Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Créé en 1794 sur proposition de l’abbé Grégoire, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) a fêté, le vendredi 10 octobre 2014, son 220e anniversaire. Le Conservatoire national des arts et métiers a été créé le 10 octobre 1794 par la Convention nationale, sur proposition de l’abbé Grégoire, pour « perfectionner l’industrie nationale ». Enfant des Lumières et des encyclopédistes, l’établissement était pensé comme un dépôt « de machines, modèles, outils dessins, descriptions et livres dans tous les genres d’arts et métiers » et avait pour objectif d’«éclairer l’ignorance qui ne connaît pas et la pauvreté qui n’a pas le moyen de connaître » en concourant à la diffusion de l’innovation technologie et des savoirs scientifiques ainsi qu’à la promotion de l’esprit de création.

Le Cnam est le seul établissement d’enseignement supérieur français dédié à la formation des adultes, placé sous la tutelle du ministère en charge de l’Enseignement supérieur. Il pilote un réseau de 30 centres régionaux et de 158 centres d’enseignement, dont le siège est à Paris. Les parcours de formation, modulaires et individualisés, débouchent sur des diplômes de l’enseignement supérieur, du niveau bac+2 aux diplômes d’ingénieur et de 3e cycle, ou sur des certificats attestant de compétences dans des métiers bien identifiés. Chaque année le Cnam accueille près de 80 000 élèves sur tout le territoire national et à l’étranger.

Avec vingt-et-un laboratoires en sciences humaines et sociales, sciences de gestion et sciences de l’ingénieur, le Cnam participe activement à la recherche scientifique et technologique, et contribue ainsi à la compétitivité des entreprises, à la création d’emplois et au développement de l’innovation.

Sur son blog, on trouve des inédits, des versions longues d’interviews ou de contributions des enseignant.e.s-chercheur.e.s et des vidéos : http://blog.cnam.fr

Links

Displaying 21 - 37 of 37 articles

La démocratie locale à l'épreuve des communs (Festival Le Temps des communs 2015) Revue de projets suivie d’un débat entre acteurs des communs, d’acteurs publics et de praticiens de l’innovation publique. Sylvia Fredriksson/Flickr

Le gouvernement Macron : en marche vers le management ou vers l’innovation publique ?

Faut-il « manager » l’état comme une entreprise ? Réflexion sur les limites et les possibilités des modèles de la start-up et du « design thinking » adaptés aux missions de services publics.
Dépot d'un bulletin de vote lors des élections présidentielles de 2007 en France. Rama/Wikimedia

Mathématiques électorales

Vote préférentiel, vainqueur de Condorcet, théorie de l’électeur médian… Quand les maths nous en disent plus sur la politique et les élections. Éclairant !
Dans les espaces de convivialité informels de l'entreprise, comme la kitchenette ou la machine à café, la solitude est conjurée. Alejandro Escamilla/Unsplash

Coopérer entre collègues, la solution pour ne plus souffrir au travail

Les réorganisations affectent la santé des salariés, comme actuellement à la SNCF. Ce mal-être n'est pourtant pas une fatalité, si le management favorise la solidarité au sein de l'entreprise.
La passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Fillon (ici le 13 février 2016) était annoncée par certains indicateurs sur les réseaux sociaux. Lionel Bonaventure/AFP

Le web et les réseaux sociaux, de bons thermomètres de l’opinion politique

Dans la primaire du Parti socialiste en cours, Benoît Hamon suscite le plus d’intérêt à la fois par le rang de son site et le nombre d’interactions suscitées sur les réseaux sociaux.
Carte d'assuré social et feuille de soins destinée à l'Assurance-maladie. PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le système de santé français expliqué aux Américains

Le système de santé français peut-il inspirer les politiques américains ? Est-il efficace, et pour quel coût ? Autant de questions qui se posent à la veille des présidentielles dans les deux pays.
Bill Shankly, l’entraineur emblématique de Liverpool (club fondé en 1892). Ben Sutherland/Flickr

Le football et les sciences sociales : « on refait le match » ?

En France, le football n’a jamais été un objet noble d’analyse pour les sciences sociales. Pourtant, il constitue un laboratoire, véritable « terrain » d'expériences, pour la science économique.

Research and Expert Database

Authors

More Authors