Menu Close

« Moi, président·e » : Règle n°2, hyper-président·e tout le temps

Un manifestant portant un masque d'Emmanuel Macron grimé en Jules César Shutterstock/Gerard Bottino

« Moi, président·e », le podcast qui vous donne les clés de l’Élysée.



Read more: Comment écouter les podcasts de The Conversation ?


Au micro de Clea Chakraverty et de Fabrice Rousselot, les chercheurs de The Conversation France vous font entrer dans les coulisses de la campagne présidentielle et vous dévoilent les secrets qui permettent de décrocher la fonction suprême.

Dans ce second épisode, il est question du pouvoir dans toute sa verticalité. Si la Ve République est un régime parlementaire d’un point de vue juridique, le Président dispose d’un grande latitude dans ses prises décisions. Ainsi, bien souvent le Premier Ministre est choisi pour sa capacité à s’effacer au profit du chef de l’État. Dès lors, il est tentant pour le candidat fraîchement élu de prendre les décisions seul, loin de l’idéal démocratique. Une notion a même vu le jour pour illustrer ce phénomène : l’hyper-président.

Dans cet épisode, Delphine Dulong, professeure de sciences politiques (Paris 1 – CESSP), analyse ce phénomène de l’hyperprésidence et son impact en termes de gouvernance. Jusqu’à quel point peut-on incarner le pouvoir ?

À écouter aussi

Règle n°1 - La jouer people

Règle n°3 - Manier la rhétorique
Règle n°4 - Se plier aux rituels
Règle n°5 - Surfer sur la crise
Règle n°6 - Dépasser les clivages

Références

Premier ministre un rôle politique intenable, D. Dulong, édition Decitre (2021)


Crédits, Animation et conception, Fabrice Rousselot. Réalisation, Romain Pollet. Chargé de production, Rayane Meguenni. Crédits musique : « La Marseillaise », Oberkampf (1983). Photo d’illustration, Jean-Claude Coutausse. Archives, BFM, INA.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 152,700 academics and researchers from 4,485 institutions.

Register now