Menu

Articles sur Sahel

Affichage de 1 à 20 de 49 articles

Bien exploité, le financement participatif peut être un formidable levier pour financer des projets. Issouf Sanogo/AFP

Le financement participatif de proximité : un atout pour l’Afrique de l’Ouest

Dans quelle mesure, au Sahel, un mécanisme comme le financement participatif de proximité (FPP) peut-il être un outil utile pour accompagner des projets en dehors du cadre bancaire classique ?
Des soldats de l'armée française patrouillent dans le village de Gorom Gorom à bord de véhicules blindés dans le cadre de l'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019. Michele Cattani/Afp

Pourquoi l’opinion publique malienne a une vision négative de l’opération Barkhane

Au Mali, les critiques visant l’opération Barkhane, dont l’objectif proclamé est de rendre sa stabilité au pays, sont de plus en plus vives.
Un soldat français de l'opération Barkhane sur une base des Forces armées maliennes au pied des monts Hombori, région de Gourma (Mali), le 27 mars 2019. Daphné Benoit/AFP

L’enlisement français au Sahel

Le sommet qui a réuni à Pau, le 13 janvier dernier, les dirigeants de la France et du groupe G5 Sahel a débouché sur quelques mesures qui ne suffiront pas à ramener la paix dans la région.
Des policiers anti-émeute montent la garde devant les manifestants lors d'une marche appelée par l'union d'action syndicale pour demander de meilleures mesures de sécurité contre le terrorisme, le 16 septembre 2019 à Ouagadougou. Issouf Sanogo/AFP

Burkina Faso : l’État et le terrorisme intérieur

La prolifération des groupes armés terroristes issus des périphéries du Burkina Faso s’explique, en grande partie, par la déliquescence d’un État perçu, très souvent, comme illégitime.
Emmanuel Macron et le président tchadien Idriss Deby en 2017 lors d'un sommet du G5 Sahel à Bamako, destiné à renforcer la coopération de lutte contre le terrorisme dans la région. AFP

La France militaire en Afrique : un mauvais investissement économique

Certains estiment que les interventions militaires de la France en Afrique visent à mettre la main sur des ressources naturelles. Un examen attentif des investissements dément cette vision.
Des agents de sécurité se déplacent à côté d'un véhicule blindé à la suite multiples attaques à Ouagadougou contre notamment le QG militaire qui ont causé la mort de 8 soldats et beaucoup d'autres blessés le 2 mars 2018. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’explique la prolifération des groupes extrémistes au Burkina Faso ?

La réponse paraît inadaptée devant un ennemi qui semble avoir chaque fois en avance et disposer d’une capacité d’anticipation sur les stratégies de mise en place par l’État.
Des déplacés maliens, le 17 juin 2019, à Koro, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans l'attente de regagner leurs domiciles dans le centre du pays? Kassim Traoré / AFP

Dialoguer avec les djihadistes au Mali : sortie de crise ou mirage stratégique ?

Le Mali fait face à une double interrogation : est-il possible d'initier un tel dialogue ? Si oui, est-ce souhaitable au vu des objectifs poursuivis par l'État malien et par les djihadistes ?
Depuis plusieurs années des attaques récurrentes attribuées à des djihadistes ciblent régulièrement des responsables religieux chrétiens. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’expliquent les attaques contre la communauté chrétienne au Burkina Faso ?

La communauté est localement perçue comme étrangère et comme étroitement associée à l’État, faisant des catholiques des cibles pour des groupes armés déterminés à saper toute autorité concurrente.
Cérémonie de clôture du sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Roch Marc Christian Kabore (Burkina faso), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), en février 2019. Olympia De Maismont/AFP

Post-djihadisme ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

On est pass de l’ère d’un djihadisme idéologique avec un discours se nourrissant du référentiel religieux à une situation où les populations locales évoquent du « banditisme », de la « criminalité ».
Le Burkina Faso au cours des derniers mois a fait l'objet d'attaques terroristes récurrentes. Issouf Sanogo/AFP

Au Burkina Faso, l’affaiblissement de l’État fait le lit du terrorisme

La montée des attaques au Burkina Faso est en grande partie imputable à l’affaiblissement de l’État, lui-même provoqué par un contexte politique très instable depuis le début de la décennie.
Des sandales de jeunes filles sont éparpillées devant l'université technique et scientifique pour filles, Dapchi, Nigeria, 22 février 2018, après un rapt et raid d'un groupe dirigé par Boko Haram. AMINU ABUBAKAR / AFP

Esclavagisme, razzia, tueries : les inspirations locales de Boko Haram

Et si Boko Haram puisait sa violence non pas dans le terrorisme islamique contemporain mais dans une histoire régionale meurtrière qui a eu un écho puissant au tout début du XXᵉ siècle ?
Le Président Macron et le chef d'état-major des armées, François Lecointre, le 14 juillet 2018, à Paris. Thibault Camus/ AFP

Défense : les journalistes écrivent, les généraux aussi

La parole militaire prend timidement une place plus grande dans l’espace public, reflétant le besoin de mieux expliquer le rôle joué par ceux qui mènent des guerres au nom de leurs concitoyens.
A Gao (Mali), le 13 novembre 2018, après un attentat suicide qui a fait trois morts. AFP

Comment le djihad armé se diffuse au Sahel

Tout choix d’implantation géographique implique nécessairement une insertion sociale locale, et des connexions humaines opérationnellement utiles.
Troupeau de zébus et d’ânes en transhumance au Niger (novembre 2006). Pierre Hiernaux

Au Sahel, maintenir l’élevage pastoral pour s’adapter au changement climatique

La transhumance, qui joue au Sahel un rôle essentiel dans l’adaptation des troupeaux aux variations climatiques, est aujourd’hui menacée.
Un combattant pro-gouvernemental dans les faubourgs d'Hodeïda, le 15 novembre 2018. Stringer/AFP

Les guerres du Yémen

Il est illusoire d’élaborer un plan de paix sans prendre en considération la pluralité des acteurs du conflit yéménite et des enjeux locaux, régionaux et internationaux qui s’y superposent.
En août 2012, de graves inondations ont fait 60 morts au Niger. Tahirou Amadou/IRD

Au Sahel, pas de retour à la normale après la « grande sécheresse »

La région du Sahel a connu à la fin du siècle dernier une très forte sécheresse. Malgré un apparent « retour à la normale », la zone est exposée à des événements climatiques de plus en plus marqués.
Sur le marché central de Mopti (centre du Mali), le 13 octobre 2018. Michèle Cattani/AFP

Entre faux djihadistes et faux chasseurs traditionnels, les civils piégés dans le centre du Mali

Les civils du centre du Mali sont réduits au silence, pris en tenailles par les divers groupes armés qui écument la zone en toute impunité et dont l’identité réelle est difficile à définir.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus