Articles sur contestation

Affichage de 1 à 20 de 55 articles

En avril 2016 de nombreux Français s'étaient réunis dans le cadre de la mobilisation ‘Nuit Debout’ et avaient expérimenté des débats, conférences et propositions de démocratie participative. Paris, place de la République. MIGUEL MEDINA / AFP

Grand débat : et si on commençait par des assemblées citoyennes ?

Des assemblées citoyennes composées de membres tirés au sort ont été organisées dans de nombreux pays, remettant en question le monopole des élus.
A Paris, le 5 janvier 2019. Bertrand Guay/AFP

Point de vue : bas les masques !

Un être humain est une personne quand il s’engage, et se montre responsable de ses paroles, comme de ses actes.
Manifestation à Mantes-la-Jolie (Yvelines), le 2 décembre 2018, après l'interpellation de lycéens. Alain Jocard/ AFP

Les « gilets jaunes » vus par les habitants des quartiers populaires

Si certains habitants des quartiers participent à titre individuel à ce mouvement, d’autres le rejoignent de façon sporadique. Beaucoup attendent et observent, sans pour autant se montrer hostiles.
Dimanche 6 janvier 2019, àParis, entre 300 et 500 femmes, selon la police, ont entonné La Marseillaise et scandé «Macron démission», un ballon jaune à la main. BERTRAND GUAY/AFP

Établir et changer le pouvoir dans l’activité : l’expérience des « gilets jaunes »

Quels principaux enjeux sont attachés aux rapports de pouvoir ? Et comment évoluent-ils ? Ce que nous apprennent les « gilets jaunes ».
Le 22 décembre, à Paris. Zakaria Abdelkafi/ AFP

« Gilets jaunes » : violence, la fin du tabou

Le mouvement des « gilets jaunes » a accepté et compris que la violence peut être éventuellement le prix à payer pour exister et exercer une forte pression sur le pouvoir.
Un gilet jaune prend une photo avec son téléphone lors de la manifestation du 8 décembre 2018 sur les Champs-Elysées, à Paris. Zakaria Abdelkafi/AFP

Débat : Non, le mouvement « gilets jaunes » n’est pas une « révolution » Facebook

Les manifestations suivent des règles précises. Or, les « gilets jaunes » n’en ont suivi aucune. Il est tentant d’expliquer cela par la mobilisation via les réseaux sociaux. Ce n’est pas si simple.
Manifestation contre la réforme du bac, le 11 décembre 2018, à Toulouse. Rémy Gabalda/AFP

Mouvement lycéen : retour sur quelques mobilisations historiques

Les mobilisations lycéennes ont été nombreuses et variées depuis au moins un siècle et demi. Retour sur trois d’entre elles, de 1882 à 2005, pour remettre en perspective le mouvement de 2018.
A Nantes, le 8 décembre 2018. Sebastien Salom-Gomis / AFP

Le vertige de l’émeute

Comment comprendre qu’autant d’individus, qui pour beaucoup manifestent pour la première fois, se laissent entraîner aussi facilement dans la violence émeutière ?
Aux abords des Champs-Élysées, le 1er décembre 2018. Geoffroy Van Der Hasselt/ AFP

Les « gilets jaunes » et le génie politique français

Plus qu’un retour de boomerang de la démocratie directe, le mouvement des gilets jaunes révèle la transformation en cours de la représentativité des parties prenantes de la société civile.
Manifestation des Gilets Jaunes autour du rond-point de la Vaugine à Vesoul (Haute-Saône). La Nationale 19 est bloquée dans les deux sens. 17 novembre 2018. Obier/Wikimedia

Les « gilets jaunes » : forces et faiblesses d’une organisation en essaim

L’essaim se forme lorsque les personnes ou de petits groupes dispersés, qui appartiennent à un même mouvement convergent de plusieurs directions à la fois vers un lieu unique.
Depuis des décennies, en Occident, l’« économie de la connaissance » ne s’est pas conjuguée avec un partage des codes permettant la compréhension du nouveau monde. EQRoy/Shutterstock

Débat : Derrière la crise des « gilets jaunes », l’échec de l’université de masse ?

L’incommunicabilité croissante entre ceux qui croient tout savoir et ceux qui pensent que le savoir des élites n’est qu’une forme d’oppression déguisée mine toutes les sociétés occidentales.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus