AgroParisTech – Université Paris-Saclay

Considéré comme établissement supérieur « leader » dans les sciences du vivant, AgroParisTech conduit deux missions fondamentales :
- la formation d’ingénieurs au cœur d’un dispositif étendu à d’autres cursus académiques et « professionnalisant » articulé en réseaux régionaux ou thématiques bâtis avec de nombreux partenaires
- la production et la diffusion de connaissances (recherche et développement) en partenariat avec les grands organismes de recherche et les principaux centres techniques professionnels pertinents.

Chiffres clés :
- 2 000 étudiants et auditeurs en formations diplômantes
- 520 agents (IATOS et contractuels)
- 230 enseignants-chercheurs
- 450 chercheurs associés
- 24 unités mixtes de recherche
- 1 cursus ingénieur AgroParisTech
- 1 cursus master : 5 mentions de M1 et 28 spécialités de M2
- 1 programme international Executive Advanced master « Eau pour tous »
- 9 Mastères Spécialisés
- 1 cursus IPEF bac+7(porté par l’école interne AgroParisTech-Engref)
- 4 écoles doctorales avec 420 doctorants
- 1 centre de formation d’apprentis
- 1 500 stagiaires en formations courtes

Cinq départements de formation et de recherche
- Sciences et ingénierie agronomiques, forestières, de l’eau et de l’environnement
- Sciences de la vie et santé
- Sciences et procédés des aliments et bioproduits
- Modélisation mathématique,informatique et physique
- Sciences économiques, sociales et de gestion

Huit centres
- un réseau de 14 000 diplômés - 120 accords internationaux bi ou multilatéraux

Links

Displaying 1 - 20 of 44 articles

Pendant leurs travaux pratiques en laboratoire, les étudiants ne peuvent se contenter d'un rôle de simples « exécuteurs de recettes ». Shutterstock

Innovation pédagogique : un site web pour progresser en labo de chimie

S’inspirant du principe de la classe inversée, le site Chimactiv créé à l’Université Paris-Saclay permet aux étudiants de mieux préparer leurs séances de travaux pratiques. Retour d’expérience.
La loi Pacte aurait pu capitaliser sur le modèle de l’ESS défini dans la réglementation depuis 2014 pour créer plus de synergies. Viorel Sima/Shutterstock

Pourquoi fallait-il une loi Pacte, cinq ans après la loi ESS ?

Les promulgations successives de la loi sur l’Économie sociale et solidaire en 2014 puis de la loi Pacte en 2019 qui introduit le modèle d’entreprise à mission interrogent.
Planter des arbres pour capter du CO₂ n’est pas sans conséquences sur la biodiversité. Shutterstock

Sauver le climat… sans menacer la biodiversité

Pour éviter cet écueil, il est essentiel de penser de manière systémique une transition écologique, et non seulement énergétique.
Capture d’écran d’une partie de jeu BirdLab. BirdLab

BirdLab, une application pour aider les oiseaux (et la science)

Ce samedi 16 novembre, une nouvelle saison du jeu BirdLab s’ouvre, avec pour objectif d’aider les oiseaux à passer l’hiver et à mieux les connaître.
L'Union européenne distribue les fonds en prenant en compte les spécificités locales de chaque région. Vvoe / Shutterstock

Les limites de la politique européenne de spécialisation des territoires

L’UE encourage les régions à devenir des leaders mondiaux dans les secteurs qu’elles auront choisis. Une politique mal adaptée aux territoires les plus pauvres.
L'affichage environnemental d’un produit permet d’informer les consommateurs sur les impacts environnementaux calculés sur l’ensemble de son cycle de vie. Shutterstock

Et si on généralisait l’affichage environnemental ?

L’affichage environnemental est un levier intéressant pour pousser l’offre à s’aligner sur des critères plus respectueux de l’environnement.
Le 25 juillet, marqué par un record de chaleur dans la capitale, les Parisiens se réfugiaient autour des quelques ilôts de fraîcheur de la ville, comme ici, à Trocadéro. Dans la zone autour de la Tour Eiffel, la mairie entend créer d'ici 2024 un parc de 50 hectares. Bertrand Guay/AFP

La nature ne doit plus être l’oubliée des projets d’aménagement urbain

Face à la multiplication des risques environnementaux, il est nécessaire d’introduire davantage de nature dans les villes pour tenter de les rendre plus résilientes.
Plus que de diminuer leur consommation de viande, les carnivores sont prêts à privilégier une viande produite dans de meilleures conditions environnementales. Shutterstock

Consommation de viande : quelle place pour les substituts végétaux ?

Les enjeux environnementaux nous invitent à changer nos habitudes alimentaires, et notamment notre consommation de viande. Dans quelle mesure les consommateurs sont-ils prêts à y renoncer ?
Fanny Parise (à gauche) et Samir Mezdour (à droite) dans les studios de Moustic the Audio Agency. Moustic the Audio Agency

Podcast : Qu’allons-nous manger demain ?

Qu’allons-nous manger demain ? CC BY53.7 MB (download)
L’après-viande est déjà là, mais tout le monde ne veut pas forcément manger du soja, des insectes, des vers ou de la spiruline. Trois chercheurs sondent l’avenir des protéines que nous avalons.
Le « béton » de chanvre est utilisé comme matériau de construction. Isohemp

Bienvenue dans le monde du biosourcé

S’appuyer sur les ressources naturelles renouvelables pour construire ou produire des objets quotidiens plus durables, telle est la promesse de la bioéconomie.
Le développement territorial marche sur deux jambes, l’accroissement des richesses et l’amélioration du bien-être des populations (Ici, les quartiers sud-est de Saint-Etienne vue depuis la Croix du Perthuis). Mémoire2cité / Flickr

Gouvernance et production, les deux moteurs du développement territorial

La combinaison de ces deux facteurs est à l’origine des innovations locales de toutes natures qui caractérisent le dynamisme d’un territoire.
Déjà largement mis à contribution en recherche biomédicale, le porc entre dans les laboratoires d'immunologie. Shutterstock

Le porc, nouvel allié des chercheurs en immunologie

Si les progrès technologiques permettent de plus en plus de se passer des tests sur les animaux, ceux-ci sont encore nécessaires. En immunologie, les chercheurs ont trouvé un nouvel allié : le porc.
Under pressure, young entrepreneurs would tend to forget to take into account the effects of their ambitions on their surroundings. Just dance/Shutterstock

Start-up nation’: a symptom, but of what?

The enthusiasm for business creation is not without negative consequences, especially for the many who fail. However, the "all entrepreneurs" discourse remains predominant.
La richesse personnelle du dirigeant déchu est estimée à 130 millions d'euros. Un montant très faible par rapport aux plus grosses fortunes françaises. Toshifumi KITAMURA / AFP

Débat : dans la tête de Carlos Ghosn, le manager qui se voulait faire aussi gros que les grands capitalistes

Le PDG jalousait-il les plus grosses fortunes de la planète ? Cette hypothèse permettrait d’expliquer ses présumés comportements déviants qui ont précipité sa chute.

Research and Expert Database

Authors

More Authors