Clelia Gasquet-Blanchard

Maîtresse de conférences en géographie de la santé, École des hautes études en santé publique (EHESP) – USPC

Après une thèse soutenue en 2010 (Une géographie de la fièvre hémorragique à virus Ebola : représentations et réalités d’une maladie émergente au Gabon et en République du Congo) Clélia Gasquet-Blanchard a été recrutée comme Maîtresse de Conférences en Géographie à l'EHESP.
Actuellement affiliée au Département SHS elle est également chercheure à l'UMR ESO - Espaces et Sociétés (CNRS 6590) - au Laboratoire de l'Université de Rennes 2.

Dans une approche qui vise à appréhender les inégalités de santé, Clelia Gasquet-Blanchard s'intéresse actuellement aux trajectoires de femmes enceintes pour mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre dans les inégalités de santé.

2012-2014 : Programme de recherche DISPARITES (coordonné par S. Deguen), au sein duquel C. Gasquet-Blanchard s'intéresse aux itinéraires de grossesse de femmes ayant accouché prématurément dans 4 villes françaises. Cette approche donne lieu à un nouveau projet en 2014-2015 : le projet PARSAN - PARcours de SANté des femmes enceinte à Montréal (coordonné par C. Gasquet-Blanchard). Il vise à décentrer l'approche française et contextualiser les parcours de ces femmes via un terrain exploratoire de recherche à Montréal.

C. Gasquet-Blanchard complète son approche au sein de sa participation au Programme MIGSAN (financement inter-MSH puis ANR - 2016-2019)- MIGration et SANté, porté par Anne-Cécile Hoyez. Au sein de ce programme C. Gasquet-Blanchard explore les liens entre parcours de grossesse et trajectoires migratoires.

Par ailleurs, en raison du contexte épidémique récent en Afrique de l'Ouest et dans la continuité des travaux menés en thèse, elle participe au projet ANR SHAPES (2014-2017) qui s'intéresse, dans une approche en sciences humaines, aux liens entre hommes et grands primates en Afrique Centrale pour appréhender l'émergence des maladies virales, et notamment Ebola.

Ses activités institutionnelles s'inscrivent dans une démarche collective et de décloisonnement de la recherche. Dans ce cadre elle a co-animé en 2014-2015 avec le Pr. Emmanuel Eliot l'axe Territoires et Santé du CIST qui vise à faire se rencontrer autour de discussions scientifiques régulières et de journées d'études les chercheurs en géographie et disciplines s'intéressant aux liens entre territoires et santé (sociologues, démographes, urbanistes, anthropologues, biostatsticiens, etc.) en vue de structurer et rendre visible la recherche autour de ces thèmes.

Elle participe au comité de rédaction de la Revue Francophone Santé et Territoires (RFST)

Elle participe à divers groupes de travail du Réseau Régional en Ile de France Solipam (Solidarité Paris Maman) qui vise à la prise en charge sanitaire et sociale des femmes en situation de très grandes précaires.

Elle enseigne les outils de la géographie et des sciences humaines (méthodologie de la cartographie et des SIG, de l'enquête et de l'entretien) et des approches autour de ses questions de recherches (organisation des systèmes de santé dans les pays du Sud, Inégalités de santé et territoires, Déterminants de santé et accès aux soins) au sein de différents Masters et filières Etats de l'EHESP. Dans le cadre du PRES USPC elle intervient également au sein du DIU porté par Paris Descartes intitulé "Précarité et santé périnatale".

Experience

  • –present
    Maîtresse de conférences en géographie, École des hautes études en santé publique (EHESP) – USPC