Menu Close

BRGM

Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est l'établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. C’est le Service géologique national.

Objectifs majeurs :
  *Comprendre les phénomènes géologiques et les risques associés,
  *Développer des méthodologies et des techniques nouvelles,
  *Produire et diffuser des données pour la gestion du sol, du sous-sol et des ressources,
  *Mettre à disposition les outils nécessaires à la gestion du sol, du sous-sol et des ressources, à la prévention des risques et des pollutions, aux politiques de réponse au changement climatique.

Les actions du BRGM s'articulent autour de 5 missions :
  *Recherche scientifique : la recherche scientifique du BRGM a pour objectif la connaissance géologique et la compréhension des phénomènes liés au sol et au sous-sol.
  *Appui aux politiques publiques: la mission d’appui aux politiques publiques du BRGM regroupe l’ensemble des actions d’expertise, de surveillance et d’étude menées en soutien des politiques publiques.
  *Coopération internationale: avec plus de 200 projets chaque année dans plus de 30 pays, le BRGM intervient à l’international pour la protection durable des populations et des ressources.
  *Sécurité minière: l’État a confié au BRGM, depuis 2006, la surveillance et les actions de prévention des pollutions et des risques des anciens sites miniers. Le BRGM est maître d’ouvrage délégué pour les travaux de mise en sécurité.
  *Formation : dans le cadre de BRGM Campus, le BRGM joue un rôle de soutien à l’enseignement supérieur dans le domaine des géosciences. Avec BRGM Formation, des formations continues de courte durée sont proposées aux professionnels.

Le BRGM a pour ambition de répondre à des enjeux majeurs pour notre société, plus particulièrement à ceux liés au changement climatique, à la transition énergétique et au développement de l’économie circulaire. Autour des géosciences, le BRGM développe une expertise pour contribuer à une gestion harmonisée et un usage maîtrisé du sol et du sous-sol des villes et des territoires.

L’activité du BRGM est organisée autour de 6 grands enjeux sociétaux :
  *Géologie et connaissance du sous-sol,
  *Ressources minérales et économie circulaire,
  *Risques et aménagement,
  *Gestion des eaux souterraines,
  *Transition énergétique et espace souterrain,
  *Données, services et infrastructures numériques. .

Links

Displaying 1 - 20 of 32 articles

En France, les eaux souterraines assurent 65% de notre alimentation en eau potable. Shutterstock

Moins de nitrates dans l’eau, une vraie course de fond

La surveillance de la qualité des eaux souterraines s’est accrue ces dernières années, en lien notamment avec la production d’eau potable. Le nitrate représente l’un des paramètres les plus mesurés.
Système de recharge de l’aquifère côtier à Hyères (Var). Géraldine Picot-Colbeaux/BRGM

Comment préserver nos ressources en eau ? Et pourquoi pas en favorisant la recharge des nappes d’eau souterraine ?

Nous manquons déjà d’eau, localement et de plus en plus souvent. Des outils existent pour une meilleure gestion intégrée de cette ressource, reste à les mettre en œuvre plus efficacement.
Estuaire de la Seudre, Charente-Maritime. Marais gâts (anciens marais salants). Nicolas Charles, BRGM

Entre terre et mer, histoire d’un estuaire charentais

Hôte des « Fines de Claire », l’estuaire de la Seudre mélange eaux douces et eaux salées et accueille une riche biodiversité, fruit d’une évolution géologique récente.
Massif du Piton de la Fournaise, île de La Réunion. Champ de lave de l’Enclos Fouqué (XVIIIe siècle) et cône du Formica Léo (-3000 à -4500 ans). Nicolas Charles, BRGM

La Fournaise, un géant réunionnais point chaud du volcanisme mondial

Le Piton de la Fournaise, massif emblème de la Réunion et un des plus beaux laboratoires au monde pour étudier le volcanisme explosif comme effusif.
Photo prise en 1916 lors d’une attaque de soldats français sortant de leur tranchée pendant la bataille de Verdun. Celle-ci coûta la vie à 163 000 soldats français et 143 000 soldats allemands. AFP

1920-2020 : cent ans après, les munitions de la Grande Guerre polluent toujours nos sols

Les millions d’obus non explosés laissés par la Grande Guerre ont fait l’objet de vastes opérations de destruction à la suite du conflit, dont nos sols conservent encore les traces.
Agrostis castellana est utilisée sur d’anciens sites miniers pour ses capacités dépolluantes. Colin Meurk/Wikipedia

Quand les plantes piègent les polluants d’origine minière

La dispersion de résidus chargés en métaux sur d’anciens sites miniers est source de pollution. Des chercheurs mettent au point une méthode pour les piéger à l’aide de plantes et de micro-organismes.
Des habitants de Colmar se rafraîchissent sous des fontaines pendant une vague de chaleur, le 7 août 2020. Sébastien Bozon/AFP

La géothermie, une solution à la hausse des températures

La géothermie constitue une solution peu carbonée et compétitive pour rafraîchir ou refroidir les bâtiments, en évacuant la chaleur dans le sous-sol.

Authors

More Authors