Articles on Russie

Displaying 1 - 20 of 219 articles

Un passant portant un masque de protection passe devant une affiche célébrant le 75e anniversaire de la Victoire, à Moscou, le 19 avril 2020. Kirill Kudryavtsev/AFP

75ᵉ anniversaire de la Victoire de 1945 : la Russie veut-elle vraiment « remettre ça » ?

En Russie, le 9 mai, longtemps jour de deuil et de recueillement, est devenu une célébration bravache et vindicative. Une évolution voulue par les autorités, mais regrettée par la population.
Devant le Monument de la Mère Patrie à Kiev. La sculpture fait partie du Musée de l'histoire de l'Ukraine pendant la Seconde Guerre mondiale. Jusqu'en 2015, ce lieu portait le nom de « Musée national de la Grande Guerre patriotique (1941-1945) ». Ruslan Kalnitsky/shutterstock

L’Ukraine à la recherche de sa propre histoire

La mémoire de la Seconde Guerre mondiale est un enjeu majeur en Ukraine. Ce débat tient notamment une place importante dans son conflit actuel avec la Russie.
Vladimir Poutine préside une réunion par vidéoconférence sur la pandémie de Covid-19, à la résidence d'État de Novo-Ogaryovo, près de Moscou, le 20 avril 2020. Alexey Druzhinin/Sputnik/AFP

L’« Internet souverain » russe face au Covid-19

Au pays de Vladimir Poutine, l’amplification de la surveillance numérique mise en œuvre dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 suscite bien des inquiétudes.
Dans le centre de Belgrade, le 30 mars 2020. Sur le panneau d'affichage, un message payé par un tabloïd pro-gouvernemental : le visage du président chinois Xi Jinping et la formule « Merci frère Xi ». Andrej Isakovic/AFP

La crise sanitaire va-t-elle mettre fin au projet d’adhésion serbe à l’UE ?

Candidate à l’UE depuis des années, la Serbie estime ne pas avoir suffisamment été aidée par Bruxelles lors de la crise sanitaire actuelle et se tourne vers la Chine.
Des policiers russes en patrouille le 30 mars 2020 sur la place Rouge déserte. Dimitar Dilkoff/AFP

L’État russe face au défi du coronavirus

La Russie affronte l’épidémie de coronavirus avec un système médical fragile, dans un contexte où la défiance des citoyens envers l’État risque de nuire à l’efficacité des mesures de confinement.
Le président russe Vladimir Poutine s'entretient avec son homologue iranien Hassan Rohani lors d'une réunion du Conseil économique suprême de l'Union eurasiatique, à Erevan, le 1er octobre 2019. Alexei Druzhinin/Sputnik/AFP

La Russie bénéficie-t-elle vraiment des tensions entre l’Iran et les États-Unis ?

La Russie profite de la recrudescence des sentiments anti-américains au Proche-Orient après l’assassinat de Ghassem Soleimani. Mais elle n’aurait rien à gagner à une déstabilisation majeure de la région.
Pas moins de 12 organisations non gouvernementales pointent du doigt la dangerosité pour la liberté d'expression que cette loi représente. UVgreen / Shutterstock

On peut rire de tout… mais pas avec la loi Avia !

Le projet de loi contre la haine sur Internet, qui demande aux plates-formes de retirer les contenus haineux sans en appeler à un juge, inquiète les experts.
Montage des drapeaux américain et iranien. Shutterstock

Iran–États-Unis : une amitié oubliée

Les États-Unis et l’Iran ne se sont pas toujours regardés en chiens de faïence, au contraire : jusqu’au milieu du XXᵉ, les deux pays ont entretenu d’excellentes relations.
Vladimir Poutine et les membres de l'Assemblée fédérale se lèvent pour écouter l'hymne russe après le discours lors duquel le président a annoncé d'importantes réformes constitutionnelles, le 15 janvier 2020 à Moscou. Shamil Zhumatov/POOL/AFP

Que veut vraiment Vladimir Poutine ?

L’objectif de Vladimir Poutine n’est pas de rester au Kremlin jusqu’à la fin de ses jours, mais d’assurer la pérennité du système qu’il a mis en place.
La centrale d'Astravets pendant les travaux de construction, 6 juin 2016. Sergei Gapon/AFP

Au Bélarus, la centrale nucléaire de la discorde

Sa centrale nucléaire permettra au Bélarus de produire assez d’électricité pour assurer sa consommation intérieure et même pour en exporter. Mais cette perspective ne réjouit pas tous ses voisins…
Rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump sur la ligne de démarcation entre les deux Corées, 30 juin 2019. Brendan Smialowski/AFP

Corée du Nord/États-Unis : un seul lit pour deux rêves en 2020 ?

Le discours de fin d’année de Kim Jong‑un a suscité l’émoi : s’achemine-t-on vers une nouvelle crise entre Pyongyang et Washington ? En réalité, les deux parties semblent condamnées à s’entendre.
Photo prise fin 2017 à l'exposition « Super Poutine » organisée au musée d'art contemporain de Moscou Moscou. Lukas Aubin

Le dopage en Russie : un conflit géopolitique

La suspension de la Russie de toutes les compétitions sportives internationales ordonnée par l’Agence mondiale anti-dopage est une décision qui dépasse largement les seuls enjeux sportifs.
Des partisans de Donald Trump organisent un rassemblement « Stop Impeachment » devant le Capitole, le 17 octobre 2019 à Washington, DC. Olivier Douliery/AFP

Impeachment : Trump capitalise sur son obsession du harcèlement

Donald Trump cherche à retourner contre ses adversaires les accusations dont il fait l’objet dans le cadre de la procédure d’impeachment lancée à son encontre. Un procédé coutumier chez lui.

Top contributors

More