Menu Close

SKEMA Business School

Avec 9 000 étudiants de plus de 120 nationalités et 48 000 diplômés présents dans 145 pays, SKEMA Business School est une école globale qui, par sa recherche, ses 50 programmes d’enseignement, sa structure multi-site internationale forme et éduque les talents dont ont besoin les entreprises du XXIe siècle. Désormais, l’école est présente sur 7 sites : 3 campus en France (Lille, Sophia-Antipolis, Paris), 1 en Chine (Suzhou), 1 aux Etats- Unis (Raleigh), 1 au Brésil (Belo Horizonte) et 1 en Afrique du Sud (Le Cap). En septembre 2019, l’école a annoncé l’implantation à Montréal de SKEMA GLOBAL LAB in Augmented Intelligence, son laboratoire de recherche en intelligence augmentée et de son nouveau centre de R&D : SKEMA Quantum Studio.

SKEMA est multi-accréditée - Equis, AACSB et EFMD Accredited EMBA. Ses programmes sont reconnus en France (Visa, Grade de Master, RNCP, label CGE), ainsi qu'aux USA (licensing), au Brésil (certificação) et en Chine.

SKEMA Business School est un établissement d’enseignement supérieur et de recherche privé sous statut d’association Loi 1901 sans but lucratif doté de la qualification d’établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG). Née en 2009 de la fusion entre l'Ecole Supérieure de Commerce de Lille et le CERAM Business School de Sophia Antipolis, ses deux écoles fondatrices ont respectivement été fondées en 1892 pour l’une et 1963 pour l’autre.

SKEMA est une communauté dédiée à l’apprentissage, à la création et à la transmission des connaissances et des pratiques de management. Depuis sa création, SKEMA a relevé le défi d’être une école globale grâce à sa structure multi-campus et offre un large portefeuille de programmes francophones et anglophones en formation initiale et en formation continue, aux niveaux Licence, Master et Doctorat.

Links

Displaying 1 - 20 of 51 articles

Selon un travail de recherche, la prise en compte du développement durable conduirait à moins d’instabilité bancaire. Pixabay

Banques durables, banques plus stables

L’engagement vers des modèles plus responsables contribue notamment à une meilleure réputation des établissements et à une réduction du risque d’insolvabilité.
L'application de suivi StopCovid développée par le gouvernement français pour tenter de contenir la propagation de COVID-19. Joel Saget/Afp

L’Allemagne et la France face aux applications de traçage : conversation avec Frantz Rowe

Cet entretien s’intéresse aux applications de traçage destinées à lutter contre la Covid-19 et compare les différentes stratégies adoptées notamment par la France et l’Allemagne.
La période de confinement a accru la pression des charges domestiques sur les femmes, avec un retour à un partage traditionnel des rôles sociaux entre les sexes. Image by Comfreak from Pixabay

Covid-19 : pourquoi cette crise peut creuser les inégalités entre chercheurs et chercheuses

Certaines revues ont constaté une baisse de publications du côté des chercheuses pendant la crise de la Covid-19. Loin d’être une simple parenthèse, ce décrochage peut avoir des conséquences durables.
Si l’indice CAC 40 a chuté brutalement en mars dernier, les cours des actions des entreprises n’ont pourtant pas évolué de manière uniforme. Bertrand Guay / AFP

Quel sens donner à la chute des cours de bourse pendant la crise du Covid-19 ?

Le secteur d’activité, le niveau de dette ou encore la structure de l’actionnariat ont constitué des facteurs déterminants de l’évolution des cours au début de la crise sanitaire.
Méditer aide à mieux prendre en compte ce qui se passe autour de soi et ainsi à transformer son rapport au monde. KieferPix / Shutterstock

Quand méditer mène sur la voie de la consommation éthique

Les individus ayant un niveau élevé de pleine conscience ont davantage tendance à remettre en cause les valeurs et comportements matérialistes.
L’arrivée de nouveaux investisseurs permet à de plus en plus d’États et d’entreprises de financer leurs projets sociaux. Romolo Tavani / Shutterstock

Social bonds : changement d’échelle pour une finance durable de marché ?

La crise sanitaire a conduit à une émission record de ces obligations qui visent à financer l’accès à l’éducation, à la santé ou à l’emploi.
« Si nous payons la dette, nous ne pouvons pas manger », peut-on lire sur les pancartes de manifestantes argentines à Buenos Aires, le 11 juin dernier. Juan Mabromata / AFP

Dettes publiques : le Covid-19 augmente la contagion sur le marché des obligations d’État

La pandémie a provoqué une baisse historique des taux des obligations d’État. Mais certains pays se retrouvent désormais beaucoup plus exposés à une crise de la dette.
Au regard des statistiques, les scenarios de rétablissement « en Z » ou de reprise rapide « en V » restent peu crédibles. LightField Studios / Shutterstock

Quelle est la trajectoire la plus plausible pour la reprise ?

La crise risque d’instaurer des effets structurels comme une dégradation du capital humain qui pèseront durablement sur la croissance.
A Wuhan, foyer chinois de l'épidémie de coronavirus, les habitants ont vécu un confinement total pendant deux mois. Photo prise le 17 février 2020. STR / AFP

À Wuhan, la méditation a contribué à préserver la santé mentale des individus en quarantaine

D’après une étude réalisée en Chine, la méditation de pleine conscience s’est avérée être un remède précieux contre les troubles anxieux et dépressifs liés au confinement total.
Un raisonnement « effectual » a permis d'imaginer des solutions originales pour décongestionner la principauté de Monaco. Kevin B / Wikimedia commons

Réussir la transformation, une question de méthode

Raisonner non pas en fonction des objectifs à atteindre mais des moyens à disposition ouvre le champ des possibles en termes de solutions.
Certains moteurs traditionnels de la croissance comme l’investissement en capital ou encore les exportations participent aujourd'hui négativement à la croissance. Christopher Sciacca / Shutterstock

Croissance aux États-Unis pour 2020 : le scénario de repli se précise

À quelques mois de la prochaine élection présidentielle, les leviers qui stimulent la croissance actuelle semblent atteindre leurs limites. Une récession devrait toutefois être évitée.

Authors

More Authors