Articles sur Sahel

Affichage de 1 à 20 de 43 articles

Des déplacés maliens, le 17 juin 2019, à Koro, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans l'attente de regagner leurs domiciles dans le centre du pays? Kassim Traoré / AFP

Dialoguer avec les djihadistes au Mali : sortie de crise ou mirage stratégique ?

Le Mali fait face à une double interrogation : est-il possible d'initier un tel dialogue ? Si oui, est-ce souhaitable au vu des objectifs poursuivis par l'État malien et par les djihadistes ?
Depuis plusieurs années des attaques récurrentes attribuées à des djihadistes ciblent régulièrement des responsables religieux chrétiens. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’expliquent les attaques contre la communauté chrétienne au Burkina Faso ?

La communauté est localement perçue comme étrangère et comme étroitement associée à l’État, faisant des catholiques des cibles pour des groupes armés déterminés à saper toute autorité concurrente.
Cérémonie de clôture du sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Roch Marc Christian Kabore (Burkina faso), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), en février 2019. Olympia De Maismont/AFP

Post-djihadisme ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

On est pass de l’ère d’un djihadisme idéologique avec un discours se nourrissant du référentiel religieux à une situation où les populations locales évoquent du « banditisme », de la « criminalité ».
Des sandales de jeunes filles sont éparpillées devant l'université technique et scientifique pour filles, Dapchi, Nigeria, 22 février 2018, après un rapt et raid d'un groupe dirigé par Boko Haram. AMINU ABUBAKAR / AFP

Esclavagisme, razzia, tueries : les inspirations locales de Boko Haram

Et si Boko Haram puisait sa violence non pas dans le terrorisme islamique contemporain mais dans une histoire régionale meurtrière qui a eu un écho puissant au tout début du XXᵉ siècle ?
Le Président Macron et le chef d'état-major des armées, François Lecointre, le 14 juillet 2018, à Paris. Thibault Camus/ AFP

Défense : les journalistes écrivent, les généraux aussi

La parole militaire prend timidement une place plus grande dans l’espace public, reflétant le besoin de mieux expliquer le rôle joué par ceux qui mènent des guerres au nom de leurs concitoyens.
A Gao (Mali), le 13 novembre 2018, après un attentat suicide qui a fait trois morts. AFP

Comment le djihad armé se diffuse au Sahel

Tout choix d’implantation géographique implique nécessairement une insertion sociale locale, et des connexions humaines opérationnellement utiles.
Troupeau de zébus et d’ânes en transhumance au Niger (novembre 2006). Pierre Hiernaux

Au Sahel, maintenir l’élevage pastoral pour s’adapter au changement climatique

La transhumance, qui joue au Sahel un rôle essentiel dans l’adaptation des troupeaux aux variations climatiques, est aujourd’hui menacée.
Un combattant pro-gouvernemental dans les faubourgs d'Hodeïda, le 15 novembre 2018. Stringer/AFP

Les guerres du Yémen

Il est illusoire d’élaborer un plan de paix sans prendre en considération la pluralité des acteurs du conflit yéménite et des enjeux locaux, régionaux et internationaux qui s’y superposent.
En août 2012, de graves inondations ont fait 60 morts au Niger. Tahirou Amadou/IRD

Au Sahel, pas de retour à la normale après la « grande sécheresse »

La région du Sahel a connu à la fin du siècle dernier une très forte sécheresse. Malgré un apparent « retour à la normale », la zone est exposée à des événements climatiques de plus en plus marqués.
Sur le marché central de Mopti (centre du Mali), le 13 octobre 2018. Michèle Cattani/AFP

Entre faux djihadistes et faux chasseurs traditionnels, les civils piégés dans le centre du Mali

Les civils du centre du Mali sont réduits au silence, pris en tenailles par les divers groupes armés qui écument la zone en toute impunité et dont l’identité réelle est difficile à définir.
Hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame aux Invalides, le 28 mars 2018. Ludovic Marin/AFP

Armée-nation, ces morts privées de sens

La difficulté à donner et accorder du sens aux morts de soldats en opération est le symptôme autant que le moteur d’une crise de cette relation.
Manifestation contre l'élection d'Ibrahim Boubacar Keïta, le président du Mali, le 15 septembre 2018. Michèle Cattani/AFP

Le Mali, une démocratie élective sans électeurs

Plusieurs semaines après le vote, l’opposant Soumaïla Cissé continue à mobiliser ses partisans partout au Mali et dans plusieurs capitales étrangères pour dénoncer une élection fraudeuse.
A Niamey, au Niger (ici en 2007). Le Sahel est l'une des zones où les ONG sont le plus actives dans le monde. Eric Haglund/Flickr

L’humanitaire au risque de la résilience

N’attend-on pas trop de la résilience dans un système humanitaire qui peine à changer radicalement son mode de fonctionnement, et qui parvient finalement à en neutraliser le potentiel perturbateur ?
Le Président Macron, le 2 juillet 2018, à Nouackchott (Mauritanie), en présence de ses homologues du G5 Sahel. Ludovic Marin/ AFP

La force conjointe du G5 Sahel, nouveau mythe de Sisyphe ?

La visite récente d’Emmanuel Macron sur le continent, bien que planifiée depuis plusieurs semaines, visait à sauver une force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) en grand péril.
Vue de Kigali, la capitale du Rwanda (ici en 2007). Dylan Walters/Flickr

Ce qui émerge dans l’émergence de l’Afrique

Ce nouveau concept résume-t-il vraiment la trajectoire de l’Afrique depuis le début du XXIᵉ alors que des centaines de milliers d’Africains fuient leur continent ?

Les contributeurs les plus fréquents

Plus