Menu Close

Centre national d’études spatiales (CNES)

Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est l’établissement public chargé de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en œuvre au sein de l’Europe.

Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systèmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, créé en 1961, est à l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte près de 2 500 collaborateurs, femmes et hommes passionnés par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants et interviennent sur cinq domaines d’intervention : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications, la défense.

Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle de la France. Il noue également des partenariats scientifiques et est engagé dans de nombreuses coopérations internationales.

La France, représentée par le CNES, est le principal contributeur de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Links

Displaying 1 - 20 of 28 articles

Décollage du lanceur Ariane 5 ECA, vol 254, 2021. © CNES/ESA/Arianespace/Optique Vidéo CSG/P. Piron

Détruire des fusées pour protéger la Terre

Lancer des fusées reste risqué malgré toutes les précautions. Que se passe-t-il si ça tourne mal ?
Claudie Haigneré lors de la mission Cassiopée. CNES/ANDRE-DESHAYS Claudie, 1996

À la conquête de l’espace : comment devenir astronaute

Claudie Haigneré, seule femme française astronaute, nous explique comment elle a été sélectionnée pour s’envoler vers les étoiles : entre tests physiques, psychologiques et apprentissage du russe.
Des changements drastiques d’environnement par rapport à la Terre pour Thomas Pesquet, Oleg Novitskiy, Shane Kimbrough à bord d’ISS en 2017. NASA Johnson, Flickr

Comment le vivant s’adapte dans l’espace

Dans l’espace, l’absence de gravité a de fortes conséquences sur l’organisme des astronautes, mais ce n’est pas le seul effet dont il faut protéger les êtres vivants dans l’espace.
Entrée atmosphérique, descente sous parachute et atterrissage avec système propulsif le 18 février 2021 – le tout en autonomie pour Mars2020. © NASA/JPL Caltech, 2020

« Retour sur… » : Objectif Mars : du décollage aux sept minutes de terreur

Aller sur Mars est une opération à haut risque. On fait le point sur les défis et subtilités avec Laurence Lorda, du Centre National d’Études Spatiales.
Le rover Perseverance au Jet Propulsion Laboratory. NASA/JPL Caltech, 2019

Images de science : le rover Perseverance dans sa salle blanche

Cette photographie nous renseigne sur le soin apporté au rover concernant sa propreté, à la fois pour assurer au mieux ses missions, mais aussi pour éviter de contaminer Mars avec de la vie terrestre.
Explorer l’espace ou l’exploiter ? L’atterrissage de la capsule du New Shepard, une fusée privée. NASA / Fickr

L’espace pour tous… ou seulement pour quelques-uns ?

La conquête de l’espace se renouvelle, et nous sommes à la croisée de deux chemins : celui d’une responsabilité commune et partagée et celui d’un individualisme débridé et profiteur.
Illustration du lancement de Mars 2020 avec à son bord le rover Perseverance, aux États-Unis. NASA/JPL-Caltech

Mars 2020 lance la formidable quête d’échantillons martiens

La mission Mars 2020 a décollé en juillet 2020 de Cap Canaveral. Elle prépare le retour sur Terre d’échantillons martiens — un défi immense sur les plans scientifique, d’ingénierie et de sécurité biologique.

Authors

More Authors