Articles on Les Républicains

Displaying 1 - 20 of 41 articles

François Fillon (ici le 23 avril), éliminé au premier tour, contrairement aux « prédictions » de Filteris. Christophe Archambault/AFP

« Mieux que les sondages », ou les menues escroqueries intellectuelles de Filteris

Afin de sauver le candidat Fillon, les sondages d’intention de vote ont été dénigrés et de pseudo métriques ont été artificiellement valorisées pour faire advenir une réalité que le scrutin a démentie.
François Fillon à son QG de campagne, à Paris, le 23 avril 2017. Christophe Archambault/AFP

Après l’échec de la droite, les scénarios de la recomposition

Comment la droite de gouvernement a-t-elle pu en arriver là perdre une élection jugée « imperdable », le désaveu du quinquennat socialiste dans l’opinion laissant augurer une alternance « naturelle » ?
François Fillon en campagne, le 2 mars 2017, à Nîmes. Pascal Guyot/AFP

Les médias font-ils l’élection ?

L’impact des médias réside moins dans le poids des révélations sur tel ou tel candidat que dans l’orientation des électeurs sur certaines figures ou thèmes de campagne.
François Fillon face à la presse, à Paris, le 1er mars 2017. Christophe Archambault / AFP

François Fillon et la poule mouillée

Sur la scène publique, le candidat réaffirme sa revendication d’intégrité. Mais sur la scène interne de son parti, c’est une tout autre stratégie qui est développée par François Fillon.
François Fillon et son épouse, le 29 janvier à Paris. Eric Feferberg/AFP

Penelopegate : vraiment tous pourris ?

Peu à peu s’installe l’idée que, d’une façon ou d’une autre, l’objectif de nos gouvernants est d’abord de se servir avant de servir le bien commun. Fantasme ou réalité ?
Un candidat qui construit sa stature internationale à coup de déplacements à l'étranger. Anwar Amro/AFP

Emmanuel Macron, le candidat attrape-tout

L’acronyme du mouvement En marche fait écho aux initiales de sa propre personne : « EM dirige EM », le sommet de la pyramide est siglé par l’homme qui attrape-tout, le « catch-all man ».
Manuel Valls, arrivé second le 22 janvier 2017, au premier tour de la primaire de la gauche. Eric Feferberg/AFP

Au travail, Manuel Valls et Benoît Hamon !

Si les deux projets qui restent en lice à l’issue du premier tour de la primaire ne sont peut-être pas « irréconciliables », ils coexistent en tout cas très difficilement au sein du même parti.
La passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Fillon (ici le 13 février 2016) était annoncée par certains indicateurs sur les réseaux sociaux. Lionel Bonaventure/AFP

Le web et les réseaux sociaux, de bons thermomètres de l’opinion politique

Dans la primaire du Parti socialiste en cours, Benoît Hamon suscite le plus d’intérêt à la fois par le rang de son site et le nombre d’interactions suscitées sur les réseaux sociaux.
François Fillon, le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. Thierry Charlier/AFP

2017, l’année de la politique en n-dimensions

Au-delà du chaos et du choc des ambitions qui marquent toute campagne présidentielle, on voit de plus en plus clairement que la géométrie de l’espace politique française n’est plus stable.
François Fillon (ici en 2014) a réussi à imposer ses thèmes dans le débat. Fondapol/Flickr

Performativité et performance du discours politique de François Fillon

Modifier la réalité telle qu’elle est perçue, est prioritairement affaire de discours : François Fillon l’a bien compris, et son succès à la primaire s’explique aussi par cette prise de conscience.
François Hollande sur le perron de l’Élysée, le 28 novembre 2016. François Guillot/AFP

Le piège de Buridan : vol au-dessus d’un nid de primaires

François Hollande est pris entre sa faim de défendre son bilan et sa soif d’être légitimé par ses amis. Pour échapper à cette inertie, il peut sortir du jeu, ou se présenter en dehors de la primaire.
Dans un bureau de vote à Rennes, le 27 novembre 2016. Damien Meyer/ AFP

Ne confondons pas sondages et prévisions

Il ne faut pas parer les sondages de vertus miraculeuses. Les études quantitatives n’ont pour but que d’évaluer une opinion, une intention, une action à un moment donné, avec une marge d’erreur.
Entrée sur le ring. Eric Feferberg/AFP

Débattre, c’est combattre

Les débats renforcent les préférences électorales davantage qu’ils ne changent les évaluations des candidats ou l’orientation du vote.

Top contributors

More