Menu Close

Cirad

Le Cirad est l’organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes.

Avec ses partenaires, il co-construit des connaissances et des solutions pour inventer des agricultures résilientes dans un monde plus durable et solidaire. Il mobilise la science, l’innovation et la formation afin d’atteindre les Objectifs du Développement Durable. Il met son expertise au service de tous, des producteurs aux politiques publiques, pour favoriser la protection de la biodiversité, les transitions agroécologiques, la durabilité des systèmes alimentaires durables, la santé (des plantes, des animaux et des écosystèmes), le développement durable des territoires ruraux et leur résilience face au changement climatique. Présent sur tous les continents dans une cinquantaine de pays, le Cirad s’appuie sur les compétences de ses 1650 salariés, dont 1140 scientifiques, ainsi que sur un réseau mondial de 200 partenaires. Il apporte son soutien à la diplomatie scientifique de la France.


CIRAD is the French agricultural research and international cooperation organization working for the sustainable development of tropical and Mediterranean regions.

It works with its partners to build knowledge and solutions and invent resilient farming systems for a more sustainable, inclusive world. It mobilizes science, innovation and training in order to achieve the Sustainable Development Goals. Its expertise supports the entire range of stakeholders, from producers to public policymakers, to foster biodiversity protection, agroecological transitions, food system sustainability, health (of plants, animals and ecosystems), sustainable development of rural territories, and their resilience to climate change. CIRAD works in some fifty countries on every continent, thanks to the expertise of its 1650 staff members, including 1140 scientists, backed by a global network of some 200 partners As such, it supports French scientific diplomacy operations.

Links

Displaying 1 - 20 of 105 articles

Les arbres accumulent des mutations somatiques au cours de leur croissance. Pour les étudier chez des arbres tropicaux, des grimpeurs, dont Valentine Alt ici sur la photo, ont échantillonné différents échantillons au sein de deux arbres (ici l'angélique). Sylvain Schmitt

Une nouvelle étude décortique l’origine des mutations génétiques

Une étude venant de paraître s’intéresse aux mécanismes spécifiques des mutations chez les végétaux et permet de mieux les comprendre.
À Madagascar, le voatsiperifery est un poivre sauvage endémique qui suscite les convoitises. Mais son exploitation s'accompagne d'un destruction de son milieu. Jérome Queste/Cirad

À la découverte du meilleur poivre du monde

Poivre sauvage endémique de Madagascar, le voatsiperifery est une épice prisée des grandes tables. Mais son exploitation doit réussir à préserver son milieu et garantir aux producteurs une rémunération juste.
Pour comprendre ce qui se joue à travers les indicateurs Ecophyto défendus par les uns ou les autres, il faut d'abord définir de quoi on parle. USAID Egypt / Flickr

Plan Ecophyto : tout comprendre aux annonces du gouvernement

Comment s’y retrouver dans la jungle des indicateurs du plan Ecophyto, QSA, NoDU, HRI… et en quoi posent-ils problème ? L’éclairage de plusieurs experts du Comité scientifique et technique du plan.
A tartaruga gigante de Aldabra espalha sementes de árvores ao defecar, ajudando as sementes a germinar e a restaurar as florestas de Madagascar. Gerard Soury/Getty Images

Madagascar: tartarugas gigantes voltaram 600 anos depois de terem sido exterminadas

A reintrodução de tartarugas gigantes em Madagascar, encontradas pela última vez na ilha há 600 anos, pode ajudar a ilha a mitigar as mudanças climáticas.
The Aldabra giant tortoise spreads tree seeds through defecating, helping the seeds germinate and restore Madagascar’s forests. Gerard Soury/Getty Images

Madagascar: giant tortoises have returned 600 years after they were wiped out

Re-wilding Madagascar with giant tortoises last found on the island 600 years ago could help the island mitigate climate change.
Un homme récolte du mil au Sénégal. Rik Schuiling / TropCrop - TCS

Réconcilier engrais minéraux et agroécologie, une piste pour nourrir les populations d’Afrique de l’Ouest

Des expériences menées au Sénégal montrent que cultiver ensemble céréales et légumineuses en intégrant des engrais peut améliorer la productivité des terres, y compris en cas de manque d’eau.
Spécimen historique de Citrus aurantifolia (citron vert) récolté en 1911 en Indonésie montrant des symptômes typiques de chancre citrique. Adrien Rieux

Épidémies des cultures : quand les herbiers permettent de retracer l’évolution des microbes pathogènes

Une nouvelle étude décrit l’évolution d’une bactérie provoquant le chancre citrique, une maladie des agrumes. Les scientifiques ont mené une véritable enquête dans les herbiers du monde entier.
Une femme baka travaille aux champs. Si nous voyons de nombreuses choses dans ce cliché, il reflète aussi les préconceptions de l'observateur. Photo prise lors d'une mission de terrain par les auteurs. Christophe Baticle et Laurence Boutinot

Comment une image sur une femme « Pygmée » peut-elle aussi induire en erreur ?

Une image évocatrice, prise sur le terrain par des socio-anthropologues. Celle-ci nous apprend beaucoup de choses… y compris sur les préjugés de ceux qui observent.
Le virus se transmet par l’exposition à l’urine ou la salive de chauve-souris frugivore du genre Pteropus. Miroslav Srb/Shutterstock

Comment le virus Nipah se transmet ou non à l’homme

Si de nombreuses populations vivent au contact de chauves-souris frugivores porteuses du virus Nipah, celui-ci ne se transmet que rarement à l'homme. Comment et pourquoi ?
La mangrove fait aujourd'hui partie des écosystèmes les plus prisés par des projets de crédits carbone. timothy k / Unsplash

Histoire des crédits carbone : vie et mort d'une fausse bonne idée ?

Les crédits carbone forestiers sont désormais considérés par diverses études scientifiques comme sans effet positif pour le climat. Retour sur l'avènement de cet outil de compensation carbone et ses limites vite atteintes.
Les facilités d’accès à la forêt constituent notamment l’un des facteurs du développement de la filière cacaoyère libérienne. Carielle Doe/AFP

Quand le boom du cacao au Liberia pousse à la déforestation

L’essor du nombre de plantations dans ce pays d’Afrique de l’Ouest repose sur les avantages que les migrants, en grande partie burkinabés, tirent de l’exploitation.
Certains moustiques qui commencent à coloniser la France métropolitaine sont vecteurs de maladie. FamVeld/Shutterstock

Podcast « Zootopique » : Des maladies qui s’acclimatent ?

En raison du changement climatique et des comportements humains, certaines maladies, comme la dengue, pourraient devenir un problème en France métropolitaine.

Authors

More Authors