Articles sur Covid-19

Affichage de 1 à 20 de 160 articles

Apéros entre voisins et discussions permettent d'échapper au confinement déclaré depuis la mi-mars en France. Martin BUREAU / AFP

Rester chez soi et rompre avec l’individualisme ambiant

Alors qu’on pourrait s’attendre, avec le confinement, à une montée de l’individualisme, on observe au contraire une capacité à développer de nouvelles façons d’être en présence d’autrui.
Un malade est transporté lors d'un arrêt du TGV médicalisé de Strasbourg, à Angers, le 26 mars 2020. Des innovations qui pourraient éviter des choix difficiles en matière d'éthique. JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Être toujours du côté des « opprimé·e·s » : relire le philosophe Paulo Freire en temps de crise éthique

En affirmant qu’il peut y avoir des critères de triage « justes » en soi, on risque d’affaiblir l’idée d’égale dignité des personnes.
Les murs et barrières permettent de gagner du temps, mais sont efficaces à condition d’exploiter ce temps pour préparer une gestion du risque plus durable. Pixabay

Le concept de la « mesure barrière » vu par un géographe

Les barrières sont utiles si elles sont correctement pensées, et si elles servent à donner du temps, parallèlement, pour construire une réponse mieux adaptée.
Des vacanciers s'agglutinent sur la plage de Destin, en Floride, le 18 mars. Le bureau du shérif du comté avait annoncé qu'il appliquerait le décret émis par le gouvernement pour limiter les rassemblements à un maximum de 10 personnes sur les plages publiques, mais qu'ils chercheront à obtenir une conformité volontaire plutôt qu'une application plus stricte. Devon Ravine/Northwest Florida Daily News via AP

Coronavirus : pourquoi certains sont irresponsables et d’autres pas ?

Pourquoi certaines personnes se soustraient-elles à leur responsabilité en cette période difficile ? Peut-on compter sur les gens et s’attendre à ce qu’ils fassent des choix responsables ?
Au Royaume-Uni, où la population est désormais confinée, un homme portant un masque marche dans la rue le 26 mars 2020. Oli Scarff/AFP

Face au « mini-effondrement » actuel, la réponse doit être démocratique

La pandémie, en ce qu’elle représente un risque majeur donc exceptionnel, appelle une réponse construite collectivement, et non pas par un petit groupe d’experts ou de décideurs.
Parents et enfants doivent s’adapter à une nouvelle réalité les obligeant à gérer leurs états d’âme pour pouvoir vivre en harmonie sous le même toit. Shutterstock

Ados confinés : comment gérer – et mieux comprendre – les crises d’opposition

Parents et ados doivent s’adapter au confinement. Dans ce contexte, les crises d'opposition risquent d'être plus fréquentes. Mais cette situation est aussi l'occasion de mieux comprendre leur origine.
Peur pour soi, peur pour les autres… David Veksler/Unsplash

Pourquoi a-t-on peur face à l’épidémie ?

Cinq experts décryptent la peur qui a saisi la planète depuis l’apparition de l’épidémie en Chine il y a plusieurs semaines.
Le 19 mars dernier, les autorités monétaires européennes ont annoncé l'injection de 750 milliards d'euros de liquidités pour soutenir l'économie. Daniel Roland / AFP

Et si le quantitative easing se mettait au service du plus grand nombre ?

Ces dernières années, les plans d’assouplissement quantitatif ont intensifié la financiarisation de l’économie européenne. La crise actuelle pourrait donc constituer l’occasion de recibler le soutien.
La distribution directe d'argent aux ménages à été théorisée par l'économiste libéral américain Milton Friedman en 1970. Peter Griffin

L’hélicoptère monétaire, le dernier recours des politiques économiques ?

Alors que les leviers monétaires mobilisés depuis 10 ans semblent avoir atteint leurs limites, la question d’un distribution directe d’argent aux entreprises et aux ménages revient sur la table.
Une femme portant un masque facial et des gants de protection tient une pancarte se plaignant du manque de soutien de l’État aux travailleurs indépendants et contractuels à zéro heure, sur le Royal Mile à Édimbourg en Écosse, le 23 mars 2020. ANDY BUCHANAN / AFP

Crise du coronavirus : le temps de la colère

Après la sidération et la peur, c’est désormais la colère qui monte partout dans le monde, parmi les populations comme parmi les responsables politiques. Les conséquences seront durables.
Le président Donald Trump, à droite, embrasse le pasteur Guillermo Maldonado lors d'un rassemblement évangéliques à le 3 janvier 2020, à Miami. Le 15 mars, Maldonado a dit à sa congrégation de plus de 12 000 personnes de ne pas céder à « l’esprit démoniaque de la peur » et de continuer à assister aux réunions. AP Photo/Lynne Sladky

Covid-19 aux É-U : comment certains prédicateurs ont-ils réagi face à la menace de pandémie ?

Au début de la crise aux États-Unis, plusieurs prédicateurs charismatiques et pentecôtistes ont minimisé la gravité de l’épidémie, refusant d’annuler leurs réunions et autres événements religieux.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus