Artículos sobre terrorisme

Mostrando 1 - 20 de 250 artículos

Des soldats de l'armée française patrouillent dans le village de Gorom Gorom à bord de véhicules blindés dans le cadre de l'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019. Michele Cattani/Afp

Pourquoi l’opinion publique malienne a une vision négative de l’opération Barkhane

Au Mali, les critiques visant l’opération Barkhane, dont l’objectif proclamé est de rendre sa stabilité au pays, sont de plus en plus vives.
Un membre des Forces démocratiques syriennes (FDS) surveille des prisonniers accusés d'appartenir à Daech, dans une prison du nord-est de la Syrie, dans la ville de Hasakeh, le 26 octobre 2019. Fadel Senna/AFP

Un tribunal international pour juger les djihadistes de Daech ?

Comment juger les combattants de Daech ? Tour d’horizon des diverses options envisageables, des tribunaux locaux à des juridictions internationales qui seraient créées ad hoc.
Des policiers anti-émeute montent la garde devant les manifestants lors d'une marche appelée par l'union d'action syndicale pour demander de meilleures mesures de sécurité contre le terrorisme, le 16 septembre 2019 à Ouagadougou. Issouf Sanogo/AFP

Burkina Faso : l’État et le terrorisme intérieur

La prolifération des groupes armés terroristes issus des périphéries du Burkina Faso s’explique, en grande partie, par la déliquescence d’un État perçu, très souvent, comme illégitime.
Manifestation ‘Je suis Charlie’ à Lille, dans le nord de la France, le 7 janvier. Denis CHARLET / AFP

Cinq ans après, « Je suis Charlie » sonne creux

En analysant les réactions après l’attentat contre Charlie Hebdo, on observe que ces dernières sont souvent très éloignées des valeurs auxquelles était attaché le journal.
Des soldats sénégalais membres des forces de la CEDEAO entrent le 22 janvier 2017 dans la ville pour assurer le retour d'Adama Barrow en Gambie afin qu'il soit officiellement reconnu comme le nouveau président élu. Carl De Souza/Afp

La sécurité collective en Afrique : une coopération à géométrie variable

Trois facteurs permettent de cerner les raisons pour lesquelles la relation Union africaine / organismes régionaux, censée reposer sur une coopération, donne parfois lieu à une compétition.
Les puits de pétrole controlés par l'État islamique, qui lui assuraient 25% de des ses ressources en 2015, ont été détruits lorsque ses combattants ont battu en retraite. Odd Andersen / AFP

Daech, un écran de fumée idéologique sur un business très rentable

L'assise territoriale que l'organisation terroriste a pu se constituer entre 2014 et 2019 lui a permis de développer de plusieurs sources de revenus à la fois physiques et dématérialisés.
Un soldat patrouille lors d'une fête, en Ouganda. Plutôt que de favoriser le professionnalisme des armées, l’assistance internationale tend à augmenter la capacité des forces de sécurité à réprimer les populations civiles. Shutterstock

Lutte contre le terrorisme en Afrique : des armées mieux équipées contrôlent et répriment les populations

Plutôt que de favoriser le professionnalisme des armées, l’assistance internationale tend à augmenter la capacité des forces de sécurité à s’engager dans la répression et l’escalade de la violence.
Selon Tracfin, Daech a bénéficié en 2016 d’une cagnotte en ligne associée à un compte ouvert dans un pays de l’Est sous couvert d’aide humanitaire. Varavin88 / Shutterstock

Terrorisme et optimisation fiscale : la face sombre du financement participatif

Un rapport parlementaire de 2019 alerte une nouvelle fois sur les possibles destinations des fonds récoltés sur les plates-formes.
Caméras de surveillance dites panoptiques, lors de l'exposition ‘Espions’ à la Cité des Sciences et de l'Industrie, 14 octobre Paris. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Repenser l’échec de la surveillance étatique

Les déclarations du Président de la République et du ministre de l’Intérieur soulignent l’échec d’un régime de surveillance étatique de type panoptique.
Zone administrée par les kurdes près d'une ancienne base américaine près de la ville de Tel Arqam en Syrie, à la frontière turque, septembre 2019. AFP

Un corridor de la paix est-il possible après le retrait des troupes américaines au nord-est de la Syrie ?

Une « zone tampon » de sécurité en Syrie est essentielle mais le revirement de Trump risque de compromettre durablement les relations entre la Turquie, l’UE et les États-Unis.

Principales colaboradores

Más