Menu Close

Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

Au carrefour des sciences de la Terre, de la Vie et de l’Homme, le Muséum national d’histoire naturelle se consacre quotidiennement – et ce depuis près de 400 ans – à la nature et à ses relations avec l’espèce humaine. Le Muséum offre une formation au niveau de la mention de master « Évolution, Patrimoine naturel, Sociétés » et de l’École doctorale 227 « Sciences de la Nature et de l’Homme ».

La prise de conscience environnementale et la sauvegarde de la planète sont au cœur des débats contemporains. Totalement engagé sur ces questions, le Muséum occupe une position de référence grâce à des missions variées : la recherche fondamentale et appliquée, la conservation et l’enrichissement des collections, l’enseignement, l’expertise et la diffusion des connaissances.

Centre de recherche, le Muséum s’appuie sur des travaux en laboratoire et des expéditions dans le monde entier, un grand éventail de disciplines, des collections exceptionnelles et une expertise reconnue. À travers l’enseignement ou les actions de diffusion, il a également pour mission de partager ses savoirs. Avec un objectif clair : rendre les connaissances sur la nature accessibles à tous et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de notre planète.

Une des particularités du Muséum est de répartir son activité sur 12 sites dans toute la France. Son cœur historique est situé à Paris, au Jardin des Plantes, qui accueille des laboratoires, des galeries d'exposition, une ménagerie ou des lieux d’enseignement. Citons également deux autres lieux parisiens incontournables, le Parc Zoologique de Paris et le Musée de l’Homme (réouverture prévue pour octobre 2015). Mais il reste encore à découvrir dans tout l’Hexagone deux stations marines, un arboretum, un parc zoologique, des jardins botaniques, un chantier de fouilles préhistoriques, des laboratoires…

Links

Displaying 1 - 20 of 332 articles

Les tardigrades ont des capacités de survie extraordinaires. Dotted Yeti/Shutterstock

Des tardigrades sont-ils en train de coloniser la Lune ?

Les tardigrades sont de minuscules animaux connus pour leurs capacités de survie extraordinaires. Suffisantes pour survivre à un crash de sonde spatiale et aux conditions lunaires ?
Distinct de son cousin de savane avec lequel il peut néanmoins s'hybrider, l'éléphant de forêt est aujourd'hui en danger critique d'extinction. ANPN

Combien reste-t-il d’éléphants de forêt au Gabon ? Quand la science éclaire le débat sur une espèce en danger critique d’extinction

L’éléphant de forêt, en danger critique d'extinction, est un enjeu de société au Gabon, où certains l'estiment trop présent. Mais cette opinion résulte d'erreurs dans l'interprétation des études.
Une projection permet d'estimer si la population de la France peut baisser à partir des derniers calculs de l'Insee. Foule, braderie de Lille.

La population de la France va-t-elle diminuer suite à la baisse de la natalité ?

La baisse du nombre de naissances en 2023 annonce-t-elle une diminution de la population ? Une projection à l’horizon 2070 montre qu’elle continuerait d’augmenter dans les conditions actuelles.
Pour boire, les dauphins mangent des poissons. Oleksandr Sushko / Unsplash

Les dauphins ne peuvent pas boire l’eau dans laquelle ils nagent, alors comment s’hydratent-ils ?

Qu’ils vivent dans l’eau douce ou salée, les dauphins ne peuvent pas directement boire pour s’hydrater, mais se servent de leur nourriture.
Une sole d'Esope, Soleichthys heterorhinos, rampant avec ses nageoires sur le fond sablonneux, en Égypte. prilfish, Flickr

Connaissez-vous des poissons qui rampent ?

