Menu Fermer

Articles sur évolution

Affichage de 1 à 20 de 212 articles

Avec moins d’insectes pour les polliniser, les fleurs s’en détournent pour trouver d’autres stratégies de reproduction. Mais les pollinisateurs ont aussi besoin des fleurs. Samson Acoca-Pidolle

Les fleurs laissent tomber les insectes pollinisateurs

Tandis que les insectes déclinent, les fleurs évoluent rapidement pour devenir moins attractives et dépendantes des pollinisateurs. Un cercle vicieux, les insectes ayant besoin du nectar des fleurs.
Depuis quel époque l'humain est-il capable de parler ? Procy/Shutterstock

Émergence du langage dans l’évolution humaine : des chercheurs font parler les structures osseuses fossilisées

Pour savoir quand le langage articulé est apparu , il faudrait pouvoir étudier les langues de nos ancêtres. Problème, elles ne fossilisent pas, il faut donc les modéliser.
Les moustiques ont besoin d eau pour se développer. VladKK/Shutterstock

Comment ont fait les moustiques pour envahir toute la planète ?

Dès que les beaux jours reviennent, ils sont de retour. En ville ou dans la nature, il semble qu’ils soient partout, tout le temps. Mais comment les moustiques ont-ils fait pour envahir toute la planète ?
La bactérie prédatrice Myxococcus xanthus (gauche) décimant sa proie (droite). Les points noirs sont des agrégats de prédateurs. Nicola Mayrhofer, ETH

Pour la première fois, on a observé une proie chasser son prédateur

Une toute nouvelle étude montre, pour la première fois, une espèce de bactérie qui peut être à la fois une proie et un prédateur vis-à-vis d’une autre espèce. Un changement de paradigme en biologie ?
Les points stratigraphiques mondiaux (ou « clous d'or ») sont utilisés par les géologues pour identifier les limites entre deux étages géologiques distincts, représentant deux unités temporelles distinctes à l'échelle des temps géologiques. James St John / Flickr

Anthropocène… ou anthro-problème ? Une question d’étymologie et surtout d’échelle

L'anthropocène, cette possible nouvelle ère géologique où l’influence humaine aurait surpassé les forces naturelles, est loin de faire consensus chez les géologues. Certains en déplorent l'anthropocentrisme.
Le mimosa fait partie des plantes qui peuvent se passer d’engrais azoté, tout comme les cacahuètes ou le soja. nnattalli, Shutterstock

Certaines plantes peuvent se passer d’engrais azotés. D’où vient cette étonnante capacité ?

Soja, cacahuète, mimosa : des scientifiques retracent l’évolution de la symbiose fixatrice d’azote chez les légumineuses et certaines espèces d’arbres.
Pour de nombreuses personnes, il est très difficile de perdre du poids sans aide professionnelle. L'obésité est un problème moderne, qui nécessite une approche novatrice. (Shutterstock)

La biologie, et non le manque de volonté, serait à l’origine de l’épidémie d’obésité

L’humain a commencé à prendre du poids à mesure que les progrès technologiques ont rendu la nourriture abondante et disponible. Car son cerveau et son métabolisme fonctionnent comme en temps de disette.
Le poisson rouge est l'une des nombreuses espèces de poissons d'eau douce introduites par les humains dans les milieux naturels, bouleversant durablement leur aire de répartition naturelle. Watts / Flickr / Creative Commons

La répartition géographique des poissons d’eau douce, nouveau marqueur de l’anthropocène ?

Les introductions de poissons d'eau douce, à travers le commerce, mais aussi l'ouverture de nouvelles voies de navigation, ont bouleversé la géographie de ces espèces. Un nouveau marqueur de l'Anthropocène ?
Le fossile original Cro-Magnon 1 et une image virtuelle montrant grâce à l'imagerie la moitié droite de l'endocrâne et la moitié gauche du crâne (le code couleur sur le crâne correspond à la variation d'épaisseur des os). Antoine Balzeau CNRS/MNHN

Les cerveaux ne fossilisent pas, comment étudier ceux de nos ancêtres ?

Les tissus mous du cerveau ne fossilisent pas, il est donc nécessaire d’extrapoler pour obtenir des informations sur l’organe de nos ancêtres. Le fait-on correctement ?
Localisation des sites Buran Kaya III (1), Zlatý Kůň (2), Fournol (3), Serinyà (4), Krems-Wachtberg (5) et Věstonice (6) dont les génomes ont été analysés dans l’étude. Sont montré aussi un fragment de crâne analysé et une des perles percées découvertes avec les fragments d’os du site de Buran Kaya III ainsi que les statuettes des vénus de Věstonice, Willendorf et la Dame de Brassempouy (de droite à gauche) E-M. Geigl

Homo sapiens : comment deux crânes réécrivent l’histoire de son apparition en Europe – Nouvelle recherche

L’analyse génétique de deux fragments de crânes datant de près de 40 000 ans démontre que notre espèce a colonisé l’Europe depuis l’est et s’est métissée avec nos cousins néandertaliens.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus