Articles on nationalisme

Displaying 1 - 20 of 39 articles

Emmanuel Macron et Viktor Orban, à Salzbourg (Autriche), le 20 septembre 20218, lors d'un sommet informel de l'UE. Georg Hochmuth / AFP

Cinquante nuances de brun ? Paris annonce la couleur

Faut-il, face à la vague populiste-nationaliste, jouer la partition de la cohésion européenne à tout prix, ou bien appeler un chat un chat et aller au clash avec Varsovie ou Budapest ?
A Rio, le 28 octobre 2018, un partisan du nouveau président Jair Bolsonaro brandit un cercueil symbolique du Parti des Travailleurs. Mauro Pimentel/ AFP

Quand les gauches s’effondrent…

La gauche est en perdition, si l’on en juge par les scores électoraux. Le phénomène est mondial, mais cela ne veut pas dire qu’il revête partout le même sens, ou les mêmes formes.
Un partisan de Jaïr Bolsonaro, à Sao Paulo, le soir de la victoire du candidat d'extrême-droite. Miguel Schincariol / AFP

Le Brésil de Bolsonaro : le spectre de la « démocradure »

Propos outranciers et insultants, incitations à la violence, patriotisme débridé et conservatisme assumé, la radicalité devient la norme des campagnes victorieuses, au Brésil comme aux États-Unis.
Des supportrices iraniennes dans un stade de Téhéran, lors du match amical contre la Bolivie, le 16 octobre 2018. Stringer/AFP

L’Iran face au terrorisme : un sursaut nationaliste salutaire… et risqué

Le nationalisme est un outil efficace en Iran pour unir face à un ennemi commun. Mais il peut aussi empêcher une remise en question pourtant nécessaire de certaines orientations politiques récentes.
Une migrante à Tarifa (Espagne), après avoir été secourue par des garde-côtes espagnols, le 24 juillet 2018. Jorge Guerrero/AFP

Le migrant est l’avenir du monde

Nous sommes entrés dans un monde d’interdépendance et de communication généralisée pour lequel la mobilité des personnes est devenue un principe irréversible avec lequel il faut apprendre à vivre.
Installation de l'artiste JR sur le chantier du Panthéon, à Paris (juin 2014). Yann Caradec/Flickr

Comment peut-on être cosmopolite ?

Dans un ouvrage récemment paru, Alain Policar défend la possibilité d’un cosmopolitisme « enraciné », « stade suprême de l’humanisme ».
Le premier ministre grec Alexis Tsipras, le 4 juillet 2018. Sakis Mitrolidis / AFP

Crise en Grèce : une tragédie qui finit bien ?

La crise grecque aurait pu être l’occasion pour les pays de la zone euro de clarifier leurs intentions sur le dessein de la monnaie unique. Malheureusement, c’est loin d’être le cas.
Supporters et policiers autour du bus de l'équipe du Havre, à Ajaccio, le 18 mai 2018. Pascal Pochard-Casabianca/AFP

Le football corse, symbole des métamorphoses identitaires insulaires

Le football corse, qui a dû batailler ferme pour être reconnu par les clubs et les instances nationales, a développé un victimisme appelé à devenir l’un des éléments constitutifs de son identité.
Quim Torra, le 21 mai 2018, à l'issue de sa visite aux indépendantistes catalans emprisonnés près de Madrid. Oscar Del Pozo/AFP

Catalogne, les enjeux de la radicalisation réactionnaire des indépendantistes

Le choix de Quim Torra, une personnalité sans expérience pour diriger la Catalogne, s’inscrit dans la vague de populisme qui inonde l’Europe et oriente vers la droite extrême le nationalisme catalan.
Luigi Di Maio (à gauche), avec l'avocat et membre de son parti, le Mouvement 5 étoiles, Giuseppe Conte, pressenti pour le poste de Président du Conseil. Filippo Monteforte/AFP

L’Italie, nouveau laboratoire de l’« orbanisation » de l’Europe

Une alliance contre-nature, mais conforme au message des électeurs, se met en place à la tête de l’Italie, rassemblant le Mouvement 5 étoiles et la Ligue.
A Hernani, le 5 mai 2018. Ander Gillenea / AFP

Comment ETA a perdu la guerre en Espagne

Si la violence s’efface durablement au Pays basque, la « question basque » demeure dans un État réfractaire aux identitarismes militants.
Le premier ministre Viktor Orban, le 8 avril, lors des législatives en Hongrie. Attila Kisbenedek/AFP

Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Viktor Orban, loin de chercher à casser la construction européenne, agit de façon à la faire sortir du courant des Lumières dans lequel elle s’inscrit depuis 1950.
Stalingrad (film de 2013) est l'une des plus grosses productions russes faisant la part belle à la 3D. Movie Plus

Le cinéma, ce grand allié de la politique de Vladimir Poutine

En Russie, un cinéma national promeut la recomposition politique du pays sur la scène internationale et le rôle qu’il entend jouer sous les présidences de Vladimir Poutine.
Gary Oldman joue Winston Churchill dans le film Les heures sombres. Jack English/Focus Features

Le Brexit et les leçons de l’histoire

Comment les films « Dunkerque » et « Les heures sombres » illustrent le débat qui anime les Britanniques et provoque des sentiments forts dans le camp des Brexiteers comme chez leurs opposants.

Top contributors

More