Les soles rampent sur le fond, en utilisant leurs nageoires comme des pattes.
Paris a déjà connu un climat tropical, il y a plusieurs dizaines de millions d’années. Attention aux marécages en allant au travail ! Sophie Fernandez, MNHN

Une forêt tropicale à Paris

Il était une fois, il y a bien longtemps, une jungle tropicale à Paris. Partez à la découverte de ses fleurs, ses fruits, et ses lianes.
Un tibia d’Ornithomimosaure provenant du gisement d’Angeac-Charente, et une lame mince pour étudier les cernes de croissance dans la section de l’os. @ Laurence Godart / DIM PAMIR / CNRS

Quels âges avaient les dinosaures ?

Combien de temps vivaient les dinosaures ? À quel âge étaient-ils « adultes » ?
Le poisson rouge est l'une des nombreuses espèces de poissons d'eau douce introduites par les humains dans les milieux naturels, bouleversant durablement leur aire de répartition naturelle. Watts / Flickr / Creative Commons

La répartition géographique des poissons d’eau douce, nouveau marqueur de l’anthropocène ?

Les introductions de poissons d'eau douce, à travers le commerce, mais aussi l'ouverture de nouvelles voies de navigation, ont bouleversé la géographie de ces espèces. Un nouveau marqueur de l'Anthropocène ?
Le fossile original Cro-Magnon 1 et une image virtuelle montrant grâce à l'imagerie la moitié droite de l'endocrâne et la moitié gauche du crâne (le code couleur sur le crâne correspond à la variation d'épaisseur des os). Antoine Balzeau CNRS/MNHN

Les cerveaux ne fossilisent pas, comment étudier ceux de nos ancêtres ?

Les tissus mous du cerveau ne fossilisent pas, il est donc nécessaire d’extrapoler pour obtenir des informations sur l’organe de nos ancêtres. Le fait-on correctement ?
Spécimen historique de Citrus aurantifolia (citron vert) récolté en 1911 en Indonésie montrant des symptômes typiques de chancre citrique. Adrien Rieux

Épidémies des cultures : quand les herbiers permettent de retracer l’évolution des microbes pathogènes

Une nouvelle étude décrit l’évolution d’une bactérie provoquant le chancre citrique, une maladie des agrumes. Les scientifiques ont mené une véritable enquête dans les herbiers du monde entier.
Des injonctions viennent régulièrement le rappeler au consommateur : l'eau est une ressource précieuse et il convient de l'économiser. Mais le concept même de “ressource” peut conduire à des impensés… Susanne Nilsson / Creative Commons

Pourquoi il faudrait en finir avec la « préservation des ressources »

Changement climatique, crise de la biodiversité… Partout fusent les injonctions à économiser nos ressources. Mais le terme même de « ressource » pose problème. Et si on pensait le monde autrement ?
En 2015, plus de 20 % de la population mondiale vivait à moins de 30 km du bord de mer. PublicDomain Pictures / Pixabay

Quel développement pour les territoires exposés aux risques côtiers ?

Les pays côtiers font face à la double contrainte d’une dépendance aux ressources naturelles et de la nécessaire protection de leurs écosystèmes.
Spesimen pertama Bipalium admarginatum ditemukan oleh George Verdon di hutan sebuah pulau tropis. George Verdon

Terakhir terlihat 90 tahun lalu, spesies cacing aneh ditemukan merayap di Malaysia

Spesies ini belum tercatat sejak pertama kali dijelaskan pada 1933 oleh de Beauchamp, di sebuah pulau tidak jauh dari George melihatnya.
Accouplement de la punaise Zelus renardii dans la végétation de la Réserve nationale de la Plaine des Maures (Var) en août 2023. L’espèce s’y reproduit et son arrivée a probablement été aidée par l’incendie de 2021 qui a modifié plus de 75% des écosystèmes de la Réserve. Romain Garrouste, MNHN

Une nouvelle espèce exotique envahissante dans une réserve naturelle du Var : le réduve américain

Les espèces invasives sont devenues un problème énorme, selon le tout récent rapport de l’IPBES, le « GIEC de la biodiversité ». Zoom sur l’arrivée de Zelus renardii en France.

Authors

More Authors