Sciences Po – USPC

Créée en 1872, Sciences Po est une université qui se place parmi les meilleures en sciences humaines et sociales tant sur le plan national qu’international. À ses 13 000 étudiants, dont 46% sont internationaux, Sciences Po offre des formations prodiguées par des chercheurs reconnus et par des enseignants issus de tous les univers professionnels. Cette combinaison de l’analyse et de l’action caractérise Sciences Po qui, cultivant son lien étroit avec la société, est un acteur et un espace majeurs du débat public. Attaché à développer l’esprit critique, la curiosité et la rigueur de ses étudiants, Sciences Po a l’ambition de former des professionnels capables de saisir la complexité des sociétés et des politiques pour les rendre meilleures.


Founded in 1872, Sciences Po is ranked among the top universities in the social sciences, both nationally and internationally. Sciences Po’s 13,000 students, 46 percent of whom come from outside France, benefit from a faculty of leading academics and practitioners from a vast array of fields. This combination of analysis and action is central to Sciences Po, a university that cultivates a close relationship with society and plays a major role in public debate. Committed to developing students’ critical thinking, curiosity and rigour, Sciences Po aims to educate professionals with a keen understanding of complex social and policy issues and the will to address them.

Links

Displaying 1 - 20 of 416 articles

Le président de l'Erythrée, Issayas Afeworki (à gauche), et le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed à Gondar (Ethipoie), le 9 novembre 2018. Eduardo Soteras/ AFP

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Une période de transition s’est ouverte, en parallèle de ce processus régional de paix, pour chacun des régimes de la région, crispés par les événements au Soudan et en Algérie.
Les internautes ne croient pas tout ce qu’ils lisent… Malcom Lightbody/Unsplash

Fake news et santé : des internautes pas si crédules

Loin d’être cantonnée au milieu politique, la désinformation touche également le domaine de la santé. Néanmoins, la toxicité de ce phénomène n’est pas forcément où on l’attend.
Cérémonie à Pézenas (sud de la France) en hommage aux deux policiers tués à leur domicile de Magnanville en juin 2016. Sylvain Thomas/ AFP

Terrorisme : quel risque de récidive ?

Alors qu’aux États-Unis, une étude souligne le faible taux de récidive en matière de terrorisme, le risque est bien plus tangible en France.
Matteo Salvini, le 27 mai 2019, à Milan, après l'annonce des résultats aux Européennes. Miguel Medina / AFP

Vers la « salvinisation » de l’Europe ?

Dans les discours, les symboles et les images, Matteo Salvini est déjà omniprésent. Mais dans les négociations qui s’engagent, il jouera le rôle d’un challenger pas d’un leader.
Le dirigeant des Verts, Yannick Jadot, au soir du scrutin européen, le 26 mai 2019, à Paris. Stéphane de Sakutin/AFP

La surprise Verte

La réussite des Verts lors des élections européennes signifie-t-elle que, désormais, l’écologie politique tiendra ce rang de « troisième parti » de France dans les élections à venir ?
Yannick Jadot (EELV), Nathalie Loiseau (Renaissance), Rafaël Glucksmann ( Place publique), Manon Aubry (France insoumise) et François-Xavie Bellamy (Les Républicains), le 9 avril, lors d'un débat télévisé. Kenzo Tribouillard/AFP

Les élections européennes métamorphosent le clivage gauche-droite

La question sociale n’est pas évacuée comme le sous-entend le discours du « ni gauche ni droite ». Or c’est bien elle qui a toujours structuré le clivage gauche-droite.
Milan, la Place du Dôme, coeur pulsant de la ville alexandr hovhannisyan / unsplash

La marche sur Milan

Au cœur de la mondialisation et gouvernée par la gauche, mais encerclée par la Ligue et emblématique pour le parti de Salvini, Milan sera un enjeu politique majeur des prochaines années.
La théorie des nudge suggère que l’on peut influencer les choix des individus par des incitations non financières et non contraignantes. Sourav Raina

Face à l’urgence climatique, méfions-nous de la sur‑responsabilisation des individus

Les changements de comportements individuels sont la nouvelle cible des interventions publiques. Cette approche est-elle réaliste ?

Research and Expert Database

Authors

More Authors