Menu Close

Articles on villes

Displaying 1 - 20 of 305 articles

Rétif de la Bretonne auteur des Nuits de Paris (publiées pendant la Révolution française), en oiseau de nuit, est l'un des rares Parisiens à parcourir les rues au-delà de minuit. Wikipédia

Le couvre-feu permanent : une histoire longue du confinement nocturne

Au Moyen Âge et à l’époque moderne, avant l’éclairage généralisé, les citadins vivaient un couvre-feu permanent. Retour sur des siècles de confinement nocturne.
Mesurer la pollution, alors que les sources bougent et que la météo change, n’est pas une mince affaire. Carte participative de la pollution aux particules fines (PM 10) réalisée à Rennes dans le cadre de l’opération de mesure citoyenne Ambassad’Air. WikiRennes

Pollution de l’air en ville : cartographie, microcapteurs et sciences participatives

La formation des utilisateurs de microcapteurs citoyens et l’expérimentation sont au cœur de projets participatifs, entre science de l’atmosphère, des capteurs, et méthode scientifique.
Si les usagers motorisés veulent utiliser des portions d’espace public à leur seul profit, il est normal qu’ils en dédommagent la collectivité. Nolwenn Jaumouillé

Pourquoi les deux-roues motorisés devraient payer leur stationnement

Tout comme les voitures, il serait légitime que les deux-roues paient pour la place qu’ils monopolisent dans l’espace public. Cela mettrait fin à l’anarchie qui règne sur les trottoirs de la capitale.
Les stations fixes de mesure de la pollution urbaine donnent des valeurs moyennes ou extrapolées, pour les zones où elles ne sont pas installées. Nathan Dumlao / Unsplash

La pollution peut tuer – comment connaître sa propre exposition ?

La pollution de l’air est mesurée par un vaste réseau de surveillance, auquel s’ajoutent désormais des capteurs individuels commerciaux ou citoyens. Quelle est leur fiabilité ?
La ville d'Athènes, capitale millénaire de la Grèce. Nikos Niotis, Flickr

Comment un village peut devenir une mégalopole : une équation pour l’histoire des villes

Certaines villes prospèrent, d’autres disparaissent. Une étude récente montre que l’évolution urbaine tient davantage à des chocs extérieurs, peut-être maîtrisables, qu’au hasard des évènements.
Des gens déambulent sur une portion piétonne de la rue Sainte-Catherine, à Montréal, le 13 novembre. La pandémie a contribué à une reconnaissance de l’importance de l’espace public. La Presse Canadienne/Ryan Remiorz

La ville post-pandémie : vers une reconquête des espaces publics ?

Le confinement a contribué à une reconnaissance de l’importance de l’espace public comme lieu de rassemblement et d’équipement essentiel à la satisfaction des besoins de la population.
Le 17 mars 2020, gare Montparnasse, un afflux de voyageurs partant se confiner hors de Paris.

Fuir les grandes villes : une dynamique relancée par le confinement ?

Nombreux seraient les citadins qui aspirent à quitter les métropoles. Mais répondent-ils alors à l’appel de la nature ? L’histoire et les données du confinement révèlent une situation plus complexe.
Yves Marchand et Romain Meffre, « William Livingstone House », photo tirée de la série « The Ruins of Detroit », 2006. Avec l'aimable autorisation d'Yves Marchand et Romain Meffre

Photographier les ruines pour (re)penser l’anthropocène

Les représentations post-apocalyptiques peuvent nourrir une prise de conscience en insistant sur la gravité des transformations que l’homme opère sur son environnement.
Préserver l’environnement et rétablir le lien homme nature sont parmi les valeurs fortes du jardinage urbain collectif. Jardin du square Guillaume Lion à Rouen. Maria-Asma Benothmen

L’expérience du jardinage urbain des habitants de la ville de Rouen

La crise sanitaire remet en question l’accès régulier à une nourriture saine et de qualité. Dans ce contexte, le jardinage urbain porte la promesse d’une nouvelle urbanité.
Vue de Grenoble depuis le fort de la Bastille. Sophie Keen/Unsplash

Comment concevoir collectivement le bien-être soutenable ?

Le bien-être soutenable correspond à la possibilité que les personnes ont de se réaliser, c’est-à-dire de trouver des réponses à leurs besoins en adéquation avec le bien commun et leurs aspirations.
Vue imaginaire de l’intérieur d’un « bâtiment vivant ». Assia Stefanova/Hub for Biotechnology in the Built Environment

Les bâtiments de demain seront… vivants !

Des blocs de construction en champignons au béton auto-cicatrisant, l’architecture utilise la biotechnologie pour donner vie aux bâtiments.

Top contributors

More