formation constatent d’abord que PME Boost Innov « fait évoluer les pratiques de gestion des ressources humaines en y intégrant une dimension territoriale ». La création de partenariats ciblés montre qu’il est « possible de modifier les pratiques de mobilités professionnelles, de développement des compétences, en pensant des parcours professionnels sécurisés en dehors des frontières classiques de l’entreprise ». Ces partenariats représentent également une opportunité de développer et intégrer des pratiques « pérennes » de mécénat de compétences interentreprises (grandes entreprises vers PME) dans les plans de développement des compétences.

Pour les dirigeants de PME, ce dispositif est une « opportunité rare d’être challengé, remis en question, de s’ouvrir à d’autres approches et visions, d’être inspiré, d’échanger et d’être confronté ou de se conforter ». Ils y voient également une « occasion de passer de l’intuition à la structuration, de réfléchir sur la stratégie de l’entreprise », en bénéficiant « d’expertises parfois inaccessibles, à un coût moindre ». Surtout, le programme apparaît comme un outil pour « développer les compétences internes » et doté d’une « capacité réelle et rapide à créer de l’emploi ».

De leur côté, les représentants du territoire considèrent que PME Boost Innov est un outil pour « développer l’attractivité locale à travers la collaboration entreprises/PME/autres acteurs et diminuer (enfin) le clivage petite/grande entreprise ». C’est qui permet de « faire émerger un réel dynamisme et des liens entre les PME et les grandes entreprises » grâce à un « forme de solidarité entrepreneuriale, en dehors de toute relation « business ». Enfin, ils soulignent, comme les dirigeants de PME, que le dispositif est un levier pour « développer les compétences et créer de l’emploi au niveau du territoire ».

Ce premier bilan de l’expérience PME Boost Innov montre donc que, si différentes parties prenantes prennent conscience de leurs ressources à partager et de la nécessité de la vraie collaboration, quelque chose de concret et de durable peut émerger. Chacun semble aujourd’hui apprendre de l’autre et ainsi mieux se connaître pour se transformer, tout en remodelant la dynamique d’un territoire. Au-delà de ces témoignages, ces constats mettent en lumière une nouvelle piste à explorer pour favoriser l’emploi dans les PME, à l’heure où le taux de chômage reste relativement élevé en France, autour de 8,5 % : miser sur une dynamique collaborative au niveau du territoire.