Articles on recherche biomédicale

Displaying all articles

Chaque année, des milliers d’enfants sont conçus grâce à la fécondation in vitro. Son taux de réussite demeure pourtant largement améliorable. Shutterstock

Mieux connaître l’embryon pour mieux lutter contre l’infertilité

Mise au point voici près de quatre décennies, la fécondation in vitro demeure largement perfectible. Pour l’améliorer, les recherches sur l’embryon humain sont indispensables.
L’ingénieure Samantha Cristoforetti de l'Agence spatiale européenne à bord de la Station Spatiale Internationale. ESA / NASA

Les effets sur la santé des futurs voyages interplanétaires

Si vous souhaitez faire partie de la recherche spatiale, vous pouvez participer à une étude où vous serez allongés pendant 60 jours consécutifs. Rassurez-vous, vous serez indemnisés.
La paralysie cérébrale est le premier handicap moteur de. l’enfant. Ces dernières années, les thérapies intensives ont montré leur efficacité. Shutterstock

Handicap de l’enfant : la recherche en effervescence

En France plus de 100 000 enfants âgés de 0 à 6 ans sont atteints de handicaps. Aperçu de l’état de la recherche, alors que s’ouvre la 31ᵉ conférence de l’Académie européenne du handicap de l’enfant.
En RDC, des équipes mobiles mènent des campagnes de diagnostic, comme ici en juin 2018. Neil Brandvold/DNDi

Un médicament sans brevet pour vaincre enfin la maladie du sommeil

L’histoire du tout nouveau médicament contre la maladie du sommeil mérite qu’on s’y arrête. Elle illustre la puissance des innovations « en communs » dans le domaine de la santé publique.
L'Irlande a approuvé fin 2018 une mesure historique en légalisant l'avortement, suite à un référendum national sur le droit d'avorter. Georges Hodan/Publicdomainepcitures

Avorter « en ligne » pour contourner les législations restrictives

Au milieu des cacophonies sociétales et législatives sur l’avortement, les femmes ont désormais des solutions clefs en main : l’accès aux médicaments abortifs les plus récents par le biais d’Internet.
Malgré de longs mois d'hibernation passés sans bouger, les muscles de l'ours ne fondent pas… Gregory "Slobirdr" Smith/Flickr

Quand l’ours montre ses muscles, la santé humaine s’améliore

La fonte musculaire, qu’elle soit liée au vieillissement ou à la maladie, est un problème de santé publique majeur. Les chercheurs qui l’étudient ont désormais un allié de taille : l’ours scandinave.
Déjà largement mis à contribution en recherche biomédicale, le porc entre dans les laboratoires d'immunologie. Shutterstock

Le porc, nouvel allié des chercheurs en immunologie

Si les progrès technologiques permettent de plus en plus de se passer des tests sur les animaux, ceux-ci sont encore nécessaires. En immunologie, les chercheurs ont trouvé un nouvel allié : le porc.

Top contributors

More