Articles sur littérature

Affichage de 1 à 20 de 83 articles

Une punaise Coreus marginatus. Photo Romain Garrouste

Des punaises nommées d’après l’univers de Tolkien

Tamolia ancalogon, Acledra nazgul… L’univers de JRR Tolkien inspire les scientifiques quand il s’agit de baptiser de « nouvelles espèces ». Pourquoi un tel engouement ?
Une double page du magazine Détective du 13 décembre 1934. Wikimedia

« Détective », fabrique de crimes ?

En 1928, il n’existe pas encore d’hebdomadaires illustrés consacrés au fait divers et c’est paradoxalement à l’éditeur des écrivains les plus exigeants de l’époque qu’on doit « Détective ».
Faye Wong dans « Chungking Express » du cinéaste Wong-Kar-Wai (1995). Une plongée haletante dans Hong Kong. Allociné

À quoi tient le pouvoir symbolique des villes ?

Avec son centre-ville, ses grands magasins, ses lumières, ses horizons et ses icônes urbaines, la ville façonne notre cartographie mentale.
Jack London en 1904. Arnold Genthe/Wikimedia

Jack London, une aventure socialiste

Écrivain issu de la classe ouvrière, Jack London s’est forgé une plume sociale engagée au fil des aventures, se faisant le vulgarisateur des idées socialistes.
Le petit Frankenstein. Raúl Hernández González/Flickr

Frankenstein et le transhumanisme

Transhumanisme, cerveaux-machines, intelligence artificielle… Autant de fascinations modernes qui tendent pourtant à oublier l’éthique et l’essence humaine.
L'écriture de soi n'est pas sans dangers. Flickr/Greta Ceresini

Faut-il en finir avec l’autofiction ?

Faire de sa vie de la littérature peut être un jeu dangereux. Retour sur les parcours de Serge Doubrovsky, inventeur du genre, et de l'un de ses successeurs, l'écrivain Édouard Louis.
Les écrivains gabonais sont désormais ouvertement politiques et virulents, cassant avec la littérature du silence. Graffiti à Libreville. Brian Gratwicke/Flickr

Écriture engagée au Gabon : vers une nouvelle littérature

Dans un contexte politique sensible, l’émergence d’une littérature de fiction engagée et d’essais virulents tranche avec la « littérature du silence » au Gabon.
Oscar WIlde par Napoleon Sarony, en 1882. Wikimedia

Oscar Wilde en son (Petit) Palais

La première exposition française consacrée à Oscar Wilde permet de redécouvrir l’esthétique victorienne et rend justice à l’intelligence et à la puissance de son œuvre, au-delà des clichés.
Promenade au Palais-Royal, où commence « Le Neveu de Rameau ».

Le Neveu de Diderot, un rameau gourmand

Virtuose exposé d’anatomie philosophique, « Le Neveu de Rameau » met en scène une folie humaine toujours dangereusement actuelle.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus