Menu Fermer

Articles sur Mali

Affichage de 1 à 20 de 90 articles

La rencontre d’Emmanuel Macron avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune avait pour but de réchauffer les relations entre la France et l’Algérie. Alger, le 27 août 2022. AFP

Vers une réconciliation franco-algérienne ?

À Alger, Emmanuel Macron a discuté avec Abdelmadjid Tebboune d’enjeux gaziers, de lutte contre le djihadisme, d’immigration et d’histoire. Un rapprochement durable est-il possible ?
La mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali est présente dans le pays depuis neuf ans. Le mouvement Yérèwolo demande son départ. AFP

Mali : Fallait-il renouveler le mandat de la Minusma ?

La junte au pouvoir au Mali, qui a déjà obtenu la fin de l’opération française Barkhane et s’est largement rapprochée de Moscou, s’en prend désormais à la Minusma, mission de l’ONU dans le pays.
Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, rencontre les soldats de l’opération Serval sur la base de Gao, Mali, le 26 avril 2013. Martin Bureau/AFP

Bonnes feuilles : « Entrer en guerre au Mali »

Entre lutte contre le terrorisme et interrogations sur la pérennité de la Françafrique, quelle légitimité pour l’intervention française au Mali ?
Des gens font la queue devant une épicerie de Montréal-Nord, le 30 avril 2020. Le quartier, l’un des plus pauvres au pays, a été l’un des plus affectés par l’épidémie de Covid-19. La Presse Canadienne/Paul Chiasson

La réponse à la pandémie, une occasion manquée de s’attaquer aux inégalités au Québec et dans le monde

Que ce soit au Québec, en France, au Mali ou au Brésil, la réponse à la pandémie de Covid-19 apparaît comme une opportunité manquée de lutter contre les inégalités et les injustices.
Manifestation à Port-Louis après que l'ancien premier ministre de l'Île Maurice, Anerood Jugnauth, ait transmis le pouvoir à son fils Pravind, 27 janvier 2017. Jean-Marc Poche/AFP

Démocratie, « ruecratie », théocratie : la spirale africaine ?

Face à un rejet de la démocratie « à l’occidentale », les pays du continent pourraient élaborer des démocraties « à l’africaine ».
Les forces d'opérations spéciales de la marine française ont formé les soldats maliens dans le cadre de la mission Task Force Takuba. Photo de Thomas Coex/AFP via Getty Images

Après le retrait de la France, trois changements probables au Mali – et deux options pour la junte

Bien que son plein impact soit imprévisible, le retrait de la France du Mali aura sans doute des conséquences.
Le nouvel homme fort de la Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, à Conakry, le 10 septembre 2021, alors qu'il vient de renverser le président Alpha Condé. Il a déclaré que le coup d'État n'en était pas un, mais plutôt une «action inaugurale». (AP Photo/ Sunday Alamba)

Vague de coups d’État en Afrique : on les appelle désormais des « réinterprétations constitutionnelles »

Ce qui est nouveau avec les coups d’État qui se succèdent depuis deux ans en Afrique de l’Ouest est la manière dont les nouveaux dirigeants camouflent leurs actions en nommant la réalité autrement.
Manifestation à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le 25 janvier 2022. Olympia De Maismont/AFP

Au Sahel, la France poussée dehors

Dans plusieurs pays du Sahel, la présence française est de plus en plus vertement remise en cause, dans un contexte marqué par la recrudescence des putschs militaires.
Membres de la diaspora africaine durant un débat à l’Élysée intitulé « Parlons d’Afrique », le 11 juillet 2019 à Paris. Ludovic Marin/AFP

Diaspora : le potentiel de développement sous-estimé de l’Afrique

Vue comme un malheur pour l’Afrique, la « fuite de ses cerveaux » n’est pas si catastrophique : la diaspora africaine participe largement au développement du continent.
Putschs militaires, prorogation des mandats des présidents en place… La démocratie est malmenée dans de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest, au grand dam d'une large partie de la société civile. Issouf Sanogo/AFP

Afrique de l’Ouest : le sombre avenir de la démocratie

Face aux coups d’État frappant l’Afrique de l’Ouest, il est nécessaire de sortir d’une analyse ramenant ces phénomènes à des dynamiques locales et de prendre en compte les causes internationales.
Au Mali, la notion de djihad ne peut se comprendre qu’en relation avec l’histoire complexe du pays. Gao, 30 janvier 2013. Sia Kambou/AFP

Le djihad dans le centre du Mali : lutte de classes, révolte sociale ou révolution du monde peul ?

Pour comprendre les raisons du djihad au Mali, il faut prendre en compte ses origines multiples et ancrées dans l’histoire complexe du pays.
Le président par intérim du Mali, le colonel Assimi Goïta, salue des militaires à l’issue de sa prestation de serment, le 7 juin 2021 à Bamako. Annie Risemberg/AFP

Le pouvoir militaire est-il une solution durable au Mali ?

La prise de pouvoir du colonel Assimi Goïta semble entériner la présence à long terme des militaires à la tête du Mali. Avec quelles perspectives ?
Le président du Niger, Mohamed Bazoum, reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée le 17 mai 2021. Le pays est en première ligne face aux groupes djihadistes qui opèrent dans le Sahel et au Nigeria. Ludovic Marin/AFP

La fin de l’opération Barkhane vue du Niger

Pays essentiel pour la sécurité du Sahel, surtout à présent que la France a annoncé la fin de l’opération Barkhane, le Niger vient d’élire un nouveau président qui sera confronté à de nombreux défis.
Le président N’Daw, au premier plan, sous le regard du vice-président Goïta (en uniforme), lors de sa cérémonie d’investiture le 25 septembre 2020. Le second vient de renverser le premier. Michele Cattani/AFP

Mali : un coup d’État dans le coup d’État ?

Le président et le premier ministre du Mali, désignés à ces postes après le putsch d’août 2020, viennent d’être démis de leurs fonctions par leurs anciens camarades de la junte militaire.
Des militants lors d'une manifestation contre la traite des esclaves et le trafic d'êtres humains. Gulshan Khan/AFP via Getty Images

Pourquoi l’« esclavage par ascendance » subsiste encore au Mali

Malgré l’abolition de l’esclavage en 1905, ce fléau n’a pas totalement disparu au Mali, où les supposés « descendants » des esclaves d’antan continuent d’être catégorisés comme esclaves eux-mêmes.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus