École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Forte de 47 centres de recherche, dont 37 sont des unités mixtes avec le Centre national de la recherche scientifique, elle ne constitue pas pour autant un établissement de recherche de facture classique. Ordonnée à la formation à la recherche par la recherche, elle organise son activité autour du maillage de ses séminaires de recherche d'une part, de ses programmes de recherche d'autre part, de ses activités éditoriales enfin, en privilégiant l'interdisciplinarité et en favorisant la transversalisation des questionnements et des méthodes. Cette conception de la recherche en sciences sociales conduit l'EHESS à donner une place toute particulière en son sein aux aires culturelles, et à promouvoir activement la pratique de l'interlocution entre les sciences sociales et les autres sciences (les sciences du vivant, notamment) d'une part, entre les sciences sociales et les activités de création (littéraire ou artistique) d'autre part.

Avec 300 enseignants-chercheurs, 500 chercheurs présents dans ses centres de recherche, 450 ingénieurs et techniciens, 3 000 étudiants inscrits, et un budget consolidé de 40 millions d'euros, l'EHESS est également une institution à forte vocation internationale : entretenant des liens conventionnels avec une vaste constellation d'universités à travers le monde, elle accueille chaque année 150 professeurs étrangers invités, et la moitié de ses étudiants vient d'au-delà des frontières nationales. Sa capacité d'accueil et d'encadrement doctoral et post-doctoral, et le nombre de ses chercheurs publiants la désignent comme l'un des principaux pôles de la recherche en sciences sociales en Europe.

Links

Displaying 1 - 20 of 98 articles

Les femmes kurdes ont été à la fois actrices et enjeux du conflit contre Daech. À quel prix? (photos issues du compte flickr du mouvement de guérilla kurde). Kurdish YPG Fighters/Flickr

Quel avenir pour les femmes kurdes d’Irak et de Syrie ?

La fin du projet d’autonomie kurde emportera-t-elle avec elle l’avenir des femmes kurdes, à la fois actrices et enjeux médiatiques de la géopolitique syro-irakienne ?
A Marseille, le 28 mars 2018, lors d'une « marche blanche » en mémoire de Mireille Knoll. Anne-Christine Poujoulat/AFP

En France, une seule République et des communautés au pluriel

En disant leur solidarité, les politiques et les médias n’ont cessé d’invoquer l’émotion de « la » communauté juive. L’expression n’est pas seulement impropre, elle est lourde d’effets délétères.
Cérémonie aux Invalides, le 28 mars, en hommage au colonel Arnaud Beltrame. Ludovic Marin / POOL / AFP

Pourquoi le djihadisme est là pour longtemps en Europe

Le djihadisme révèle la crise des sociétés musulmanes mais aussi, sous une autre forme, celle des sociétés européennes où le vivre-ensemble est en quête d’un nouvel horizon d’espérance.
Francis Bacon a longtemps travaillé sur le « non-naturel » ou la monstruosité. Détail, Head VI, 1949. Hayward Gallery, London

Mutilations, barbarie, torture : peut-on comprendre ces passages à l’acte ?

Les faits divers regorgent de « monstres » mais peu sont analysés à travers un ensemble de facteurs sociaux, politiques et historiques permettant de mieux comprendre leur passage à l’acte.
Au coeur de l'exposition « Imagine Van Gogh » à la Villette. Grande halle de La Villette

Les secrets d’un « bon » titre d’exposition

Le titre d’exposition, outil éminemment stratégique. est un terrain propice pour qui veut mesurer le pouvoir sémiotique des noms, des termes et des effets de sens.
Saliha (kiri) and Alexia pada 2012. Alexia tidak lagi mengenakan cadar. Agnès De Feo

Cerita perempuan Prancis setelah menanggalkan niqab

Sejumlah perempuan yang pernah menggunakan dan membela hak penggunaan cadar tertutup penuh yang dikenal sebagai niqab memilih untuk berhenti menggunakannya. Dua perempuan membagi kisah mereka.
Quelle vision pour la Métropole du Grand Paris ? Benh Lieu Song//Wikimedia

Finances du Grand Paris : la faillite du politique

La Cour des comptes vient d’appeler à « réviser le périmètre » du Grand Paris Express. Cet avis traduit une réelle incapacité à penser la Métropole. Un manque de cohérence payé par les Franciliens.
Entraînement de l'équipe de France de Rugby à Marcoussis, le 30 janvier, en vue du match d'ouverture contre l'Irlande dans le Tournoi des Six Nations. Bertrand Guay/AFP

Rugby : un risque de commotion cérébrale devenu inacceptable

La fréquence des chocs à la tête augmente chez les joueurs de rugby et met leur santé en danger. Alors que s’ouvre le Tournoi des 6 nations, il est plus que temps de repenser les règles du jeu.
Alexia (en bleu) et Saliha en 2012 : deux Françaises à l'époque militantes pour le voile intégral. Depuis, Saliha a fait « l'hijra » à Tataouine dans le Sud de la Tunisie, Alexia a tout retiré. Agnès De Feo

Quelle vie après le niqab ? Rencontre avec celles qui ont retiré le voile

Porter et défendre le voile intégral. Puis le retirer : les femmes qui passent à l’acte racontent leur expérience.
Les dernières études constatent une hausse du nombre de femmes vivant dans la rue, pourtant elles demeurent trop souvent invisibles. Bady Wong/Flickr

Femmes SDF : de plus en plus nombreuses et pourtant invisibles

Les représentations associées aux sans abri se focalisent surtout sur les homme, or de plus en plus de femmes en grande précarité doivent désormais négocier leur présence dans la rue.
Manifestation pro-gouvernementale à Téhéran, le 30 décembre 2017. Hamed Malekpour/AFP

Macron et l’Iran : les défis de la diplomatie de l’exigence

L’UE et la France, acteurs économiques majeurs en Iran, ont les moyens de mettre en œuvre une diplomatie originale mêlant exigence sur les droits humains et coopérations économiques.
The genocide memorial in Kigali. Humanitarian workers in Rwanda had to deal daily with the horrors of war. Trocaire/Flickr

Living through the horrors of genocide: humanitarian workers in Rwanda

It is shocking to see the extent to which humanitarian workers in Rwanda became regular eyewitnesses to violence, murder and large-scale massacres in 1994.
Mémorial du génocide à Kigali. Comment les humanitaires font-ils face aux horreurs de la guerre ? Trocaire/Flickr

Des humanitaires face au génocide : l’expérience rwandaise

Les travailleurs humanitaires deviennent, de manière récurrente à partir de 1994, les témoins oculaires de massacres à grande échelle au Rwanda.
Le 11 janvier 2015, la marche en hommage aux victimes de l'attaque contre Charlie hebdo avait réuni des millions de Français. Fauxjeton/Wikimedia

Conversation avec Jérôme Ferret et Farhad Khosrokhavar : « L’islam radical a une capacité à capter toutes les vulnérabilités sociales »

De nombreux travaux sont menés pour expliquer les phénomènes de radicalisation religieuse djihadiste, mais curieusement on en sait peu sur les territoires concrets qui produisent ce phénomène.

Research and Expert Database

Authors

More Authors