Artikel-artikel mengenai Maghreb

Menampilkan semua artikel

2009. Installation, couscous, 20 moules, peinture acrylique noire, 15 x 400 x 400 cm. Collection Frac Centre-Val de Loire. © Adagp Paris, 2018. Photo © François Fernandez/CCC.

L’Algérie fantôme de Kader Attia

Le temps s’écoule à une vitesse différente selon la culture dans laquelle on vit ; il en va de même pour le corps dans son rapport à l’espace.
Ghassan Salamé, le 29 mai 2018, lors de la Conférence de Paris sur la Libye. Etienne Laurent / POOL / AFP

Libye: la mission impossible de Ghassan Salamé

Il y a une erreur de méthode, adoptée par l’Onu pour sortir la Libye de la crise: il ne suffit pas d’organiser au plus vite des élections pour que tous les problèmes soient résolus.
Marocains et Marocaines marchent pour les droits de la femme, ici le 8 mars 2015 à Rabat. Fadel Senna/AFP

Les Marocaines bientôt égales devant l’héritage ?

Au Maroc, intellectuels et militants dénoncent un code de la famille toujours inégalitaire en matière d’héritage, un point de crispation au sein du royaume.
Un migrant nord-africain deviendra t-il un jour premier ministre d'un pays européen au XXIᵉ siècle? Au XIXᵉ un esclave grec accédait aux plus hautes fonctions à Tunis. Rencontre du bey de Tunis Muhammad Sādiq Bāšā-Bey, saluant Napoléon III à Alger, 20 septembre 1860. A. de Belle, musée de Ksar Saïd

Migrants : ces Européens qui se ruaient vers les côtes nord-africaines

Des témoignages d’esclaves du XIXᵉ révèlent comment, à l’inverse des circuits de migration actuelles, ce sont les contrées maghrébines qui attirent des individus principalement européens.
Les généraux français putschistes Edmond Jouhaud, Raoul Salan, et Maurice Challe (de G à D) quittent la délégation Générale, le 23 avril 1961 à Alger, après leur prise du pouvoir (avec le général Zeller) pour s'opposer à la politique algérienne du général De Gaulle. AFP

« Je vous ai compris ! » : le soixantième anniversaire de Mai 1958

Quand de Gaulle arrive le 4 juin 1958 à Alger. Il cherche à rassurer tout le monde – militaires, colons, colonisés – en prononçant son célèbre mais incompréhensible « Je vous ai compris ! ».
Photo prise le 15 mai 1958 des généraux Raoul Salan (C), Jacques Massu (D) et Edmond Jouhaud (G) au cours d'une réunion du comité de salut public au Palais du Gouvernement à Alger. Le comité de Salut Public destiné à préserver l'Algérie française s'était constitué 13 mai 1958 avec pour président le général Massu. AFP

Mai 1958 : une histoire encore inachevée

Les événements scientifiques se rapportant au soixantième anniversaire de Mai 1958 ne semblent pas se bousculer. Pour quelles raisons ?
Rassemblement populaire le 14 janvier 2018 à Tunis pour marquer le septième anniversaire de la chute de Ben Ali. Fethi Belaid/AFP

« L’autre visage » des révoltes en Tunisie : une société civile de plus en plus forte et affirmée

Les revendications marquent la capacité des citoyens tunisiens à prendre part à la vie politique, à manifester leur désaccord, à faire valoir leurs droits et à s’inscrire dans le changement.
Musulmane priant dans le Caveau des Patriarches, Hébron, 2014. © Manoël Pénicaud / Le Pictorium

Podcast : Islam, christianisme, judaïsme : retour sur les lieux saints partagés de l’Europe à la Méditerranée

Lieux saints partagés: regards méditerranéens.
Retour sur l’exposition « Lieux saints partagés » du 24 octobre 2017 au 21 janvier 2018, Musée de l’histoire de l’immigration.
Des migrants attendent d'être secourus par l'Aquarius, le navire affrêté par MSF et SOS Méditerranée, à 30 miles nautiques des côtes libyennes, août 2017. ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Centres de transit en Afrique du Nord : une fausse bonne idée pour l’Europe

Loin d'arrêter les flux, les centres d’accueil proposés par Emmanuel Macron et l’Union européenne en Afrique du Nord risquent de mettre encore davantage en danger les migrants.
Emmanuel Macron à Sarcelles, le 27 avril 2017. Martin Bureau/AFP

Par-delà le vote du 7 mai, faire face aux discriminations

Prendre le risque de voir le Front national arriver au pouvoir ferait abstraction du sort de ces minorités qui vivent la discrimination au quotidien et restent largement privées de voix politique.
Emmanuel Macron en meeting à Toulon, le 18 février: « Je vous ai compris. » Boris Horvat/AFP

Politique et histoire, l’insoutenable poids du silence

La violence de certaines réactions aux déclarations du candidat Macron, qui pourtant, aux yeux de la gauche avancée, n’avaient qu’une utile valeur de rappel, surprend.

Kontributor teratas

Lebih banyak