Inra

Premier institut de recherche agronomique en Europe, deuxième en sciences agricoles dans le monde, l’Institut national de recherche agronomique (Inra) mène des recherches au service d’enjeux de société majeurs.

Inra est un organisme national de recherche scientifique publique, sous la double tutelle des ministères en charge de la Recherche et de l’Agriculture. Nos missions : produire et diffuser des connaissances scientifiques – plus de 4 000 publications par an dans le Web of Science ; former à la recherche et par la recherche – plus de 1 800 doctorants ; éclairer les décisions publiques – expertises scientifiques collectives, études, prospectives ; contribuer à l’innovation par le partenariat et le transfert – 360 brevets, 457 certificats d’obtention végétale, 130 logiciels, bases de données et outils d’aide à la décision ; élaborer la stratégie de recherche européenne et nationale – 4 initiatives internationales, 2 initiatives européennes de programmation conjointe, 4 Eranet, 5 alliances nationales ; contribuer enfin au dialogue entre science et société.

Inra est une communauté de 12 000 personnes dont 8 290 agents titulaires, 1 800 chercheurs titulaires, 2 552 stagiaires accueillis et 510 doctorants ; 186 laboratoires et 49 unités expérimentales au sein de 13 départements scientifiques et 17 centres de recherche. 880 millions de budget exécuté, dont 77 % en provenance du ministère de la Recherche et 20 % d’autres crédits publics.

Links

Displaying 1 - 20 of 73 articles

Sur le toit d’AgroParisTech. AgroParisTech

Non, tout ce qui pousse en ville n’est pas pollué

Est-il possible de produire sainement en zone urbaine ? C’est la question à laquelle un ensemble de travaux de recherche tente de répondre depuis 2012.
Un employé de la startup Aéromate aménage la toiture d’un des bâtiments parisiens de la RATP. Benjamin Cremel/AFP

Agriculture urbaine en France, le jeu des sept familles

Murs végétaux, toits potagers, champignons dans les parkings ou brebis dans les rues d’Aubervilliers, l’agriculture urbaine adopte des formes multiples. Décryptage d’un monde en pleine germination !
Des expérimentations de recyclage des eaux pour irriguer les vignes sont conduites en France. Samuel Zeller/Unsplash

Et si on irriguait les vignes en recyclant l’eau ?

Face à la pénurie d’eau, la réutilisation des eaux traitées se développe de plus en plus. Ces eaux de qualité maîtrisée irrigueront peut-être bientôt des vignes en France.
Algunas mariquitas arlequín Harmonia axyridis tienen élitro negro con dos grandes puntos rojos. Otros tienen dos pequeños puntos rojos adicionales en la espalda, o están decorados con una docena de pequeños puntos rojos. Por otro lado, hay mariquitas con elitros rojos, decorados con una veintena de manchas negras. Todas estas mariquitas pertenecen a la misma especie. B. Prud’homme, J. Yamaguchi

Rojo y negro: la genética de los lunares de las mariquitas

¿De dónde vienen los bonitos colores de la mariquita arlequín? Un solo gen dibuja los patrones de color de este familiar insecto.
En Outre-mer comme en métropole, l'alimentation joue un rôle dans le développement du cancer (étal du Petit marché de Saint-Denis de La Réunion). Miwok / Flickr

Cancer : combler le déficit d’information en matière de prévention

Pour lutter contre le cancer, la prévention doit être renforcée. Mais dans certains pays francophones, de nombreux documents n’existent qu’en anglais. Le réseau NACRe pourrait aider à y remédier.
Los arrendajos de monte desarrollan técnicas sofisticadas para proteger sus alimentos. Wikimedia Comnmons

¿Tienen conciencia los animales?

¿Son los animales conscientes de sí mismos? ¿Recuerdan algún evento especial? ¿Cambian su comportamiento en función de su entorno? La respuesta a todas estas preguntas es sí.
Some Harlequin ladybugs, Harmonia axyridis, have black elytra with two large red spots. Others have two additional red spots backwards, or are decorated with a dozen small red spots. Conversely, there are ladybugs with red elytra, decorated with 20 black spots. All these ladybugs belong to the same species. B. Prud’homme, J. Yamaguchi

In red and black, the genetics of ladybug spots

Where do the pretty colours of the harlequin ladybug come from? A single gene draws the colour patterns of this familiar insect.
Many farmers are now facing a future in which it is much harder to make a living off the land. AAP Image/Dan Peled

Farmers’ climate denial begins to wane as reality bites

A decade ago, only a third of farmers accepted the science of climate change. But surveys show attitudes have shifted in recent years as the farming community begins to confront what the future holds.
Certaines coccinelles arlequin Harmonia axyridis.possèdent des élytres noires avec deux gros points rouges. D’autres possèdent deux petits points rouges additionnels vers l’arrière, ou sont décorées d’une douzaine de petits points rouges. A l’inverse, il existe des coccinelles avec des élytres rouges, ornées d’une vingtaine de points noirs. Toutes ces coccinelles appartiennent à la même espèce. B. Prud’homme, J. Yamaguchi

En rouge et noir, la génétique des pois de la coccinelle

D’où viennent les jolies couleurs de la coccinelle arlequin ? Un seul gène dessine les motifs de coloration de cet insecte familier.

Research and Expert Database

Authors

More Authors