Dossier : Les inégalités accentuées par la pandémie

Des tentes de sans-abri installées dans la rue de Rivoli, dans le centre de Paris, le 21 avril 2020, alors que le pays est confiné pour arrêter la propagation de la pandémie de Covid-19. Thomas Coex/AFP

Tout autant que les failles du système de santé français, la pandémie du Covid-19 a mis en lumière les inégalités sociales et territoriales de notre pays.

Une personne habitant dans un 19m2 avec quatre enfants dans une grande ville, n’aura pas vécu le même confinement qu’une personne profitant de sa grande maison à la campagne. Outre les problèmes sanitaires que la pandémie a pu provoquer, elle a aussi accentué les injustices que subissent les personnes immigrées, celles sans papiers, les hommes et femmes en situation de précarité et les familles sans accès à Internet. Il faudra alors, pour penser le monde qui vient, résoudre ces problèmes d’engorgement des villes, du retard scolaire de certains enfants dut au manque de moyens et palier le manque de solidarité pour celles et ceux qui ont perdu leur travail, n’ont pas de quoi se nourrir ou subissent une discrimination raciale au quotidien.

Une pandémie qui met en lumière les injustices sociales

Les épidémies révèlent les inégalités tolérées en temps « normal » mais qui auront ont un impact délétère sur la santé d’une population si des mesures ne sont pas prises pour compenser ces injustices.

Des travailleurs dirigent des clients alignés dans un centre communautaire pour des dons de nourriture à Montréal-Nord, le quartier le plus touché du Québec par la Covid-19, le 30 avril. C’est aussi l’un des quartiers les plus pauvres au pays. La Presse Canadienne/Paul Chiasson

Peur et résilience : paroles d’immigrés confinés en situation de précarité

Les récits de personnes immigrées en situation de précarité font état à la fois d’une peur diffuse, exacerbée par les contrôles policiers, de situations de dénuement et de formes de résilience.

Jeanne Menjoulet/Flickr, CC BY-NC-ND

Le calvaire des étudiant·e·s africain·e·s confiné·e·s en France

Laissé·e·s à leur sort par leurs États d’origine et ignoré·e·s sur les questions de précarité par leur État d’accueil, les étudiant·e·s africain·e·s en France sont les parents pauvres de la crise sanitaire.

Étudiants logeant au CROUS de Poitiers, début avril : Nelly (Burundaise), Khaled (Algérien), Chris (Togolais), Papa Oumar (Sénégalais), Michel (Guyane française), Oumar (Nigérien), Maurin (Gabonais). P.O Ndiaye, Author provided, Author provided

Le coronavirus, révélateur des inégalités territoriales françaises

Portrait de la France durant la crise sanitaire : les disparités entre territoires doivent inciter les pouvoirs publics à jouer la carte de la régionalisation.

Ouvriers agricoles à Montesson, dans les Hauts de France le 27 avril 2020.. Ludovic Marin/AFP

Logement : comment la crise sanitaire amplifie les inégalités

Si le confinement imposé par l’épidémie de Covid-19 fait ressortir le drame du mal-logement, il exacerbe aussi les écarts entre les 65 millions de Français vivant dans des logements dits ordinaires.

Au-delà des superficies, les écarts dans les conditions de vie se jouent aussi sur l’accessibilité et l’environnement des logements. (Ici, immeuble dans le quartier St-Blaise, à Paris). o.mabelly/VisualHunt, CC BY

Dans les cités, le sentiment d’injustice s’intensifie avec le confinement

Pour beaucoup de jeunes de quartiers populaires, le confinement est vécu comme insurmontable, injuste, suspect et a récemment donné lieu à de fortes violences.

Photo d’une école à laquelle des émeutiers ont mis le feu à Gennevilliers, une banlieue au nord de Paris lors d’affrontements avec la police. Christophe Archambault/AFP

Inégalités scolaires : des risques du confinement sur les plus vulnérables

Il existe déjà un écart dans les performances scolaires selon les milieux sociaux des élèves. Il y a de nombreuses raisons de prédire que la situation de confinement va très vite l’accentuer.

Dans la situation actuelle de confinement, l’Education nationale a généralisé l’enseignement à distance. Guillaume Souvant/AFP

À la Réunion, la pandémie aggrave les inégalités sociales

À La Réunion, la culture du risque a contribué à la mise en place rapide du confinement. Mais les mesures valables pour l’Hexagone ravivent dans l’île les graves inégalités socio-économiques.

Port de la Réunion le 1ᵉʳ mars 2020. Les manifestants dénoncent le débarquement de passagers du Sun Princess sans que des contrôles de santé ne soient effectués. Richard Bouhet/AFP

Penser l’après : en finir avec les discriminations au travail

Dans l’urgence, les invisibles sont devenus plus que visibles : ils sont au front là où nous avions tendance à les mettre à « l’arrière-boutique » afin de ne pas reconnaître leurs différences.


Dans l’urgence, les invisibles sont devenus plus que visibles : ils sont au front là où nous avions tendance à les mettre à « l’arrière-boutique ».. MJgraphics

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 108,900 academics and researchers from 3,577 institutions.

Register now