Artikel-artikel mengenai Syrie

Menampilkan 1 - 20 dari 116 artikel

Saad Hariri, premier ministre libanais (à droite) pose avec des représentants des Nations unies lors d'une conférence à Bruxelles sur l'aide humanitaire internationale en Syrie et dans la région. La politique du Liban vis à vis de la Syrie pourrait peser sur cet important plan financier. Emmanuel Dunand/AFP

Le Liban aux prises avec sa politique syrienne

Le Liban peut-il sortir le pays du marasme politique dans lequel il végète depuis bientôt un an? L'influence de la Syrie - qu'il s'agisse du poids des réfugiés ou du gouvernement de Damas - pèse.
A Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, le 26 février 2019: un homme tient la dépouille de sa fille tuée dans un bombardement des forces pro-Assad. Anas Al-Dyab / AFP

Débat : En Syrie, le silence ne doit pas recouvrir les crimes commis à Idlib

Renoncer signifie que nous accordons au régime d’Assad et à la Russie une victoire stratégique, mais aussi intellectuelle dont les conséquences seront incalculables en termes de sécurité mondiale.
Un combattant des Forces démocratiques syriennes dans les faubourgs de Baghouz, ultime réduit de l'Etat islamique en Syrie, le 12 mars 2019. Delil souleiman/AFP

Face à Daech, l’étrange victoire

Si le califat de Daech s’est effondré, crier victoire est largement prématuré. La lutte contre le terrorisme promet d’être longue, à l’extérieur de nos frontières comme sur le territoire national.
Le Président Macron et le chef d'état-major des armées, François Lecointre, le 14 juillet 2018, à Paris. Thibault Camus/ AFP

Défense : les journalistes écrivent, les généraux aussi

La parole militaire prend timidement une place plus grande dans l’espace public, reflétant le besoin de mieux expliquer le rôle joué par ceux qui mènent des guerres au nom de leurs concitoyens.
Le 11 novembre, à Paris, l'arrivée de Vladimir Poutine (de dos) lors des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. BenoitTessier/ AFP

« Les vents sont contre nous » : la porte étroite de la liberté

Que les perspectives du monde soient assez lugubres pour l'année 2019 relève du lieu commun. On peut toutefois tenter de dessiner les quelques leviers dont nous disposons encore.
Le représentant de l'Iran auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Kazem Gharib Abad, lors d'une conférence à Vienne (Autriche), le 22 novembre 2018. Joe Klamar / AFP

L’ambition régionale contrariée de l’Iran

La politique interventionniste du régime de Téhéran dans la région, qui ne constitue pas une cause nationale pour la population iranienne, se heurte à plusieurs freins structurels.
Nadia Murad, co-récipiendaire du Prix Nobel de la Paix 2018, lors de la conférence de presse du National Press Club de Washington, D.C., le 8 octobre 2018. (AP Photos)

Le Canada doit engager des poursuites judiciaires contre les combattants de l’EI qui rentrent au pays

Si le Canada prend vraiment au sérieux les règles de justice internationale, les droits de la personne et l'ordre international, il doit poursuivre en justice ses citoyens qui ont combattu pour l'EI.
Place de la République à Paris, le 15 novembre 2015. Mstyslav Chernov/Wikimedia

Le 13 novembre et nous

Qu’avons-nous vécu au juste ? Une série d’attentats supplémentaires particulièrement meurtriers ? Ou bien un véritable tournant dans notre récit collectif ? Et que sommes-nous finalement devenus ?
La première famille de réfugiés syriens arrivée à Toronto, décembre 2015. Domnic Santiago/Flickr

Réfugiés syriens : une image à rectifier

L’ image ternie et déformée des réfugiés syriens empêche leur intégration ainsi que de pouvoir activement participer à la reconstruction de la Syrie.
Photo datée du 15 novembre 2016, montrant les ruines de l'antique cité de Nimrud, à quelques 30 kilomètres de Mossoul, où de nombreuses pièces ont été pillées. SAFIN HAMED / AFP

De Mossoul à Paris : trajectoire d’une œuvre pillée

L’Europe : une destination de choix pour les trafiquants d’antiquités qui peuvent compter sur leurs réseaux bien implantés jusqu’aux plus hautes sphères de nos sociétés.
Le Président iranien Rouhani lors d'une visite à Vienne, le 4 juillet 2018. Georg Hochmuth/AFP

Demain, la guerre contre l’Iran ?

Encouragée par l’Arabie saoudite et Israël, l’administration Trump cherche à étouffer économiquement un Iran qui se sent assiégé. Une stratégie risquée qui pourrait à terme dégénérer en guerre ouverte.
À quel prix les dirigeants de Lafarge ont-ils maintenu l'activité de l'usine de Jalabiya, en Syrie ? Delil Souleiman/AFP

Financement du terrorisme : quelles responsabilités pour les actionnaires de Lafarge ?

Le cimentier Lafarge fait l'objet d'une enquête sur ses liens supposés en Syrie avec le groupe terroriste État islamique. Que savaient les actionnaires ? Peuvent-ils être poursuivis par la justice ?
Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, à Versailles, le 29 mai 2017. Stéphane de Sakutin / AFP

Débat : Comment parler avec la Russie de Poutine

Pourquoi il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.
Les femmes kurdes ont été à la fois actrices et enjeux du conflit contre Daech. À quel prix? (photos issues du compte flickr du mouvement de guérilla kurde). Kurdish YPG Fighters/Flickr

Quel avenir pour les femmes kurdes d’Irak et de Syrie ?

La fin du projet d’autonomie kurde emportera-t-elle avec elle l’avenir des femmes kurdes, à la fois actrices et enjeux médiatiques de la géopolitique syro-irakienne ?

Kontributor teratas

Lebih banyak