Dossier : Enfants et numérique, des écrans pour grandir ?

Pour tirer parti du potentiel éducatif des technologies, le dialogue entre parents et enfants est essentiel. Shutterstock

« Éteins donc cet ordinateur », « lâche un peu ton smartphone »… Dans un environnement saturé de sollicitations numériques, quel parent n’a pas déjà demandé ainsi à son enfant de quitter sa bulle et s’ouvrir au monde, ou tout au moins à la vie familiale ?

Mais la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et le confinement rebattent les cartes. Alors que l’enseignement à distance se généralise, voilà qu’on doit encourager les jeunes à se connecter. De quoi tirailler les éducateurs entre des injonctions contradictoires ?

En fait, la situation tendrait plutôt à souligner ce que répétaient déjà les spécialistes des technologies : un outil n’est ni bon ni mauvais en soi, tout dépend de l’usage qu’on en fait. Avec un écran, on peut tout aussi bien surfer entre t’chats et « fake news » que participer à un projet collaboratif avec son lycée.

Pour mieux penser les avantages et inconvénients de chaque support et prendre du recul sur ses pratiques, les auteurs de The Conversation se penchent sur la place des technologies dans les relations sociales des jeunes et sur leur potentiel éducatif. Retour sur quelques-unes de ces analyses.

Les écrans, atouts ou freins du dialogue familial

Au fil des âges, les supports utilisés évoluent et le temps passé devant tel ou tel type d’écran varie. Shutterstock

Si la consultation intempestive de smartphones interfère avec les échanges en famille, le numérique permet aussi de se construire des références communes. Quelques pistes pour mieux penser son usage.

Sommes-nous égaux face aux écrans en période de confinement ?

En mars 2020, une famille de Montlouis-sur-Loire se connecte au portail de leçons et devoirs en ligne. Guillaume Souvant/AFP

En temps « normal », les parents et leurs enfants éprouvent déjà des difficultés à gérer les usages. Quelles évolutions alors que le télétravail et les relations sociales virtuelles se généralisent ?

L’école s’invite à la télé

Née dans les années 1960, la Radio télévision scolaire devait faire entrer la télévision dans l’école. L’inverse se produit-il aujourd’hui avec le confinement ? Methodshop/Pixabay, CC BY

Les écoles sont fermées mais les cours continuent, assure le ministère de l’Éducation. Pour maintenir le lien avec les familles, il compte sur Internet, mais investit aussi des médias plus anciens.

Peut-on apprendre une langue en jouant aux jeux vidéo ?

Le jeu incite les élèves à communiquer en temps réel s’ils veulent réussir les défis qui se présentent à eux. Shutterstock

Les jeux vidéo pourraient aider les élèves à surmonter la timidité qu’ils éprouvent à s’exprimer dans une autre langue et à s’impliquer en cours.

Les amitiés des adolescents sont-elles « hackées » par les réseaux sociaux ?

Via les notifications, les réseaux sociaux valorisent la rapidité des réponses, entraînant une sorte d’addiction. Shutterstock

Les lycéens réussissent-ils à préserver leur vie privée face à ces machines de guerre économique que sont Snapchat ou Instagram ? Quelques réponses avec une enquête de terrain menée en 2019.

Débat : Pour faire face aux crises, développons des « communautés apprenantes »

De nombreux enseignants innovent sur le terrain, il faut accélérer les échanges numériques pour que ces projets se diffusent. Mohamed Hassan /Pixabay, CC BY

La pandémie du Covid-19 nous oblige à accélérer la transformation à l’échelle mondiale des pratiques de partage des connaissances et de collaboration tout au long de la vie.

Lire sur papier, lire sur écran : en quoi est-ce différent ?

Forme, couverture du livre, odeur, nombre et épaisseur des pages aident notre cerveau à intégrer les informations qui lui parviennent. Shutterstock

Le type de support influence l’expérience du lecteur et donc la mémorisation des contenus.

Pour éduquer à l’information, être un digital native ne suffit pas

Si les nouveaux profs ont une pratique courante du numérique, il ne sont pas si partants qu’on l’imagine pour guider leurs élèves dans les méandres du web. Shutterstock

Digital natives, les nouveaux profs ? Peut-être. Mais s’ils ont une pratique courante du numérique, il ne sont pas si partants qu’on l’imagine pour guider leurs élèves dans les méandres du web.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 105,500 academics and researchers from 3,360 institutions.

Register now