Articles sur gauche

Affichage de 1 à 20 de 29 articles

François Hollande à la sortie de l'avion présidentiel, le 2 décembre 2016, à Abu Dhabi. Stépahne de Sakutin / AFP

Sortie de secours pour François Hollande

Le retrait de l'actuel président de la course présidentielle pourrait bien être annonciateur de profonds bouleversements politiques aux conséquences inattendues.
Le 1er décembre 2016, en direct de l'Élysée, François Hollande annonce qu'il ne se représentera pas. Olivier Morin/AFP

François Hollande, la non-candidature de l’Élysée

En renonçant à se présenter, François Hollande introduit une rupture majeure qui pèsera lourd sur les épaules des prochains présidents de la Vᵉ République.
François Hollande sur le perron de l’Élysée, le 28 novembre 2016. François Guillot/AFP

Le piège de Buridan : vol au-dessus d’un nid de primaires

François Hollande est pris entre sa faim de défendre son bilan et sa soif d’être légitimé par ses amis. Pour échapper à cette inertie, il peut sortir du jeu, ou se présenter en dehors de la primaire.
A Viry-Châtillon, le 22 novembre 2016. Thomas Samson/AFP

Primaire gagnée de Fillon, primaire perdue de Hollande

Nul doute que si François Hollande offre aux électeurs de mettre sa tête sur le billot de la primaire, certains viendront faire tomber le couperet avec la même délectation que pour Nicolas Sarkozy.
Cécile Duflot et Yannick Jadot, en septembre 2016. Nicolas Tucat/AFP

La chute de la maison Duflot

Le choix de Yannick Jadot par 54 % des votants comme candidat à l’élection présidentielle semble confirmer le désir de renouvellement des adhérents et sympathisants de EELV.
A Colombey-les-deux-Églises. Alexandre Dolique/Flickr

De Gaulle, la révérence obligée ?

À droite comme à gauche, son nom est sur toutes les lèvres. Qu’est-ce que cela nous dit de notre époque et que penser d’une telle comparaison ?
Sept candidats, pour un socle commun de valeurs traditionnelles. Martin Bureau/AFP

Primaires : le programme commun de la droite

Une certitude après le 13 octobre : même si une bataille aura lieu pour capter les voix des électeurs centristes, le débat de la présidentielle sera fortement structuré par la dimension gauche-droite.
Des inspecteurs soviétiques devant des missiles Pershing II démantelés en vertu du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (INF); 14 janvier 1989. Wikimedia

Pour une recherche indépendante sur les armes nucléaires en France

Construire une alternative sur l’avenir du nucléaire militaire pour les Français et leurs représentants exige de dépasser les publications para-officielles.
Nicolas Hulot a créé la surprise en annonçant son renoncement. Damien Senger/Flickr

2017, la mission impossible de Nicolas Hulot ?

Pressenti pour porter les couleurs des Verts à la présidentielle de 2017, Nicolas Hulot a créé la surprise en annonçant son renoncement. Les écologistes seraient-ils « maudits » avec cette élection ?
Mai 1991, Michel Rocard quitte Matignon. Derrick Ceyrac/AFP

Rocard est mort, vive Rocard !

Ce n’est pas tant Michel Rocard qui était en avance sur son époque, mais plutôt son époque qui a pris du retard sur lui, laissant la gauche au milieu du gué, écartelée entre deux illusions.
Mariano Rajoy a déjoué les pronostics et paraît le mieux placé pour se succéder à lui-même. Jose Jordan / AFP

Aux législatives, les Espagnols ont refusé le changement

Les partis contestataires ont échoué à renverser l’hégémonie des partis traditionnels : les Espagnols ont reculé devant la perspective d’un changement profond du paysage politique.
Manifestation semi-statique à Paris, le 23 juin 2016. Nicolas Tucat/AFP

La gauche se meurt dans Elseneur

Ayant oublié d’où elle venait, la gauche finit par ignorer ce qu’elle était. Il faut en revenir d'urgence aux fondamentaux.
Virginia Raggi, 37 ans, prend les rênes à Rome, Tiziana Fabi / AFP

Rome à cinq étoiles, un problème urbain

Si l’on veut comprendre le succès du mouvement 5 étoiles et de Virginia Raggi à Rome, il faut réfléchir d’urgence à ce que la ville est devenue au cours de ces vingt dernières années.
Réticent mais affaibli, François Hollande (ici à Colombey-les-Deux églises, le 18 juin), a dû accepter l'organisation d'une primaire à gauche. Thibault Camus / POOL / AFP

Primaire, soyons constructifs !

Après avoir récusé l’idée d’une primaire, le camp présidentiel vient de s’y rallier. Sa réussite passe par la participation de toutes les gauches, et au-delà de leurs sympathisants.
Envers et contre tout, François Hollande croit encore en ses chances pour 2017. Ministère des Affaires étrangères du Pérou/Flickr

Sauver le soldat François Hollande, mission impossible ?

La séquence engagée à la mi-avril confirme la ferme volonté de François Hollande de se présenter en 2017. Avec pour objectif de rejoindre Marine Le Pen au second tour. Mais est-ce seulement possible ?
Des militants de Nuit debout aux côtés des intermittents du spectacle au théâtre de l’Odéon, à Paris, le 25 avril. Philippe Lopez/AFP

Une gauche se meurt, vive la gauche !

Manuel Valls a parlé de deux gauches « irréconciliables » : il y a surtout un espace fracturé, dans lequel le débat citoyen se retrouve sans lien avec la vie partisane.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus