Articles sur penser l’après

Ensemble des articles

Paul Klee, Château et soleil, 1928. Wikiart

Panser l'après : vers un monde habitable et désirable

Pour Félix Guattari, « l’écologie environnementale devrait être pensée d’un seul tenant avec l’écologie sociale et l’écologie mentale ». C'est à cette condition que nous pourrons inventer l'après.
La physique fixe des bornes à notre vie sur Terre. Sean M. Couch, MSU

Penser l’après : Les limites physiques de la planète

La pandémie confirme les limites de la croissance, incite à repenser nos relations aux technologies en tenant compte du triptyque énergie-matière-environnement, et ouvre le débat de la décroissance.
La crise sanitaire et économique favorise l’émergence d’un monde plus dur et plus inégalitaire, dominé par les jeux d'équilibre entre la Chine et les États-Unis. inimalGraphic/Shutterstock

Penser l’après : des forts plus forts dans un monde affaibli

La crise actuelle affaiblit les pays du monde entier. Mais ceux qui étaient initialement les mieux lotis seront moins durement affectés que les autres. Le monde de demain sera donc plus inégalitaire.
Dans l’urgence, les invisibles sont devenus plus que visibles : ils sont au front là où nous avions tendance à les mettre à « l’arrière boutique». MJgraphics

Penser l’après : en finir avec les discriminations au travail

Dans l’urgence, les invisibles sont devenus plus que visibles : ils sont au front là où nous avions tendance à les mettre à « l’arrière-boutique » afin de ne pas reconnaître leurs différences.
La reconversion écologique apparaît comme une manière radicale de repenser le travail et l’emploi. Tetiana Yurchenko / Shutterstock

Penser l’après : Seule la reconversion écologique pourra éviter la déshumanisation du travail

La crise a accéléré la mise à distance des salariés ou encore de creusement des inégalités. La croissance verte ouvrirait la voie à une démocratisation des organisations qui limiterait ces tendances.
Notre survie dépend de notre capacité à éduquer les enfants et les adolescents pour faire face au gros temps qui menace de devenir la règle pour très longtemps. Shutterstock

Penser l’après : Pour une école de l’essentiel

Comment éduquer dans un contexte d’incertitude généralisée ? Comment armer les enfants face aux défis futurs ? La question se pose après les deux chocs que nous venons de subir.
Joseph Mallord William Turner, Landscape with a River and a Bay in the Background Wikipédia

Penser l’après : Le confinement, un rite de passage ?

Si l’incertitude règne en ce temps de confinement mondial, elle semble coexister avec la croyance, partagée par un grand nombre, que le monde ne sera plus le même après cette catastrophe sanitaire.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus