Menu Close

« Je ne veux pas travailler… » : le repos, une invention humaine ?

Sommes-nous trop humains pour pouvoir nous reposer pleinement ? Alena Haurylik / Shutterstock

D’après le philosophe Laurent Bibard, l’être humain peut être considéré comme un animal dénaturé, délogé de la nature. Ainsi, se reposer (se poser à nouveau) consiste à créer les conditions d’une vie apparaissant « comme naturelle ».

Mais, pour se reposer pleinement et véritablement il convient de s’arrêter de réfléchir, de bouger ou même de parler pour porter son attention sur l’instant présent et l’essentiel… en silence.

Listen on Apple Podcasts


Cet été, les journalistes de The Conversation France s’accordent un instant de détente à l’ombre de la philosophie. Dans cette série en 5 épisodes d’une dizaine de minutes, plongez dans la réflexion sur la notion de repos et sa place dans nos sociétés modernes.

Chaque semaine, des philosophes vous offrent un éclairage rafraîchissant et vous invitent à considérer les idées de bonheur, de travail, d’ennui ou encore de liberté sous un angle nouveau.

Installez-vous confortablement dans votre hamac ou sur votre serviette et ouvrez grand vos oreilles.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 183,800 academics and researchers from 4,959 institutions.

Register now