Menu Close

Articles on Parti républicain

Displaying 1 - 20 of 96 articles

Le 14 janvier 2021, la Démocrate Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des Représentants, signe officiellement l'acte d'accusation de Donald Trump. Stefani Reynolds/AFP

Fact check US : La procédure d’impeachment à l’encontre de Trump peut-elle aboutir ?

Une seconde procédure de destitution de Donald Trump vient d’être déclenchée. Si les démocrates sont partis confiants, son succès est en réalité compromis par la posture des élus républicains.
Devant le Capitole à Washington, le 6 janvier 2021. Bill Clark/CQ-Roll Call, Inc via Getty Images

L’assaut du Capitole, manifestation frappante de la fragilité de la démocratie américaine

Techniquement, la prise du Capitole par des partisans de Donald Trump ce 6 janvier n’a pas été un coup d’État. L’événement n’en révèle pas moins la grande fragilité de la démocratie américaine.
Un groupe anti-avortement en prière devant le bâtiment de la capitale de l'État du Michigan, Lansing, le 31 octobre 2020, à trois jours de la présidentielle. John Moore/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Présidentielle américaine : comment la religion des citoyens a pesé sur leur vote

Aux États-Unis, l’appartenance religieuse demeure un facteur explicatif important du vote. L’élection présidentielle de cette année a mis en évidence plusieurs évolutions notables du vote religieux.
Joe Biden à Atlanta, en Géorgie, lors d'un meeting de soutien aux candidats démocrates aux sièges de sénateurs, Jon Ossoff et Raphael Warnock. Drew Angerer/AFP

Fact check US : L’élection sénatoriale en Géorgie va-t-elle déterminer la présidence Biden ?

On lit souvent que la capacité de Joe Biden à gouverner dépendra de l’issue de la double élection à venir en Géorgie, qui déterminera la couleur politique du Sénat. La réalité est plus nuancée.
Joe Biden à Atlanta, le 15 décembre, en compagnie des deux candidats démocrates aux postes de sénateurs de Géorgie. S'ils ne sont pas élus tous les deux en janvier, le Sénat sera aux mains des Républicains. Drew Angerer/Getty Images North America/Getty Images via AFP

« Build back better » : Joe Biden pourra-t-il appliquer son programme économique ?

Joe Biden propose un programme économique ambitieux, d’une relance verte de l’industrie à la protection des travailleurs. Il aura du mal à le mener à bien si le Sénat est dominé par les Républicains.
Des partisans de Donald Trump contestent sa défaite à Las Vegas, le 7 novrembre 2020. Ethan Miller/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Fact check US : Donald Trump a-t-il vraiment effectué une percée dans l’électorat latino ?

Donald Trump a récolté plus de 30 % du vote latino lors de la dernière présidentielle. Un score important qui ne constitue pas pour autant une percée spectaculaire et s’explique par plusieurs facteurs.
Donald Trump n'a toujours pas officiellement reconnu sa défaite et continue d'affirmer que l'élection a été truquée. Brendan Smialowski/AFP

Donald Trump et le scénario du coup d’État

Même si la Constitution américaine confère au président des pouvoirs considérables en matière militaire, les contrepoids sont suffisants pour l’empêcher de conserver le pouvoir par la force.
Le président élu Joe Biden s'apprête à prononcer un discours à Wilmington, Delaware, le 25 novembre 2020. Mark Makela/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Conversation avec Marie-Cécile Naves : « Joe Biden hérite d'une Amérique très polarisée »

Réconcilier les Américains, promouvoir les droits des femmes, reprendre le fil d’une politique étrangère que son prédécesseur a profondément marquée : Joe Biden n’aura pas la tâche aisée.
Amy Barrett et Clarence Thomas, deux des juges originalistes de la Cour suprême. Tasos Katopodis/Getty Images North America/Getty Images via AFP

États-Unis : l’impact de l’originalisme des juges conservateurs à la Cour suprême

La nomination in extremis par Donald Trump d’Amy Coney Barrett renforce encore, au sein de la Cour suprême américaine, la tendance originaliste, qui prône une lecture littérale de la Constitution.
Des partisans de Donald Trump manifestent devant la Cour suprême, à Washington, le 14 novembre 2020. Olivier Douliery/AFP

La légitimité de la Cour suprême américaine à l’épreuve de son conservatisme

Certes, la Cour suprême américaine penche désormais très nettement du côté des conservateurs. Pour autant, elle n’est pas devenue un outil politique à la botte de Donald Trump et du parti républicain.
Les partis de droite radicale comme le RN de Marine Le Pen ont traditionnellement bénéficié politiquement des crises économiques. Ludovic MARIN / AFP

Les préoccupations économiques liées à la Covid-19 favorisent-elles le vote national-populiste ?

Résultats d’une enquête comparative mesurant l'impact de la crise sanitaire et économique sur les droites national-populistes en Allemagne, France, Italie et Suisse ainsi qu’aux États-Unis.
Kamala Harris, d'origine jamaïcaine et indienne, deviendra la 20 janvier 2021 la vice-présidente des États-Unis. Pavlo Conchar/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Avant Kamala Harris : ces femmes noires qui ont visé la Maison Blanche

Avant Kamala Harris, d’autres femmes de couleur se sont portées candidates aux plus hautes fonctions aux États-Unis. Coup de projecteur sur les plus remarquables de ces pionnières.
Joe Biden au Barrio Café, à Phoenix, le 9 octobre 2020. Brendan Smialowski/AFP

L’Arizona, laboratoire et antidote du trumpisme

L’Arizona, bastion républicain, a basculé cette année côté démocrate. L’explication tient largement à la montée en puissance des électeurs latinos, longtemps ciblés par les leaders républicains.
Le 3 novembre, à Atlanta, des sympathisants républicains discutent lors d'une soirée électorale organisée par le parti. Megan Varner / Getty Images North America/Getty Images via AFP

Après la défaite de Donald Trump, que va devenir le Parti républicain ?

Le 3 novembre, Donald Trump a perdu mais le parti républicain a enregistré des résultats satisfaisants à la Chambre des représentants et au Sénat. De bon augure pour l’avenir ?
Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris auront la lourde tâche d'apaiser une société dont les deux camps se regardent en chiens de faïence. AAP/AP/Carolyn Kaster

Joe Biden saura-t-il réconcilier les Américains ?

La victoire de Joe Biden ne suffit évidemment pas, à elle seule, à mettre fin aux profondes divisions de la société américaine.
Un électeur dépose son bulletin de vote par correspondance à la Seacoast Church West Ashley, le 30 octobre 2020 à Charleston, en Caroline du Sud. Michael Ciaglo/Getty Images North America/Getty Images via AFP

Débat : Aux États-Unis, le problème est le scrutin majoritaire, pas le collège électoral

Le scrutin majoritaire en vigueur aux États-Unis comme dans la quasi-totalité des pays du monde reflète imparfaitement les préférences des électeurs et pourrait de nouveau bénéficier à Donald Trump.
Brendan Smialowski/AFP

Trump : quatre ans de chaos

En quatre ans à la Maison Blanche, Donald Trump a multiplié coups d’éclat, déclarations tapageuses, mesures populistes, ruptures d’accords… Retour sur un mandat sans précédent.

Top contributors

More