Articles on placebo

Displaying 1 - 20 of 24 articles

Suite à une piqûre de tique, il arrive que des diagnostics de maladie de Lyme soient établis de façon erronée. Shutterstock

Maladie de Lyme : attention au sur-diagnostic !

En les soumettant inutilement à des traitements lourds ou en retardant l’identification de leur pathologie, le sur-diagnostic de la maladie de Lyme a des conséquences graves pour les patients.
On observe un effet placebo lorsqu’un individu présente des améliorations de ses symptômes suite à la prise d’une substance qui n’a aucun effet pharmacologique prévisible. Mais les médecins doivent-ils en prescrire? Shutterstock

Les médecins devraient-ils prescrire des placebos ?

On observe un effet placebo lorsqu’un individu présente des améliorations de ses symptômes suite à la prise d’une substance qui n’a aucun effet pharmacologique prévisible. Mais doit-on en prescrire?
La sérotonine contribue à la régulation des émotions, ce qui lui vaut d'être parfois qualifiée un peu rapidement par certains d’« hormone du bonheur », Kinga Cichewicz/Unsplash

Non, la sérotonine ne fait pas le bonheur (mais elle fait bien plus !)

La sérotonine joue un grand rôle dans la régulation de nos émotions et de nos humeurs, favorisant calme et stabilité. Mais lui prêter la faculté de rendre heureux, c’est aller un peu vite en besogne.
Images en microscopie électronique à balayage de la bactérie Lactobacillus paracasei, qui est utilisé dans de nombreux probiotiques (fausses couleurs). Dr. Horst Neve / Max Rubner-Institut

Sous antibiotiques, faut-il prendre des probiotiques ?

En cas de traitement antibiotique, la prise de probiotiques peut protéger des effets secondaires désagréables. Mais elle risque aussi de retarder le retour à la normale du microbiote intestinal.
Certains microbes qui survivent à l'acidité de l'estomac s'installent dans notre colon. D'autres, non. Shutterstock

Comment améliorer l’efficacité des probiotiques ?

De nombreux probiotiques ne parviennent pas à coloniser l’intestin. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’ont pas d’effets bénéfiques sur notre santé.
La liane Banisteriopsis caapi entre dans la composition de l’ayahuasca, un breuvage aux effets psychotropes utilisé par certains peuples indigènes d’Amazonie à des fins spirituelles. Apollo/flickr

L’ayahuasca, un psychotrope amazonien, pourrait soigner la dépression sévère

L’ayahuasca est un breuvage psychoactif utilisé pour la médication et les rituels spirituels autochtones. Aujourd’hui, des chercheurs brésiliens révèlent qu’il est aussi efficace contre la dépression.
Les troubles anxieux touchent une personne sur cinq. Ben White/Unsplash

Petit guide des médicaments à l’usage des anxieux

Il est difficile de vivre, au quotidien, avec un niveau élevé de peur. Si les médicaments ne sont pas la meilleure façon de surmonter l’anxiété ou les phobies, ils peuvent cependant jouer leur rôle.
Toutes les méthodes pour se soigner sans médicament ne se valent pas, comme le montrent les études scientifiques. Shutterstock

Comment mieux évaluer l'efficacité des médecines douces

Les études scientifiques montrent que toutes les méthodes pour se soigner sans médicament ne se valent pas. Les chercheurs s’attachent à les évaluer et même, à les comparer entre elles.
Notre cerveau sous effet placebo.

Notre cerveau sous effet placebo

Comment le fait de croire qu’on nous injecte de la morphine (alors qu’il s’agit de sérum physiologique) peut-il faire disparaître la douleur ? Investigation sur le cerveau sous placebo.
Le mélange alcool et boisson énergisante lève les inhibitions, selon une nouvelle étude française. Un effet qui ne serait pas physiologique mais fantasmé. Dan Gold/Unsplash

Boisson énergisante et alcool, un cocktail à risque… psychologique

Une nouvelle étude française montre qu’ajouter une boisson énergisante à l’alcool augmente la prise de risques chez les jeunes. Surprise : l’effet désinhibant n’est pas réel, mais fantasmé !
Plaquette de paracétamol. Les patients n'ont pas attendu des scandales comme celui du Mediator pour s'informer sur les effets secondaires des traitements qui leur sont prescrits. Alice Bartlett/Flickr

Médicaments dangereux : des patients plus avertis qu'on le croit

Les patients peuvent désormais déclarer les effets indésirables causés par leur traitement sur un site du ministère de la Santé. Ils n'ont pas attendu cette initiative pour se montrer vigilants.
Différentes sortes de cannabis à usage médical dans un dispensaire de Denver, aux États-Unis, en 2011. Rick Wilking/Reuters

Bienfaits et risques du cannabis : ce que dit la science

Aux États-Unis, de plus en plus d’états autorisent l’usage médical du cannabis. Pourtant, la recherche sur les effets de cette plante est encore balbutiante.

Top contributors

More