Podcast : Des pistes pour réduire les inégalités

Podcast : Des pistes pour réduire les inégalités.
  • Selon le rapport annuel Oxfam publié le 21 janvier 2019, le nombre de milliardaires a presque doublé depuis la crise financière de 2008. Ils sont 2 208, dont 40 en France. Leur fortune cumulée a augmenté de 11 % l’an dernier, soit de 2,5 milliards de dollars par jour. Et pendant ce temps, la richesse de la moitié la plus pauvre de la population mondiale a chuté de 11 %, les services publics d’éducation et de santé manquent de financements dans bien des pays et l’extrême pauvreté repart à la hausse.

  • En France, les inégalités de revenus ont plutôt tendance à stagner. Elles sont aujourd’hui au même niveau qu’en Allemagne, soit légèrement en dessous de la moyenne européenne.

  • Mais dans l’Hexagone, les inégalités sont bien plus accentuées en matière de patrimoine (les 10 % les plus aisés concentrent à eux seuls la moitié du patrimoine). Et, selon l’OCDE : « au-delà des inégalités de ressources, on constate aussi en France une inégalité des chances, matérialisée par une mobilité sociale insuffisante », et la France est en dessous de la moyenne européenne pour l’indicateur dit du « bien-être » mesurant « le niveau moyen de satisfaction à l’égard de l’existence ».

  • Il faut, selon l’OCDE, attendre six générations pour que les enfants issus d’une famille en bas de l’échelle de distribution des revenus atteignent le revenu dit « moyen » contre 4 à 5 générations en moyenne dans les autres pays de l’OCDE.

  • Selon l’Observatoire des inégalités, le taux de pauvreté des femmes est lui quasiment identique à celui des hommes. Au total, 8,1 % de femmes (2,6 millions) sont démunies au seuil à 50 % du niveau de vie median (14,6 % au seuil à 60 %) contre 7,9 % d’hommes, 2,4 millions d’hommes, (13,7 % au seuil à 60 %).

  • On compte 4,7 millions de femmes et 4,2 millions d’hommes au seuil à 60 %, soit tout de même 500 000 de plus. Mais cela recouvre des situations très différentes : les femmes sont plus souvent touchées que les hommes par la pauvreté entre 30 et 50 ans, du fait de la monoparentalité.

Trois expertes, Florence Weber, Anda David et Hélène Périvier discutent de ces chiffres et ces tendances pour L’Arbre et la Pomme.


Animation : Thibaud de Saint-Maurice (Moustic the Audio Agency) et Didier Pourquery (The Conversation France). Réalisation : Joseph Carabalona et Thierry Imberty (Moustic the Audio Agency).