Expliquer pour mieux agir

Displaying 1 - 10 of 25 articles

Profanation d'un cimetière en Alsace, en décembre 2018. Sébastien Bozon/ AFP

L’antisémitisme aujourd’hui

La recrudescence des agressions antisémites doit être lue dans le contexte de violence qui affecte notre pays, alors que fleurissent les fake news et que le « complotisme » fonctionne à plein régime.
Le 22 décembre, à Paris. Zakaria Abdelkafi/ AFP

« Gilets jaunes » : violence, la fin du tabou

Le mouvement des « gilets jaunes » a accepté et compris que la violence peut être éventuellement le prix à payer pour exister et exercer une forte pression sur le pouvoir.
A Toulouse, le 1er décembre 2018. Pascal Pavani/ AFP

Les « gilets jaunes », qu’est-ce que c’est ?

Le mouvement des gilets jaunes est neuf, alors même qu’il exprime la fin d’un monde sans entretenir un quelconque lien avec le syndicalisme ou ce qui reste de la classe ouvrière comme telle.
Les gilets jaunes se rassemblent à l'ombre de l'Arc-de-triomphe à Paris, le samedi 24 novembre 2018. François Guuillot/ AFP

Les « gilets jaunes », quand la France se cabre

Le mouvement des « gilets jaunes » correspond à un nouveau répertoire : s’il est défensif, et classique dans ses significations, il est particulièrement moderne dans ses formes.
Rentrée des classes à Laval, le 3 septembre 2018. Ludovic Marin/AFP

La crise en haut, la démoralisation en bas

Le principal chantier à venir, pour Emmanuel Macron, n’est plus celui de la modernisation du pays et des réformes mais sa capacité à proposer une vision pour l’avenir.
A Marseille, le 1er mai 2018. Anne-Chrisitine Poujoulat/AFP

Orphelins de Marx

L’ opposition de gauche peine d’autant plus à se construire qu’elle ne dispose pas de cadres de pensée pour conférer un sens, une portée d’avenir à une éventuelle action politique.
Devant le Bataclan, à Paris, le 12 novembre 2016, jour de sa réouverture un an après les attentats de Paris. François Guillot/AFP

Terrorisme islamique : déclin ou métamorphose ?

S’il était présomptueux de claironner l’annonce de la décomposition du terrorisme islamique, l’image de fortes inflexions s’impose.
A Madrid, le 7 octobre, une manifestation en faveur du dialogue. Gabriel Bouys / AFP

Les passions indépendantistes et la démocratie

Deux légitimités s’affrontent dans ces expériences : celle d’un État, de l’ordre, de la légalité, et celle d’une nation minoritaire qui tente d’être reconnue et de se doter d’un État.
Barcelone, le 28 août 2017. Josep LAGO / AFP

Espaces, niveaux et temporalités du terrorisme

Au-delà de l’émotion, il n’est possible d’affronter durablement et efficacement le terrorisme qu’en l’envisageant dans sa complexité, sans le réduire à un niveau, une temporalité, un espace uniques.
Affichage sauvage, le 23 avril 2017. Thierry Teclercq/Flickr

Deux populismes valent mieux qu’un !

Macron l’a emporté parce qu’il avait face à lui deux versions inconciliables du souverainisme populiste, là où le Royaume-Uni du Brexit et les États-Unis de Trump n’en ont eu qu’une.