Menu Close

École des Ponts ParisTech (ENPC)

L'École des Ponts ParisTech est une grande école française. Depuis 1747, elle forme des ingénieurs de haut niveau, de futurs dirigeants et des chercheurs aptes à relever les défis de la société et de la transformer. Au-delà du génie civil et de l'aménagement du territoire, qui ont fait historiquement son prestige, l'École développe formations et recherche d'excellence liées aux enjeux de la transition énergétique.

L’École des Ponts ParisTech propose une formation d’ingénieur généraliste de très haut niveau. La Graduate School de l’École, qui s’appuie sur l’excellence de ses 12 laboratoires de recherche développe des programmes de masters et de doctorat en mécanique et génie civil, sciences des matériaux, génie nucléaire, mathématiques, informatique, sciences de l’environnement, urbanisme, transport, économie et sociologie.

À travers ses filiales ou en propre, elle développe également dans les champs de la formation initiale et continue des programmes professionnalisant fortement articulés avec les secteurs économiques.

CORPS ENSEIGNANT
352 enseignants responsables de modules
1 231 enseignants vacataires
84 professeurs de l’École nationale des ponts et chaussées, 4 professeurs adjoints et 96 maîtres de conférences

EFFECTIFS ÉLÈVES
854 en formation d'ingénieur
123 en master dont 57 en double cursus
286 doctorants qui préparent leur thèse dans un laboratoire de l'École
292 inscrits en mastère spécialisé® dont 50 élèves fonctionnaires (dont 3 Ingénieurs de la Ville de Paris, 12 Ingénieurs des travaux publics de l’État, 4 de l'École normale supérieure)
393 en MBA
20 inscrits en formation post concours d’architecte urbaniste de l’État (AUE)
Soit au total 1 968 élèves dont ¼ de filles

Links

Displaying 1 - 20 of 44 articles

La plupart des étudiants logent aujourd’hui chez leurs parents ou dans le parc locatif privé. Lionel Bonaventure/AFP

Les jeunes en première ligne face à la crise du logement

Les jeunes, plus souvent locataires, peinent de plus en plus à se loger. Le parc social en particulier paraît plus difficile d’accès pour ce public structurellement plus en situation de précarité.’.
Si aérer son domicile le matin est une pratique bien ancrée, la seconde aération quotidienne l’est beaucoup moins. Alistair MacRobert / Unsplash

La pollution de l’air intérieur, un danger négligé ? Voici comment améliorer la qualité de l’air chez soi

Trop souvent négligée, la pollution de l’air intérieur est pourtant un enjeu majeur. Certaines pratiques, travaux et changements d’habitude peuvent être nécessaires pour l’améliorer.
Les services centraux ministère de la Transition écologique sont répartis entre le boulevard Saint-Germain à Paris et la Tour Séquoia à la Défense. Shutterstock

Défendre la cause climatique, une affaire (aussi) bureaucratique

Si les politiques climatiques restent insuffisantes, c’est aussi, comme le suggère un ouvrage récent, car les administrations portant le sujet peinent à se faire entendre au milieu des autres.
La digitalisation de l'entreprise s'accompagne d'un management des espaces de travail non plus dédié aux personnes mais aux fonctions. Shutterstock

« L’envers des mots » : Flex office

Plébiscité d'abord par les start-ups et les groupes du numériques, le flex office gagne du terrain dans toutes les entreprises et va faire son entrée dans le dictionnaire.
A Barcelone, instaurer une taxe sur les véhicules polluants réduirait les émissions liées aux transports de 7,5 %. Jorge Fernandez Salas / Unsplash

Améliorer la qualité de vie urbaine en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, c’est possible !

Sur une période de 15 ans, il est possible de réduire les émissions de gaz à effet de serre liés au transport public urbain de 22 %, tout en augmentant le bien-être des populations locales.
En juillet 2020, David Belliard (à gauche), adjoint aux Mobilités à la mairie de Paris, posait en compagnie des dirigeants des opérateurs de trottinettes en libre service ; trois ans plus tard, il espère leur retrait de l'espace public. Thomas Samson / AFP

Vote sur les trottinettes : vers l’invention d’une régulation locale de l’économie numérique ?

On a parfois l’impression que la régulation des plates-formes doit se construire à une échelle toujours plus importante, celle des États ou de l’Union européenne. Ici, c’est une mairie qui intervient.
Les véhicules en free-floating ont la particularité de ne pas nécessiter de points d’attache fixes pour fonctionner : les véhicules peuvent être géolocalisés et déverrouillés grâce à une application disponible sur smartphone. Shutterstock

Trottinettes en libre-service : stop ou encore ? Les enjeux de la consultation parisienne du 2 avril

Avec la votation du 2 avril, la question de la mobilité à Paris fait à nouveau l’objet d’un débat politique.
Les gains d’accessibilité liés au développement des transports en commun sont contrés par d'autres dynamiques socio-économiques. Tmb2610 / Flickr

Développer le réseau de transports en commun bénéficie-t-il vraiment aux plus pauvres ?

Le développement de transports en commun permet-il d’améliorer l’accès aux emplois des plus pauvres ? Des chercheurs de l'Ecole des Ponts-ParisTech ont analysé le cas de l’Ile-de-France.
Dans le transport aérien civil, chaque kilomètre de vol par passager consomme environ trois fois moins de carburant qu’il y a quarante ans, mais le nombre de kilomètres de vol a explosé. Mike McBey/Flickr

L'effet rebond : quand la surconsommation annule les efforts de sobriété

Ce principe, théorisé par l’économiste britannique William Stanley Jevons en 1865, se concrétise aujourd’hui dans des secteurs comme le transport aérien ou le numérique.
Des opérateurs travaillent dans l’atelier de batteries de l’usine de voitures Stellantis à Hordain, dans le nord de la France, le 27 octobre 2022. Sameer Al-Doumy/AFP

La « désindustrialisation » française, une notion à relativiser

Les mutations du système de production brouillent les frontières entre services et industrie, dont les entreprises continuent d’occuper une place essentielle dans l’économie française.
Le 4 décembre 2022 à Doha (Qatar), un supporter marche dans les gradins avant un match de la Coupe du monde 2022. Pablo Porciuncula/AFP

Pourquoi cette Coupe du monde ne sera pas neutre en carbone

Si les organisateurs ont promis la première Coupe du monde de foot « neutre en carbone », un examen précis conduit à d’autres conclusions.
Déjà en 2005, pour rendre compte du trafic quotidien, un artiste s’était posté une journée à l’aéroport d’Hanovre, en Allemagne, et avait superposé les images des tous les décollages. Ho Yeol Ryu via Flickr

Transport aérien et environnement : comment poser le problème ?

Au-delà des controverses, il s'agit de poser le problème à travers la mesure de ses effets, l’empreinte de son infrastructure et le temps de sa transition.
En fin d’année, les voitures électriques devraient représenter 13 % des ventes de véhicules légers dans le monde, soit +9 % par rapport à 2021, selon l’AIE. Shutterstock

Fin de la voiture thermique : pourquoi le tout-électrique n’a rien d’une solution miracle

Si la voiture électrique est utile à la transition énergétique, elle n’est pas sans défaut et ne doit pas faire oublier la nécessité de la sobriété en matière de transport.

Authors

More Authors