Articles on Libye

Displaying all articles

Des agents de sécurité se déplacent à côté d'un véhicule blindé à la suite multiples attaques à Ouagadougou contre notamment le QG militaire qui ont causé la mort de 8 soldats et beaucoup d'autres blessés le 2 mars 2018. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’explique la prolifération des groupes extrémistes au Burkina Faso ?

La réponse paraît inadaptée devant un ennemi qui semble avoir chaque fois en avance et disposer d’une capacité d’anticipation sur les stratégies de mise en place par l’État.
Cérémonie de clôture du sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Roch Marc Christian Kabore (Burkina faso), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), en février 2019. Olympia De Maismont/AFP

Post-djihadisme ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

On est pass de l’ère d’un djihadisme idéologique avec un discours se nourrissant du référentiel religieux à une situation où les populations locales évoquent du « banditisme », de la « criminalité ».
Rassemblement contre Khalifa Haftar sur la place des Martyrs de Tripoli, le 12 avril 2019. Mahmud Turkia/AFP

Bataille de Tripoli : la méprise de Khalifa Haftar

Pourquoi Khalifa Haftar et les gouvernements occidentaux se sont trompés sur la réaction que la tentative de prise de Tripoli allait susciter dans l’ouest du pays.
Des miliciens loyaux au gouvernement de Tripoli, le 25 septembre 2018, dans les faubourgs de la capitale. Mahmud Turkia/AFP

La communauté internationale désarmée face à la crise libyenne

L’échec de la communauté internationale, les divisions internes propres à une société tiraillée entre de multiples forces centrifuges et l’impuissance de l’ONU expliquent l’impasse actuelle.
Près de Sangatte (nord de la France), en 2008. No Border Network/Flickr

Migrants : des morts au nom de la loi ?

L’inégalité des vies se reflète dans les pratiques d’analyse de risques par les agences européennes comme Frontex. Cette analyse privilégie la protection des frontières sur la protection des vies.
Ghassan Salamé, le 29 mai 2018, lors de la Conférence de Paris sur la Libye. Etienne Laurent / POOL / AFP

Libye: la mission impossible de Ghassan Salamé

Il y a une erreur de méthode, adoptée par l’Onu pour sortir la Libye de la crise: il ne suffit pas d’organiser au plus vite des élections pour que tous les problèmes soient résolus.
Un centre de rétention de migrants dans les faubourgs de Tripoli (Libye), le 11 décembre 2017. Mahmud Turkia / AFP

Crise en Méditerranée : quand l’Union européenne barre la route aux migrants, et aux ONG

L’Europe a financé les autorités libyennes, en leur confiant indirectement le soin d’effrayer les ONG. Cette coopération marque l’achèvement d’une stratégie de fermeture à distance des frontières.
Une Malienne porte son enfant alors qu'ils sont transférés dans un centre d'accueil temporaire à Bamako le 13 décembre, après avoir été rapatriés depuis la Libye. MICHELE CATTANI / AFP

Migrations : des faits pour déconstruire les idées reçues

L'Union européenne continue de développer un discours contradictoire portant à la fois sur une politique sécuritaire anti-migration et un discours utilitariste pro-migration.
Des migrants attendent d'être secourus par l'Aquarius, le navire affrêté par MSF et SOS Méditerranée, à 30 miles nautiques des côtes libyennes, août 2017. ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Centres de transit en Afrique du Nord : une fausse bonne idée pour l’Europe

Loin d'arrêter les flux, les centres d’accueil proposés par Emmanuel Macron et l’Union européenne en Afrique du Nord risquent de mettre encore davantage en danger les migrants.
Un détail de la pochette du dernier album de Tinariwen. Tinariwen

Routes mondialisées d’une musique touarègue

L’œuvre de Tinariwen, aujourd’hui mondialement acclamée, ne peut être dissociée des conflits qui se succèdent dans le désert malien depuis la décolonisation.
Réouverture de l'ambassade d'Italie à Tripoli, le 10 janvier 2017. Mahmud Turkia/AFP

Libye : comment sortir de l’impasse

Les signataires de l’Accord dans leur majorité n’ont engagé qu’eux-mêmes et en aucune manière les groupes influents en Libye. Il est impératif de refonder cet accord en incluant d’autres acteurs.
Une vue sur Alep, le 9 décembre 2016. George Ourfalian/AFP

Les impasses occidentales en Syrie

La débâcle est là. Les vieilles puissances se retrouvent au rang de spectateurs impuissants, badauds diplomatiques d’une des crises les plus aiguës de la scène internationale d’après-guerre.
Des migrants illégaux arrêtés à Tripoli par les forces de sécurité libyennes, avril 2016. Mahmud Turkia/AFP

Crise des réfugiés : le leurre d’un accord avec la Libye

L’UE serait bien avisée d’abandonner les propositions actuelles de coopération avec la Libye visant à enrayer les flux migratoires. Le renvoi des migrants dans un pays en guerre serait inadmissible.
Le 5 avril 2016, Barack Obama dans ses murs. Saul Loeb/AFP

Obama et le « New Deal international »

En exprimant ses regrets à propos de l’intervention militaire en Libye, le président américain confirme sa singularité : sa grande méfiance vis-à-vis de l’usage inconsidéré de la force.
Un membre de la brigade islamiste « Aube de la Libye », une alliance islamiste en guerre avec l'Etat islamique, le 28 février, dans la ville de Sabratha, à l'ouest de Tripoli. Mahmud Turkia/AFP

Libye : la médiation de l’ONU dans l’impasse

Malgré les efforts déployés par l’ONU en Libye, la situation ne cesse de s’y aggraver. Un constat qui incite à une nécessaire et urgente réévaluation du rôle de l’organisation dans ce pays.
Des combattants loyaux au gouvernement reconnu par la communauté internationale célèbrent la prise d'un quartier de Benghazi, le 23 février 2016. Abdullah Doma / AFP

Libye : l’intervention internationale, une fatalité ?

Alors que l’État islamique s’est nourri des failles de la transition libyenne, une intervention internationale agirait plus sur les symptômes de la désunion nationale que sur ses causes politiques.

Top contributors

More