Université Bordeaux Montaigne

L'Université Bordeaux Montaigne réunit plus de 14 000 étudiants et 1300 enseignants et personnels administratifs autour des formations et de la recherche en arts, langues, lettres, sciences humaines et sociales.

Laboratoire d'idées et foyer intellectuel, l'Université Bordeaux Montaigne contribue aux débats scientifiques de son temps et cultive sans relâche ses valeurs fondamentales : indépendance et liberté de pensée. Elle fait de l'égalité des chances une de ses missions prioritaires et travaille en permanence à perfectionner ses dispositifs de formation et à accompagner tous ses étudiants vers la réussite.

Elle s'inscrit plus que jamais dans le sillage de Montaigne pour continuer à proposer le modèle d'une université à dimension et visage humains, selon le valeurs qui la caractérisent depuis sa création : humaniste, exploratrice, polyglotte, citoyenne, créative, numérique.

Links

Displaying all articles

Publicité pour les conserves André Loison, 1911. Gallica BnF

Les scandales alimentaires ne datent pas d’hier

La récente affaire des oeufs contaminés s'ajoute à la longue liste de scandales alimentaires de ces dernières années. Mais la qualité de la nourriture faisait déjà débat au début du XXe siècle.
L'ex-président de Gambie, Yahya Jammeh, au moment de son départ en exil le 21 janvier 2017. AFP

Présidentielles en Afrique : comment ça va, la démocratie ?

Le dictateur gambien Yahya Jammeh a été contraint de respecter le verdict des urnes après 22 ans de pouvoir absolu. S’agit-il d’un nouvel indicateur de progression de la démocratie en Afrique ?
Le robot journaliste de 2067 inventé par les étudiants de l’IJBA. Lafabriquedelinfo.fr

Penser le journalisme de 2067

Pour ses 50 ans, l’IJBA, école de journalisme, a tenté d’imaginer la vie des médias et des reporters en 2067. Un exercice de prospective stimulant.
Le président sortant Ali Bongo, proclamé vainqueur par la Cour constitutionnelle, lors des funérailles d'un policier tué durant la crise post-électorale. Steve Jordan/AFP

Au Gabon, en attendant 2023…

Sauf à imaginer une irrésistible insurrection populaire, il est probable que tout le monde va rentrer dans le rang, car la « communauté internationale » va mettre son poids dans la balance.
Des partisans de Jean Ping, le 10 septembre à Libreville, manifestent pour la publication des vrais résultants, la main blanche en signe de paix. Florian Plaucheur/AFP

Cartographie électorale du Gabon : en attendant les vrais résultats…

Le pouvoir gabonais ne pouvait pas ignorer que chaque électeur détenteur d’un smartphone est devenu une commission électorale et une Cour constitutionnelle à lui tout seul.

Research and Expert Database

Authors

More Authors