Menu Close

Articles on langue française

Displaying 1 - 20 of 47 articles

Une foule lors d'une fête de quartier organisée à l'occasion de la Saint-Jean, à Montréal, en 2018. Les groupes francophone et anglophone conservent presqu’universellement la pratique de leur langue maternelle au Québec. La Presse Canadienne/Graham Hughes

L’anglais progresse au Québec depuis 2001… et le français aussi !

Évaluer la pratique du bilinguisme français/anglais à la maison est très difficile. L’auteur propose une approche alternative pour mieux cerner la réalité de la pratique linguistique.
Les jeunes Marocains sont de plus en plus nombreux à estimer que la maîtrise de l’anglais leur donnera accès à une meilleure éducation et accroîtra leurs chances d’obtenir un poste à l’étranger. Le français fait moins recette qu’auparavant. Shutterstock

Pourquoi les jeunes Marocains préfèrent-ils l’anglais au français ?

Une étude montre l’attrait croissant qu’exerce la langue anglaise sur les jeunes Marocains. Pour un ensemble de raisons, le français semble voué à reculer dans ce pays.
Des panneaux bilingues pour un espace commercial à louer à Westmount, sur l'île de Montréal, le 5 août 2022. Le dernier recensement de Statistique Canada démontre un déclin du français au pays. La Presse Canadienne/Graham Hughes.

En modifiant la question sur les langues d’usage, StatCan a compromis les résultats du recensement de 2021

En modifiant la formulation de questions sur la langue d’usage, Statistique Canada a rendu non comparables les données de 2001 à 2016 à celles nouvellement publiées.
Le mot « franglais » est un terme utile, mais non académique pour cerner et localiser les enjeux d'un phénomène que, plus globalement, les linguistes étudient sous le nom d'alternance codique. (Shutterstock)

L’anglais dans la chanson francophone : qu’est-ce qui s’y cache ?

Un peu plus de 30 % des « chansons francophones » entendues dans les radios commerciales québécoises sont à 49 % en anglais. Quoi en penser ?
Une foule multiethnique assiste à un événement extérieur à Montréal, en juin 2018. Les recherches sur le déclin du français au Québec négligent de compter de nombreux allophones francisés. Shutterstock

Déclin du français : voici comment on a égaré 280 000 allophones francisés !

Les études démographiques soutenant le déclin du français au Québec reposent sur des principes méthodologiques qui, sur le plan sociolinguistique, sont intenables.
Le premier ministre du Québec, François Legault, répond aux questions des journalistes après le vote du projet de loi 96, le 24 mai 2022, à l'Assemblée législative à Québec. Il est accompagné de Simon Jolin-Barrette, ministre responsable de la langue française. La Presse Canadienne/Jacques Boissinot

La loi 96 ne changera rien à la dynamique linguistique au Québec

Plusieurs études sont fondées sur une interprétation inadéquate des données du recensement canadien. Il y a surestimation des langues allophones et par le fait même, sous-estimation des francophones.
Des défenseurs de la langue française protestent contre l'incapacité de Michael Rousseau, directeur général d'Air Canada, à parler français devant le siège de la compagnie aérienne lors d'une manifestation à Montréal. LA PRESSE CANADIENNE/Ryan Remiorz

Leadership d’entreprise : pourquoi le ton employé par la direction a des répercussions morales

Ce que les PDG disent et la manière dont ils le disent sont essentiels. Leurs paroles peuvent donner le ton au sommet de l’entreprise et avoir des répercussions considérables.
Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones, en entrevue à Toronto, en février 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Christopher Katsarov

À quand une loi sur l’épanouissement de la communauté franco-ontarienne ?

Dans le contexte où la Loi sur les langues officielles du Canada est en voie d’être révisée, il est intéressant de réfléchir aux divers processus de révision des lois linguistiques au pays.
Les élèves des écoles francophones hors-Québec devraient pouvoir utiliser toutes les langues qu'ils connaissent en classe, au lieu de se les voir interdire. Shutterstock

Malgré les risques, il faut encourager l’usage de l’anglais et d’autres langues dans les écoles francophones au Canada

Afin de favoriser l’apprentissage du français en milieu minoritaire au Canada, il faut promouvoir l’utilisation et la conscience des autres langues parlées par les élèves, dont l’anglais.
Molière et Goudouli, par Édouard Debat-Ponsan, peinture exposée au Capitole de Toulouse. Public domain, via Wikimedia Commons

Comment l’école a façonné notre image de Molière

En quoi le Molière enseigné à nos grands-parents n’est-il plus tout à fait le même que celui qu’on présente aux élèves d’aujourd’hui ? Explications à l’occasion des 400 ans de sa naissance.
Pour instaurer une accessibilité universelle, il faudrait un nouvel élan dans la perspective d’un véritable «faire ensemble». Shutterstock

Débat : Pourquoi passer de l’inclusion à l’inclusivité

Les personnes en situation de handicap et leur entourage veulent être associés concrètement aux décisions qui les concernent. En ce sens, il importe aussi de changer de vocabulaire.
Des Franco-Ontariens protestent contre les coupures dans les services en français par le gouvernement de l'Ontario, à Ottawa, en décembre 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Patrick Doyle

L’Ontario modernise sa Loi sur les services en français : est-ce suffisant pour l'épanouissement de la minorité ?

La modernisation de la Loi sur les services en français de l’Ontario est attendue depuis 2016, et se veut un geste conciliateur envers les Franco-Ontariens de la part du gouvernement Ford.
Dans la série Netflix La directrice, la protagoniste jouée par Sandra Oh se retrouve confrontée à un déferlement de panique morale au sein de son université. Eliza Morse/Netflix

Le « wokisme » ou l’import des paniques morales

Le « wokisme » dispose d’une forme de lâcheté polysémique particulièrement arrangeante : la particularité d’embrasser un ensemble très étendu de pratiques, de mouvements et de faits sociaux.
Mary Simon, leader inuk et ex-diplomate canadienne, a été nommée au poste de gouverneure générale du Canada. Elle est la première Autochtone à occuper ce poste. LA PRESSE CANADIENNE/Sean Kilpatrick

Gouverneure générale : la nomination de Mary Simon crée un précédent inquiétant, mais elle sert aussi les intérêts du Québec

Les intérêts des nations autochtones rejoignent ceux du Québec, car dans les deux cas, le contexte institutionnel actuel du Canada ne parvient pas à répondre à leurs besoins spécifiques.

Top contributors

More